Après l’embarquement sur navire de guerre les femmes et les hommes de la Flottille 35F viennent d’ajouter une corde à leur arc. Le weekend dernier leurs pilotes déployés à Tahiti ont participé à l’exercice Blue Pacific sous la houlette de l’US Coast Guard. Cette initiative a pour but de renforcer les liens entre les différentes gardes-côtières de la région, et c’est à ce titre que les deux Airbus Helicopters Dauphin N3+ de l’unité varoise de la Marine Nationale y participent. Ces hélicoptères sont localement connus comme les anges-gardiens des populations civiles, surtout des plus isolées.

Depuis quelques semaines le cotre de haute mer USCGC Stratton patrouille sur les eaux du Pacifique dans le cadre de Blue Pacific. Après s’être entraîné avec de petits éléments de gardes côtières locales il a rejoint les eaux territoriales françaises. Pour mémoire la Polynésie française offre à notre pays un des deux plus vastes espaces maritimes de la planète, le premier de l’océan Pacifique. Une zone fragile car en permanence convoitée par des braconniers sans scrupule et des trafiquants en tous genres.
Et parmi les unités militaires déployées en permanence dans la région c’est évidemment aux équipages de Dauphin N3+ de la Flottille 35F qu’est revenu l’honneur de représenter la France auprès de l’US Coast Guard. Ayant une ascendance similaire avec l’American Eurocopter MH-65C Dolphin cet hélicoptère n’a pas beaucoup dépaysé les coasties. À cela près que le Dauphin N3+ est la version militaire la plus évoluée de cette machine dont la production est désormais arrêtée.

Pour l’occasion donc les Dauphin N3+ N°6872 et N°6928 ont rejoint le large de Tahiti. C’est là qu’ils ont pu s’entraîner aux manœuvres spécifiques de garde côtière avec l’équipage américain. L’USCGC Stratton est un bâtiment parfaitement adapté à ce genre d’exercice étant spécialisé autant dans les missions de sauvetage, que de contrôles des pèches, ou encore de lutte contre les trafics en tous genres.

Pour l’administration fédérale à Washington DC un tel exercice avec la Marine Nationale permet de renforcer des relations franco-américaines fortement distendues depuis quelques mois. D’autant que la Polynésie française demeure une des destinations touristiques favorites d’une clientèle huppée en provenance des États-Unis. Les échanges entre le dollar US et le franc CFP le montrent bien.
En cas de besoin l’US Coast Guard pourrait parfaitement venir soutenir les forces armées françaises de Polynésie, les procédures ayant été révisées conjointement avec la Flottille 35F durant cette partie de Blue Pacific. Les coasties rappellent qu’ils entretiennent des liens très étroits avec la Marine Nationale, notamment au travers de leurs missions conjointes dans l’arc caribéen. Désormais ces liens pourraient s’élargir à la zone Pacifique.

Photos © ministère des Armées

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. La production du Dauphin vient de s’arrêter mais je me dis: on doit pouvoir faire de ce modèle un hélicoptère sans pilote, non ? Le gabarit est bon, très léger mais très polyvalent, ça parait le candidat idéal. Je me demande si qqn travaille là dessus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom