C’est une aventure de trois décennies et demi qui vient de se terminer. La fin de mission de l’USS Nimitz coïncide avec le dernier déploiement de chasseurs-bombardiers McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet de l’US Marines Corps à bord des porte-avions de l’US Navy. C’est l’escadron VMFA-323 Death Rattlers qui a eu l’honneur d’être la dernière à servir ainsi à bord d’un géant des mers. Pour autant cela ne signifie pas que ces biréacteurs quittent le service actif.

Déjà l’US Navy avait cessé d’utiliser de tels chasseurs sur ses porte-avions il y a quelques mois maintenant. Avec la décision de l’US Marines Corps d’en faire autant c’est la disparition totale du McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet des ponts d’envol américains qui est acté. C’est véritablement une page de l’histoire aéronavale qui se tourne.
La dernière rotation opérationnelle, catapultages-appontages, de tels avions remonte au jeudi 25 février 2021, c’est à dire la semaine dernière. L’intégralité des F/A-18C Hornet de l’escadron VMFA-323 Death Rattlers présents à bord de l’USS Nimitz survolèrent le porte-avions à basse altitude.

Dernier survol officiel de Hornet de l’USMC au-dessus de l’USS Nimitz.

Il faut remonter à l’été 1985 pour voir apparaitre sur un porte-avions américain les premiers F/A-18A/B Hornet frappés des marquages de l’US Marines Corps. Ils remplacèrent alors en première ligne les Douglas A-4M Skyhawk et McDonnell F-4J/N Phantom II. Ces deux modèles d’avions disparurent alors des porte-avions américains, l’US Navy les ayant déjà de son côté retiré du service. L’année suivante, en mars 1986, les Hornet de l’escadron VMFA-314 Black Knights furent les premiers de l’USMC à participer à une action de guerre. Dans le cadre de l’opération Prairie Fire ils frappèrent des positions libyennes en représailles d’attentats fomentés par les services spéciaux du dictateur Khadafi.

Dès lors les McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet embarqués sur les porte-avions américains furent de toutes les missions, même si leur principale demeurait l’appui aérien rapproché. Le Pentagone les engagea aussi bien en Irak durant Tempête du Désert que sur la plus part des conflits postérieurs. Ils furent particulièrement actifs durant la guerre contre le terrorisme menée par l’administration Bush Junior en Afghanistan.
Occasionnellement les Hornet pouvaient également protéger le porte-avions contre les menaces air-air. Leurs pilotes demeuraient de vrais chasseurs, autant que des Marines.

En 2021 l’avion est loin d’être dépassé.

Est-ce alors la fin de la présence des pilotes de l’US Marines Corps à bord des porte-avions américains ?
Temporairement oui. Il faut attendre en fait que les unités soient transformées sur Lockheed-Martin F-35C Lightning II. D’autres par contre le seront sur F-35B et devront donc se reporter désormais sur porte-aéronefs. On considère aujourd’hui qu’il faudra attendre 2024-2025 pour voir revenir massivement ces unités de chasse sur les porte-avions de l’US Navy. Avec le Lightning II plus que jamais les Marines vont se spécialiser dans l’appui aérien rapproché.

Photos © US Navy.

Publicité

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.