Tout ou presque a été écrit sur lui tant l’avion a fait rêver des générations de jeunes filles et de jeunes garçons. Le jeudi 5 mars 1936 le prototype du chasseur Supermarine Spitfire réalisait son vol inaugural sur l’aérodrome anglais d’Eastleigh. Il allait devenir l’avion sans doute le plus légendaire de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui encore il reste sans doute la référence absolue pour bon nombre d’aérophiles à travers le monde.

Quand enfants ou adolescents nous avons commencé à nous intéresser aux choses de l’air c’est souvent le premier avion que nous avons réellement connus. Sans d’ailleurs forcément alors savoir prononcé son nom correctement. Oui le Supermarine Spitfire est incontestablement un avion légendaire, sans doute même l’avion militaire le plus légendaire de tous les temps ! Il faut dire qu’il a les arguments pour cela.

Je ne vous ferais pas l’affront de vous refaire son historique, la fiche présente sur le site le fait tout aussi bien. Alors pourquoi remettre le Spitfire sur le tapis ? Car 85 ans après son apparition l’avion fait toujours rêver les passionnés. Dans les meetings aériens il est bien souvent la vedette incontestée, loin devant les frêles biplans de 14/18 ou les magnifiques jets furtifs actuels. Que l’on soit en Amérique du nord, en Europe occidentale, ou ailleurs dans le monde on trouve toujours un Spitfire en état de vol pas bien loin. Il faut dire qu’avec plus 20300 exemplaires construits, y compris une petit poignée d’hydravions à flotteurs moyennement réussis le Spitfire fut un best-seller industriel.

Durant le conflit 39/45 il fut le premier véritable game changer, un terme depuis repris par des avions comme le F-22 Raptor américain ou le Rafale français. Le chasseur britannique pouvait tout faire : maîtriser le ciel ou bien apporter un appui tactique. Ne nous y trompons pas si toutes les forces alliées le demandèrent, y compris les aviations américaines et soviétiques, ce n’est pas pour rien.

Ses lignes si élégantes, son aile elliptique, ou encore son fuselage fin et racé en firent le chouchou de la presse aéronautique naissante d’après-guerre. Les publications apparues plus tard confirmèrent cela. Et aujourd’hui le web poursuit dans la lancée. Le Supermarine Spitfire est passé de machine de guerre à objet de culte esthétique. Il est aujourd’hui le bijou des collectionneurs loin devant ses contemporains que sont le Curtiss P-40 Warhawk, le North American P-51 Mustang, ou encore le Yakovlev Yak-3. Ça ne s’explique pas, c’est ça le charme du Spitfire !Encore quinze ans et nous fêterons dignement le centenaire du premier vol de cette machine mythique. Gageons que beaucoup voleront encore alors.

Photos © ministères britanniques et néerlandais de la défense.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Avion exceptionnel car rustique, capable, polyvalent.
    Il suffisait de changer les ailes (normales, rognées, allongées, mitrailleuses, canons) pour changer son profil de mission.
    Mais il reste toujours photogénique dans sa version I à IX.

  2. Dans les chasseurs de la 2nde guerre mondiale, je n’arrive pas à dire si je préfère le Spitfire ou le P51 Mustang. Grand dilemme !

  3. Bientôt un siècle !! Ca fait bizarre, tellement WW2 est encore présente sur les chaines de découverte !!
    Bon et bien ça ne nous rajeunit pas ^^ Bravo les anglais en tout cas, une autre patrie de l’aviation 😉

    • La présence de beaucoup plus d’archives imagées de 39/45 rend ce conflit très présent. D’autant que pour nombre d’entre-nous il a été vécu directement par nos parents/grands-parents. La guerre 14/18 nous semble forcément plus lointaine, elle a plus d’un siècle.

  4. Quel magnifique appareil! Je vous invite à lire ou à relire de Pierre Clostermann « LE GRAND CIRQUE 2000, Mémoires d’un pilote de chasse FFL dans la RAF », première édition 1948, c Flammarion, 2001, collection J’ai lu 6433 en format de poche. Ces Mémoires sont un précieux témoignage de la guerre livrée par la RAF lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans cette édition nouvelle édition, « revue et augmentée », recèle de nombreux et savoureux commentaires à propos des différentes versions du Spitfire qu’il pilota: élogieux [pour la version VII spécial haute altitude]. ou défavorables [pour la version V].
    Bonne lecture!

  5. Avion magnifique c’est vrai, mai heureusement il y avait le hurricane en plus grand nombre pour la bataille d’Angleterre , il y vrai que le spifire était vraiment un avion remarquable, puissant rapide, acontreario personnellement je préfère le hurricane, mai la n’est pas le sujet

    • Sauf qu’il n’est absolument pas fait mention de la bataille d’Angleterre dans cet article, pas plus que du Hurricane ou de tout autre avion britannique. Le sujet ici c’est l’anniversaire du Spitfire. 🙂

Comments are closed.