C’est un processus démarré en 2017 qui vient juste de se terminer en cette seconde quinzaine d’octobre 2021. La Royal Air Force vient de recevoir son 38e et dernier Boeing Vertol Chinook HC6A de transport lourd. Ces hélicoptères, qui servent notamment aujourd’hui au sein de la force Barkhane au Sahel, permettent l’aviation de Sa Majesté de maintenir une flotte homogène. En effet ils reprennent les grandes lignes des Chinook HC6 sur des hélicoptères de seconde main.

Les trente-huit Boeing Vertol Chinook HC6A sont dans les faits d’anciens Boeing Vertol HC Mk-4 modernisés. Ce dernier modèle avait été assemblé à l’origine à hauteur de quarante-six exemplaires, à partir des Chinook HC Mk-2/Mk-2A eux même dérivés des Chinook HC Mk-1 entrés en service il y a 41 ans. Ce ne sont donc pas des hélicoptères d’une toute première jeunesse, malgré leur utilisation quotidienne par la Royal Air Force.
À ces machines il faut ajouter les quatorze Chinook HC6 livrés neufs par Boeing entre 2014 et 2018.

À bien y regarder ces Chinook HC6A pourraient bien être la dernière évolution des vénérables Chinook HC Mk-1 qui rappelons-le ont servi durant la guerre des Malouines en 1982. En effet d’ici trois ans la Royal Air Force prendra livraison des premiers des quatorze Chinook HC7 qu’elle a commandé neufs au constructeur américain. Le dernier d’entre eux sera livré en 2028. La RAF alignera alors, sauf grave accident entre temps, une flotte de vingt-huit hélicoptères dont les plus anciens auront moins de quinze ans. Sauf qu’une poignée de Chinook HC6 devrait demeurer encore en état de vol au-delà de l’année 2030, principalement pour les opérations intérieures britanniques.

Boeing Vertol Chinook HC6A de la Royal Air Force.

Sur Chinook HC6 le poste de pilotage analogique des Chinook HC Mk-4 a laissé la place au système DAFCS, pour Digital Automatic Flight Control System développé par Boeing. Les cockpits des Chinook HC6 et HC6A sont donc identiques. Ce qui, reconnaissons-le, facilite les manœuvres d’entretien et de remise à niveau. Le FLIR couplé à une caméra infrarouge tous-temps s’est généralisé sur Chinook HC6A, rendant ces appareils particulièrement opérant de nuit autant que par mauvais temps. Un dernier point important en Grande Bretagne.
Il est noter que le DAFCS est également présent sur les huit Chinook HC5 de soutien aux forces spéciales britanniques.

Photos © Royal Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Je reconnais n’en avoir jamais vu un en vrai, étant plutôt habitué aux « petits Eurocopter », cela doit faire un sacré écart de taille !

    • Personnellement le seul que j’ai vu c’était au Pays-Bas il y a quelques années. J’étais moi même dans un car sur l’autoroute et je l’ai vu au loin à basse altitude sur la campagne néerlandaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom