L’année 2021 verra donc la fin de carrière pour le mythique chasseur américain en Scandinavie. Ce jeudi 21 octobre 2021 le ministère norvégien de la défense a confirmé que l’intégralité de la flotte des General Dynamics F-16AM/BM Fighting Falcon serait retirée du service actif au moment des fêtes de fin de l’année. Ces avions de combat d’ancienne génération laisseront donc définitivement la place aux Lockheed-Martin F-35A Lightning II actuellement en cours de développement. C’est aussi une page de l’histoire de l’OTAN qui se tourne.

Commandés en 1975 afin de remplacer les Lockheed F-104G Starfighter alors en dotation ils arrivèrent en unité entre 1980 et 1984. À partir de fin 1982 ils étaient les seuls chasseurs en service dans ce pays d’Europe septentrionale.
Finlande et Suède n’ayant jamais acquis de F-16 Fighting Falcon la Norvège fut le seul utilisateur scandinave de cet avion de chasse hors norme.

Durant quarante ans ils ont eu pour mission notamment d’assurer la défense aérienne de la façade nord-européenne de l’OTAN face aux avions espions, bombardiers, et chasseurs soviétiques puis russes. Une mission qu’ils ont toujours su remplir sans faillir. L’agilité légendaire et la vaste capacité d’emport d’armement air-air faisaient des Fighting Falcon norvégiens de redoutables adversaires pour l’aviation ennemie.
Or l’arrivée en dotation des premiers F-35A Lightning II norvégiens avait sans doute déjà sonné le glas des F-16AM/BM Fighting Falcon. Traditionnellement la Luftforsvaret a toujours eu un chevauchement de quelques années entre les premiers exemplaires d’un nouvel avion de chasse et les derniers de son prédécesseur. Financièrement parlant elle n’a pas non plus les moyens d’entretenir un trop forte flotte d’avions de combat malgré la richesse intrinsèque du pays et la stabilité de son économie.

Ce sont donc 53 avions de combat qui seront retirés du service aux alentours de Noël de cette année. Au 1er janvier 2022 il ne devra plus rester que des F-35A Lightning II en dotation dans les rangs de l’aviation norvégienne. Pour autant cette retraite scandinave risque bien de se transformer en seconde carrière sous d’autres cieux.
Oslo et Bucarest sont en effet en négociation depuis près d’un an autour du rachat par la Fortele Aeriene Romane de trente à trente-six F-16AM/BM Fighting Falcon ex-Luftforsvaret. Le contrat pourrait être finalisé d’ici décembre. Les avions en question passeraient ainsi de la Mer de Barents à la Mer Noire.

Photo © Luftforsvaret.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. La guérilla de commentaires autour de l’appartenance ou non du Danemark a été modéré. La faute en revient principalement au troll Bruno qui n’a eu de cesse de remettre de l’huile sur le feu. Le sujet est clos, tout autre commentaire sur le Danemark et la Scandinavie sera immédiatement modéré. Le sujet ici c’est la Norvège.
    Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom