Cet état insulaire de l’Océan Indien est le paradis des adeptes de plongée sous-marine, mais également des fanas d’hydravions. Ce dimanche 14 février 2021 au matin hydravion à flotteurs De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter a raté son amerrissage. Le bimoteur s’est retourné peu après avoir touché le ras des flots. Il y a plusieurs blessés parmi les passagers et membres d’équipage.

Le De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter 300 en question portait l’immatriculation locale 8Q-RAE et appartenait à la compagnie Manta Air spécialisée dans les vols charters. Il était environ 7 heures 30 du matin, en heure locale, quand l’hydravion s’est présenté au-dessus de l’hydrobase de Malé, collée à l’aéroport internationale. À son bord se trouvait six passagers et trois membres d’équipage.

L’appareil avait déjaugé un peu moins d’une heure plus tôt. Les six passagers qu’il transportait venaient de passer leurs vacances au complexe hôtelier de luxe Como Maalifushi situé sur une île privée. Le Twin Otter 300 de Manta Air est le moyen de transfert le plus rapide et le plus facile entre ce site très haut de gamme et l’aéroport international. C’est un vol charter que l’équipage réalisait jusque là quasi quotidiennement.

Peu après avoir posé ses flotteurs l’hydravion s’est cabré pour une raison encore inconnue. Il a piqué vers l’avant et s’est littéralement retourné. Le Twin Otter 300 se trouvait alors à un kilomètre environ du bord de l’eau et très vite les équipes de l’hydrobase se sont mises en route à bord d’embarcations légères. Elles l’ont rejoint en quelques minutes seulement, extrayant passagers et membres d’équipage. Quatre d’entre-eux sont blessés dont une passagère assez sérieusement. L’hydravion a lui été sécurisé et ramené tant bien que mal par un remorqueur des gardes-côtes. Selon Manta Air il serait réparable.

Les Maldives sont un des pays disposant du plus grand nombre d’hydravions et d’amphibies commerciaux rapporté au nombre d’habitants. Ces aéronefs servent aussi bien au profit des complexes hôteliers isolés qu’à celui des populations locales afin de les désenclaver. Le Twin Otter est avec le Cessna 208 Caravan le modèle le plus représenté localement.

Photo © Keypublishing

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Lui aussi, dans son style , c’est un avion génial.
    Un avion De Haviland. Solide comme le roc
    Il est tellement bon que sa fabrication a été relancé après modernisation.

    • Oui le Twin Otter est sans doute l’avion le plus réussi de l’histoire aéronautique canadienne. C’est en plus une machine ultra robuste, capable de servir aussi bien auprès des militaires que des civils. Perso j’ai toujours été super fan de cette machine. C’est pourquoi cet accident m’a attristé.

  2. Poser un avion sur l’eau est une opération généralement plus risquée que sur la terre ferme. Il y a peu de place aux erreurs de pilotage, surtout quand la surface est agitée. Le pilote doit également faire gaffe aux collisions avec des objets semi-submergés (ex. troncs d’arbres) ou des rochers à fleur d’eau. Chapeau à ces pilotes qui doivent développer une expertise particulière et un sixième sens aiguisé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom