Trois mois après une première phase de qualifications le jet d’entraînement de l’US Navy est de retour sur le dernier né des porte-avions américains. Durant quelques jours à partir du mercredi 9 décembre 2020 le Training Air Wing 1 a opéré depuis le pont d’envol de l’USS Gerald R. Ford. Les élèves-pilotes de l’aéronavale américaine ont ainsi eu la chance de se former sur la fameuse catapulte électromagnétique, le cœur même de ce bâtiment de guerre. Les deux escadrilles du TAW-1, c’est à dire les VT-7 Eagles et VT-9 Tigers avaient fait le déplacement.

C’est donc ce mercredi 9 décembre 2020 en matinée que les McDonnell-Douglas T-45C Goshawk du Training Air Wing 1 de l’US Navy ont quitté leur nid de NAS Meridian dans l’état du Mississippi. Direction l’Atlantique nord et le porte-avions USS Gerald R. Ford qui y croisait. Les jets d’entraînement étaient accompagnés de deux avions-cargos Grumman C-2A(R) Greyhound. Les instructeurs et mécaniciens volaient à bord des Goshawk tandis que les élèves-pilotes, les bagages, et le matériel transitaient à bord des deux Greyhound.

Un porte-avions pour eux tous seuls, le privilège des élèves-pilotes du Training Air Wing 1.

Pour l’occasion le pont d’envol de l’USS Gerald R. Ford était vide, ou presque. Seuls cinq aéronefs étaient à bord en attendant les jets d’entraînement et leurs avions d’accompagnement. Deux avions de veille radar Northrop-Grumman E-2D Advanced Hawkeye, deux hélicoptères de soutien Sikorsky MH-60S Knighthawk, et un de protection anti-sous-marine MH-60R Seahawk. Aucun avion de combat ne pouvait venir parasiter la phase d’apprentissage et de qualification des jeunes pilotes du Training Air Wing 1.

Les hélicoptères du bord sont bien visibles derrière ce T-45C Goshawk à l’appontage.

Coup de chance le ciel et la mer étaient du côté des instructeurs. La météo était des plus clémentes et la houle quasiment absente. Les conditions étaient donc idéales pour enchaîner les décollages à l’aide l’EMALS, la catapulte électromagnétique de l’USS Gerald R. Ford. Hormis une frayeur sur l’appontage d’un T-45C Goshawk entre les mains d’un élève-pilote de l’US Marines Corps obligé de s’y reprendre à quatre fois cette campagne à la mer s’est déroulée idéalement.
Le vendredi 11 décembre les élèves-pilotes ont eu la surprise de voir arriver la commandante Meghan Angermann, la patronne de l’escadrille VT-9 Tigers aux commandes de son propre T-45C Goshawk reconnaissable à sa livrée haute visibilité. L’ancienne pilote de Boeing F/A-18E/F Super Hornet a pu observer de près les progrès de ses stagiaires et même voler avec eux.

Reconnaissable à sa livrée haute visibilité et à son 01 en haut de l’empennage ce T-45C est l’avion personnel de la patronne de la VT-9 Tigers.

Il s’agit là de la dernière campagne de qualification à l’appontage pour l’année 2020, tous porte-avions américains confondus. Les différentes escadrilles de formation vont connaître une trêve des confiseurs pour les fêtes de fin d’année, renvoyant leurs stagiaires dans leurs foyers.

Photos © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom