Tel qu’annoncé à l’été 2019, l’Indonésie sera le client de lancement du nouvel avion amphibie Canadair 515 dont elle a commandé six exemplaires. Avant même les désastreux feux qui ont ravagé diverses régions de la Grèce l’été dernier, ce pays avait également indiqué son intention d’acquérir huit Canadair 515 pour remplacer ses vénérables Canadair 215.

Canadair CL-215
Bombardier CL-415

Un carnet de commandes davantage garni sera toutefois un prérequis avant que Viking Air décide de mettre en production cette nouvelle génération du légendaire Canadair. Le seuil minimum à atteindre est de 25 appareils. Ne manquerait donc qu’une douzaine de commandes pour justifier l’investissement nécessaire à l’implantation d’une nouvelle chaîne d’assemblage. Rappelons que Bombardier avait suspendu en 2015 la production du CL-415 Super Scooper et cédé en 2016 son programme d’avions amphibie à Viking Air. Il ne s’agit donc pas de redémarrer une chaîne de production existante, mais bien d’en implanter une toute nouvelle.

La France aligne justement une douzaine d’avions CL-415 qu’elle envisage de remplacer par des appareils plus récents. Les deux-tiers d’entre eux atteignent déjà les 25 ans de service. Il en résulte un accroissement des besoins d’entretien et donc des coût de maintenance. Plus grave encore, cela diminue leur disponibilité, alors que les besoins vont en croissant. Conséquence inéluctable des changements climatiques, les experts prévoient que, d’ici 2050, la moitié des surfaces boisées en France métropolitaine présenteront un niveau élevé de risque de feux de forêt avec une extension géographique vers l’ouest et le nord de la France.

La France n’est pas le seul pays européen déjà confronté à cette nouvelle réalité. L’idée d’une flotte européenne de bombardiers d’eau prend forme depuis 2019 par l’entremise de la composante rescUE de l’Union Européenne. Démarrées en 2016, les discussions visant la mutualisation d’une commande de nouveaux appareils Canadair par les principaux pays concernés avancent toutefois à pas de tortue. Face à la lenteur de ce processus multilatéral, la France prendra-t-elle les devants afin d’inciter Viking Air à lancer la production du Canadair 515 plus tôt que tard ?

Entre-temps, Viking Air s’active à moderniser de vieux appareils Canadair au standard CL-415 EAF (Enhanced Aerial Firefighter) pour divers clients. Devant être livrés au Maroc en 2022, trois CL-215 font actuellement l’objet d’une telle cure de jouvence. Par ailleurs, la Grèce a indiqué son intention de moderniser sa flotte actuelle d’appareils Bombardier CL-415 au standard EAF. Ces conversions permettent de donner un second souffle aux vieux Canadair, mais constituent un compromis face au Canadair 515 davantage performant et polyvalent.

Viking Air CL-415 EAF lors d’un vol d’essais
Publicité

17 COMMENTAIRES

  1. Aujourd’hui on peut aisément se demander si une flotte d’hélicoptères H215/H225 correctement redéployée sur l’ensemble du territoire nationale ne ferait pas aussi bien le boulot que ces ABE. Surtout ils permettraient au ministère de l’Intérieur de privilégier du matériel européen et non nord-américain.
    Un peu plus de HBE et un peu moins d’ABE tout en conservant les Dash 8 ne serait pas la pire des idées.

    • je sais pas car les ABE balancent beaucoup plus d’eau, les HBE sont très utile pour l’attaque initial, si le feu est détecté très précocement , Donc il faut plus de tout mais avec quel budget?

  2. Question: il faut combien d’hélicoptères pour remplacer un CL415? En terme de volume d’eau, et en terme de temps de vol? L’avantage de l’hélicoptère étant évidemment d’avoir accès à bien plus de points d’eau

  3. C’est vrai que les CL-415 de la sécurité civile commencent a être usés. Et il me semble évident de les remplacer (un pour un) par les CL-515. C’est en plus le seul avion (215-415-515) au monde conçu pour ça et on serais bien bête de s’en priver. Il y a bien le Be-200, mais il ne boxe pas dans la même catégorie (coût, poids, vitesse, entretien etc)

      • Oui vous avez raison, mais il s’agit là d’un argument « politique » et non « technique ».
        Dans la même série on ne prendra pas de gros porteur civil de type DC-10 ou A340 pour en faire des bombardiers d’eau (en France).
        Par contre il me semble avoir lu quelque part qu’il y avait une option « bombardier d’eau » pour l’A400M. C’est vrai? Si oui alors cela pourrait être un complément au CL-515.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom