Comme le mot Canadair désigne souvent le Bombardier CL-415 le Boeing-Stearman PT-17 Kaydet est fréquemment appelé un Stearman par les aérophiles, cette figure de style s’appelle la métonymie. Or elle s’applique parfaitement à l’accident qui est survenue ce vendredi 20 août 2021 dans le sud-ouest de l’Angleterre. Un warbird Stearman, en réalité un N2S construit pour l’US Navy, a raté son atterrissage finissant sa course… sur l’aile d’un avion de tourisme. Fort heureusement, aussi impressionnant que soit l’accident il n’a pas fait de victime.

Enregistré aux États-Unis sous l’immatriculation civile N68427 le Boeing-Stearman N2S en question réalisait un vol d’entraînement quand il a voulut se poser sur l’aérodrome de Dunkeswell dans le comté anglais du Devon. Ce terrain dispose de deux pistes en dur, orientées 04/22 et 17/35. Il est bien connu des pilotes amateurs et professionnels britanniques, mais également des pratiquants du vol à voile et du vol en ballons.
L’été c’est même un des terrains les plus courus du Royaume-Uni.

Aussi l’accident de ce biplan de collection demeure encore assez difficile à expliquer. Car même si le ciel n’était pas des plus bleus la visibilité n’y était pas mauvaise. Le pilote américain en outre connaissait bien l’approche de Dunkeswell. Pourtant il a totalement raté son atterrissage, glissant en partie sur l’herbe. Alors qu’il tentait de remettre les gaz son Stearman a heurté un Cessna 182 stationné régulièrement. L’hélice du warbird de la Seconde Guerre mondiale à découpé une partie de l’aile haute de l’avion de tourisme, éventrant le poste de pilotage. Par chance personne ne se trouvait à bord. Aussitôt son biplan immobilisé le pilote a pu s’en extraire. Ne souffrant que de bleus il en a cependant été quitte pour une belle frayeur.
Les autorités aéronautiques britanniques sont en charge de l’enquête.

On va immédiatement rétablir la vérité : non il ne s’agit pas de la scène d’accouplement de deux avions.

C’est le deuxième (espérons le second !) accident spectaculaire d’un tel biplan en moins d’un mois. À Oshkosh le samedi 24 juillet 2021 un avion identique avait aussi raté son atterrissage, terminant en pylône. Coup de chance pour nous cette fois le célèbre spotter britannique Shamu28 était présent à Dunkeswell lors de l’accident. Il a pu l’immortaliser.

Photos © Shamu28

Publicité

3 COMMENTAIRES

    • Probablement à un avion « sesquiplan » comme le Nieuport-DElage Ni-D.62 (c’est le seul que je connais avec une aile inférieure très réduite, et merci à Gaëtan pour le dossier sur la typologie des appareils:) )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom