C’est une mesure très forte prise par le Président des États-Unis Joe Biden visant à l’inclusivité des minorités LGBT au sein des forces armées américaines. Ce lundi 25 janvier 2021 il a signé un décret autorisant de nouveau les citoyens américains transgenres à servir sous les drapeaux, rompant ainsi avec une décision prise par son prédécesseur. Selon plusieurs associations on considère qu’environ 60 à 70 pilotes et copilotes d’avions de combat s’étaient ainsi vu interdire de vol en avril 2019 dans l’US Air Force et l’US Navy. Ces femmes et ces hommes vont pouvoir reprendre les commandes de leurs avions et hélicoptères.

Quand en avril 2019 l’ex-président américain décide de bannir des forces armées toutes les personnes transgenres on considère alors que la défense américaine se prive d’environ 13000 à 15000 femmes et hommes. Une décision inique fondée uniquement sur l’idéologie trumpiste et qui a mis au ban de l’US Department of Defense des militaires de tous grades et de toutes spécialités. Selon l’association de défense des transgenres appelée IFGE, pour International Foundation for Gender Education, on trouvait parmi ces militaires aussi bien une femme médecin servant à bord d’un porte-avions déployé en zone de guerre qu’un logisticien de la garde nationale ou encore des pilotes de chasse.

En effet rien que pour l’US Air Force et l’US Navy c’était soixante à soixante-dix femmes et hommes qui se voyaient ainsi interdits de vol. Les chiffres manquent pour l’US Marines Corps où on estime à entre six et douze le nombre de pilotes et copilotes ainsi mis à l’index par la décision trumpiste.
Et encore IFGE ne parle pas des équipages et pilotes d’hélicoptères, d’avions de transport, ou d’avions de soutien. Selon l’association TLC, pour Transgender Law Center, c’est l’US Air Force qui aurait eu le plus à souffrir des interdictions de vol des pilotes transgenres. Et parmi celle-ci ce sont l’Air National Guard et l’Air Force Reserve Command qui comptaient le plus de militaires concernés.

Il est à noter que dès avril 2019 et la décision prise par Donald Trump d’éliminer les personnes transgenres des cadres de l’armée beaucoup de ces militaires ont décidé de rentrer dans une forme de clandestinité en ne s’affichant plus comme tel. À la même époque les militaires homosexuels, femmes et hommes, ont été également eu très peur d’être bannis des armées.

La décision de Joe Biden permettra donc à ces pilotes et copilotes de reprendre les vols, s’ils le veulent. Par contre ils auront l’obligation de retourner par une phase sur avions d’entraînement. Le nouveau secrétaire américain à la défense, l’ancien général Lloyd Austin, a annoncé que la promulgation interviendrait d’ici à la fin mars.

Photo © US Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom