Espérons qu’il ne s’agit pas là du début d’une série noire pour l’industrie aéronautique russe après l’écrasement d’un bombardier d’eau Beriev Be-200 Chs en Turquie ce weekend. Ce mardi 17 août 2021 le prototype de l’avion de transport tactique Ilyushin Il-112V s’est crashé près de la célèbre base de Kubinka non loin de Moscou. Les autorités russes s’orientent désormais vers un incident technique, après l’explosion en plein vol d’un des deux turbopropulseurs Klimov TV7. Les trois membres d’équipage sont décédés dans l’accident.

Pour mémoire le programme de l’Ilyushin Il-112V est actuellement un des plus importants pour la défense russe puisqu’il doit permettre de remplacer les vieux avions-cargos Antonov An-12 Cub et An-26 Curl hérités de l’époque soviétique. Le groupe United Aircraft Corporation, maison-mère de l’avionneur Ilyushin, table également sur plusieurs ventes à l’étranger notamment vers l’Afrique et le Moyen-Orient.

C’est dire donc si ce drame tombe au plus mauvais moment pour lui.
On en sait suffisamment désormais pour avancer que l’erreur humaine est une piste d’ores et déjà écartée par les enquêteurs du ministère russe de la défense. Plusieurs témoignages ainsi qu’une transcription radio attestent de l’enflammement puis de l’explosion du turbopropulseur Klimov TV7-117ST installé sous l’aile droite. Dès lors le contrôle de l’avion devenait quasi impossible et c’est visiblement ce qui a précipité la chute de la machine.
D’autant que le pilotes d’essais aux commandes connaissait très bien l’Iluyshin Il-112V. C’est en effet Nikolaï Kuimov, pilote du premier vol de l’avion, qui œuvrait ce mardi. Il est décédé dans l’accident, ainsi que son copilote et l’ingénieur d’essais qui les accompagnait.
Les services de secours de la base aérienne de Kubinka n’ont rien pu faire pour les sauver, ils étaient déjà morts à leur arriver.

Ce drame illustre la dangerosité du métier de pilote d’essais, y compris sur des machines que l’on pense en fin de périodes de tests. On ignore actuellement jusqu’à quel point ce crash va retarder l’entrée en service opérationnel de cet appareil de transport tactique.

Photo © Kypublishing

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Décidément l’aviation ex soviétique traverse une passe difficile .
    Il y a eu aussi un AN-124 qui a eu une panne moteur au décollage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom