L’avionneur Mikoyan compte bien rattraper son retard sur son homologue Sukhoi. Le gouvernement russe a officialisé le programme PAK DP visant à développer un nouveau chasseur lourd de supériorité aérienne. Il s’agit de trouver un successeur aux actuels MiG-31, alias Foxhound pour l’alliance Atlantique, pour l’horizon 2028-2030. Les Russes font comme avec le Su-57 Felon le pari de l’avion furtif.

Bien que Mikoyan semble à la ramasse vu de l’extérieur sur le plan des avions à signature radar réduite ce constructeur fut en fait précurseur en la matière. Dès la fin de l’ère soviétique le programme 1.42/1.44 (aussi connu au sein de l’OTAN sous le code Flatpack) permit au constructeur d’essuyer les plâtres en la matière. Ayant volé en 2000 il ne dépassa pas le stade du démonstrateur technologique.

Aujourd’hui Mikoyan travaille officiellement sur deux programmes d’avions furtifs très différents l’un de l’autre. Le premier est le PAK LMFS, pour Perspektivny Aviatsionny Kompleks Liogkiy Mnogofunktsionalniy Frontovoi Samolyet. Il vise à développer un chasseur multi-rôle léger monoréacteur permettant à l’horizon 2030-2033 de remplacer les actuels Mikoyan MiG-29 et MiG-35. Le second est le PAK DP, pour Perspektivny aviatsionny kompleks Dal’nego Perekhvata. Dans ce second cas il aura pour tâche à partir de 2028 ou au plus tard 2030 de succéder au surpuissant Mikoyan MiG-31. Le PAK DP sera donc un intercepteur et chasseur lourd de supériorité aérienne.

Même si le contrat de développement a été officiellement signé il y a quelques jours la Russie est restée très évasive sur le nombre d’avions qui seraient construits. Par contre son nom est déjà connu : il s’appellera Mikoyan MiG-41 !
Destiné avant tout aux besoins nationaux cet avion de combat pourra le cas échéant être proposé à l’export aux alliés les plus fidèles de Moscou. Le pouvoir russe présente déjà ce futur PAK DP comme une réponse au programme américain de bombardier stratégique de nouvelle génération B-21 Raider. Pour mémoire la dernière fois que le bureau d’étude Mikoyan (à l’époque couplé à celui de Gurevitch) a développé un chasseur en réponse à un programme de bombardier américain ça a donné le MiG-25 Foxbat. L’OTAN a donc toutes les raisons de s’inquiéter.

La calendrier prévisionnel russe prévoit un premier vol du futur MiG-41 pour le second semestre 2025 et l’entrée en service des premiers avions de présérie trois ans plus tard. En 2030 la Russie devrait aligner ses premiers avions opérationnels au niveau le plus bas.
Un tel avion a de quoi faire saliver tous les fans du constructeur Mikoyan.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. j’ai hâte de voir ce que peut être un chasseur lourd furtif, tellement cela me semble antinomique, vu les contraintes en poids, dissipation de chaleur et la nécessité de repérer des cibles avec des senseurs. Et franchement, pour des raisons purement économiques, j’ai des doutes sur la partie électronique.

  2. Je vais faire ma petite blagounette.
    Dans quelques jours les journaux algeriens vont écrire que leur pays a commandé cinquante douze Mig 41.
    Oui…–> je sors.

  3. Bonjours,c’est étrange un intercepteur de bombardiers qui soit furtif. Normalement la furtivité c’est pour la pénétration en territoires saturés?

    • Le F22 ne réponds pas aux mêmes besoins, c’est un chasseur alors que le MIG31 est un intercepteur conçu pour couvrir le territoire russe. Il y a un facteur 2 sur le poids en charge entre les 2 appareils. Le F22 plafonne à mach 2, son système de refroidissement impose sans doute des limitations dans l’emploi de haute vitesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom