Ils n’auront pas mis longtemps avant d’entrer dans la lumière. Ce mercredi 26 janvier 2022 six avions de combat multi-rôles McDonnell-Douglas F-15E Strike Eagle appartenant au 4th Fighter Wing de l’US Air Force sont arrivés sur la base aérienne estonienne d’Åmari. Si officiellement ils viennent renforcer la mission atlantiste Baltic Air Policing le Pentagone n’a pas caché le fait qu’ils avaient été envoyé suite aux provocations russes contre l’intégrité du territoire souverain d’Ukraine. La communauté internationale semble avoir retenu la leçon de l’illégale annexion de la presqu’île de Crimée par Moscou.

Le 4th Fighter Wing n’est plus désormais une unité comme les autres parmi les unités de chasse l’US Air Force. Il s’agit d’un des nouveaux Lead Wings récemment mis sur pied par Washington DC afin de pouvoir se déployer rapidement en divers points du globe afin de porter un appui immédiat en cas de crise ou de conflit. C’est donc lui qui ouvre la marche des déploiements aériens américains face aux menaces de la fédération de Russie contre l’Ukraine.

On peut d’ailleurs se demander en quoi six F-15E Strike Eagle sont vraiment des avions adaptés à Baltic Air Policing. Cette mission de police du ciel de l’OTAN engage en effet habituellement des chasseurs purs, des avions à même d’intercepter et d’identifier les aéronefs russes s’approchant régulièrement des espaces aériens souverains baltes, généralement avec les transpondeurs éteints. Le F-15E Strike Eagle peut en effet mener de telles missions mais elles sont secondaires pour lui. C’est avant tout un vecteur de frappes tactiques en profondeur, capable d’attaquer des cibles lourdement protégées loin derrière les lignes ennemies.

Surtout l’US Department of Defense et l’OTAN ont largement communiqué sur l’évènement, comme pour envoyer un avertissement à Moscou : ces chasseurs sont l’avant-garde d’une puissance de feu redoutable. Surtout l’arrivée des six avions fait suite à l’annonce de la Maison-Blanche de l’activation de 8500 combattants américains prêts à être déployés sur zone en très peu de temps. Pour autant aucun n’est encore aux abords de l’Ukraine.
À presque huit ans de la date anniversaire de l’invasion de la Crimée par les forces armées russes, soutenues par des groupes terroristes séparatistes russophones, l’alliance Atlantique semble ne plus vouloir revivre le même cauchemar avec le Donbass.
Reste à savoir si diplomatiquement la Russie saura se retirer et privilégier la paix. Espérons-le.

Photo © US Air Force.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Mais qui croit encore que les russes veulent envahir l’Ukraine ? Vous allez voir que tout ce joli monde va rentrer dare-dare a la maison et sans tarder..

  2. Personnes ira se battre pour l’Ukraine. Ni les usa ni les européens. Toute notre aviation ne servira à rien car personne risquera un conflit avec la Russie pour un pays qui est dans leur sphère d’influence. C’est triste pour les Ukrainiens mais un conflit avec la Russie serait une trop grande catastrophe pour tout le monde.

    • Depuis quelques semaines la Russie mène des « exercices » air-air sur ses bases aériennes du district ouest, c’est à dire celles au plus proche de l’OTAN et de l’Ukraine. Et de ce fait la majorité des avions présents sont des Mikoyan MiG-31 Foxhound, et des Sukhoi Su-30 Flanker-C et Su-35 Flanker-E. Bizarrement les habituels Su-27 Flanker semblent avoir déserté la zone.

  3. C’est un bon choix le f15 est polyvalent mais 6 avions de plus ne changeront pas grand chose au vu de la taille de la flotte aérienne déployer par la Russie dans la région. Ils sont surtout la pour affirmer une présence de la part des usa.

  4. Je sais que ça n’a rien à voir mais il y a quelques années j’ai vue une vidéo ou un f15 tirait un missile anti satellite j’ai essayé de la retrouver sur internet en vain je ne trouve que des photos. Si quelqu’un c’est ou je peux la trouver ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom