Contrairement à ce que certains médias peu regardants sur la véracité ont pu écrire ce convertiplane n’était pas en Norvège dans le cadre d’un prépositionnement de l’OTAN mais pour participer à un exercice prévu de longue date. Ce vendredi 18 mars 2022 en début de soirée un Bell-Boeing MV-22B Osprey appartenant à l’US Marines Corps s’est crashé dans la province du Nordland, non loin de la ville de Beiarn. Les quatre occupants de l’avion, tous de nationalité américaine sont décédés dans l’accident. Les enquêteurs s’orientent désormais vers une cause météorologique.

Selon le Pentagone les quatre militaires morts dans l’accident appartenaient au 2nd Marine Air Wing et étaient habituellement stationnés à MCAS Cherry Point en Caroline du Nord. L’avion en dépendait lui aussi. Ils étaient présents en Norvège dans le cadre de l’exercice atlantiste Cold Response 2022, aux côtés d’autres formations américaines et européennes.

C’est à 18 heures 25, heure locale que le contact radar et radio a été perdu avec le MV-22B Osprey en question. Immédiatement l’état-major de la Luftforsvaret a été avisé des faits. En coordination permanente avec l’OTAN et l’US Marines Corps elle a envoyé sur zone un de ses avions de reconnaissance maritime Lockheed P-3C Orion. Dans le même temps elle a dérouté un de ses Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules qui participait à l’exercice pour tenter lui aussi de repérer l’épave de l’avion. Les militaires avaient cependant une certitude : il n’était pas tombé en mer, étant trop éloigné des côtes lors de la perte de contact. Deux hélicoptères de sauvetages AgustaWestland AW.101 Merlin ont immédiatement été mis en alerte.

En raisons d’une météo particulièrement dégradée avec de violentes bourrasques de vents et un ciel très bas les équipes de recherches ont mis presque trois heures à retrouver l’épave du Bell-Boeing MV-22B Osprey de l’US Marines Corps. Guidés par le P-3C Orion des policiers et des pompiers norvégiens sont arrivés par voie terrestre jusqu’au site de l’écrasement situé au lieu-dit Gråtådalen lui-même rattaché à la commune de Beiarn. Ils n’ont pu que constater le décès des quatre militaires américains.
Le message radio indiquant que l’épave a été retrouvée n’a été émis qu’à 21 heures 17, heure locale. La température extérieure était alors de -7° degrés Celsius.

Quinze ans après son entrée en service on oublie parfois que le MV-22B Osprey est un des avions les plus délicats à piloter.

Les enquêteurs de l’US Marines Corps et du NCIS doivent désormais établir les causes exactes de l’accident, même si le facteur météo est mis en avant. Une interrogation semble désormais peser : le pilote et le copilote avaient t-ils tenté la translation des hélices en pales afin de poser en urgence leur machine. Seule l’enquête pourra y répondre.

Photos © US Department of Defense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Superbe machine, mais sa complexité, son pilotage délicat et le nombre d’accidents souvent mortels depuis sa conception m’ont toujours donnés une mauvaise appréhension de cet appareil.

    • Pareil. Les lignes du convertible sont superbes, mais la formule aérodynamique est vraiment très casse cou.
      Le Racer est un peu moins dingue, même si le potentiel de vitesse est plus limité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom