De l’avis même de l’avionneur Lockheed-Martin le chantier évolue très bien. L’intégration du missile anti-navire AGM-158C LRASM est en bonne voie sur le chasseur embarqué F-35C Lightning II. Même si potentiellement quatre pourront être emporté sous voilure, l’US Navy compte limiter le nombre de ces munitions très haut de gamme à deux par chasseurs de 5e génération. Il doit d’ici la fin de la décennie remplacer totalement l’actuel AGM-84 Harpoon en service depuis la seconde moitié des années 1970.

Bien que tester dans un premier temps sur Boeing F/A-18E/F Super Hornet le missile AGM-158C LRASM (pour Long Range Anti-Ship Missile) a été spécialement conçu par Lockheed-Martin pour servir sous la voilure du F-35C Lightning II. On parle aussi dans un futur plus ou moins proche de son intégration sur F-35B.
En fait ce missile a été dessiné et construit de manière à être le plus furtif possible. Une réduction de la signature qui ne se limite pas au temps durant lequel il est en vol avant de frapper sa cible. En effet les ingénieurs de Lockheed-Martin, aidés des chercheurs de la DARPA, l’ont pensé comme furtif y compris avant son tir. Son installation sous voilure du Lightning II dégrade ainsi au minimum la furtivité de l’avion de combat de l’US Navy.
Cette dernière espère une déclaration IOC pour 2025, c’est à dire une arrivée en unité entre le seconde semestre 2022 et le premier trimestre 2023.

Si la plus part des données relatives au LRASM sont évidemment classifiées on sait cependant que ce missile de croisière est capable de frapper les navires aussi bien au niveau de la ligne de flottaison que sur des points plus vitaux comme la passerelle ou les pièces d’artillerie. Bien trop gros pour être chargé à l’intérieur d’une soute à munitions de F-35C ce missile peut par contre rejoindre celle du Boeing P-8A Poseidon de patrouille maritime. Il y a deux ans l’US Navy a décidé que cet avion deviendrait également une plateforme d’emport et de tir de l’AGM-158C LRASM. Actuellement les Poseidon emportent encore des AGM-84 Harpoon.

Vue d’artiste représentant un missile AGM-158C LRASM frappant un navire ennemi.

Plus que jamais Lockheed-Martin et l’US Navy dessinent une aviation embarquée reposant en grande partie sur la réduction de sa signature radar. Le duo F-35C Lightning II / AGM-158C LRASM va écrire une nouvelle page de la lutte anti-navire, un peu comme jadis le duo Super-Étendard / AM-38 Exocet.
L’avenir est en marche.

Illustration © Lockheed-Martin.
Photo © US Navy.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom