On ne badine pas avec les commémorations du 9 mai en Russie. Et cette année encore, malgré la crise sanitaire du Covid-19, Moscou verra passer dans son ciel une centaine d’aéronefs militaires. L’année 2021 met particulièrement l’accent sur les voilures tournantes, avec tous les modèles en service actuellement dans le pays. Les vols d’entraînement ont lieu depuis maintenant une quinzaine de jours.

Traditionnellement Américains, Britanniques, et Français considèrent que la date du 8 mai 1945 est celle de la chute du régime nazi et par la même occasion l’arrêt de la Seconde Guerre mondiale en Europe. En URSS jadis et aujourd’hui en Russie il en est tout autrement, puisque c’est le lendemain qui est célébré. En effet en raison du décalage horaire quand l’Allemagne hitlérienne signa son armistice on était le 8 mai au soir à Berlin et le 9 mai à Moscou. C’est pourquoi c’est cette date qui y est célébré.

Et depuis l’ère soviétique cette date représente celle d’un très important défilé militaire à Moscou, en particulier dans le ciel de la capitale. Du temps de la guerre froide c’était souvent l’occasion pour les services américains et ouest-européens d’apercevoir de près des machines qu’ils considéraient comme très dangereuses. Autant dire que les «diplomates» américains, britanniques, français, et ouest-allemands ne se faisaient pas prier pour y assister. Personne n’était dupe dans un camp autant que dans l’autre.
Et à chaque édition il y avait un thème.

Depuis la chute du régime marxiste et l’établissement de la fédération de Russie cette tradition a perduré. Ainsi que celle d’accueillir des agents étrangers parmi le public diplomatique… Avions de transport tactique, bombardiers stratégiques, chasseurs de supériorité, chaque type d’aéronef a eu droit à son défilé. Plusieurs fois même pour la plus part d’entre eux. Et pour l’édition 2021 tout porte à croire que les hélicoptères seront au cœur de ce défilé, tant ces appareils sont nombreux durant les exercices de vols en formation.

Kamov Ka-52, Mil Mi-17, Mil Mi-24, Mil Mi-26, ou encore Mil Mi-28 sont omniprésents depuis la mi-avril et le début des entraînements au défilé aérien. Particularité intéressante : aucun ne semble porter le moindre armement. Les points d’emport sont vides ou bien garnis de bidons de carburant.

Kamov Ka-52.
Mil Mi-17.
Mil Mi-24.
Mil Mi-26.
Mil Mi-28.

Bien évidemment les hélicoptères ne seront pas seuls, des avions de combat et de soutien les accompagneront. Beriev A-50, Sukhoi Su-34, ou encore Tupolev Tu-95 en seront eux-aussi. Nous aurons l’occasion de revenir d’ici au 9 mai sur l’entraînement des équipages de voilures fixes.

Photos © ministère russe de la défense.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom