Le jeu dangereux de la force aérienne biélorusse.

Alexander Loukachenko et Vladimir Poutine s’entendent comme larrons en foire, il faut dire qu’entre dictateurs ils ont quelques points communs ! Et depuis quelques jours maintenant le premier a sollicité le second afin de l’aider à moderniser sa force aérienne, notamment au niveau des avions d’attaque Sukhoi Su-25 Frogfoot. En contrepartie il a accepté que la Russie déploie des missiles thermonucléaires sol-sol Iskander-M capables de frapper l’alliance Atlantique. Mais hormis ça la Biélorussie clame toujours ne pas prendre part à «l’opération miliaire spéciale» menée par Moscou en Ukraine.

En fait plus que pour ses opérations en Ukraine c’est autour du corridor de Suwalki que Vladimir Poutine entend obtenir l’aide de son allié Alexander Loukachenko. Il s’agit en fait de la frontière terrestre entre la Pologne et la Lituanie, deux territoires à la fois membres de l’OTAN et de l’Union Européenne. Surtout en temps de paix il permet de relier par la route et par voie ferrée le très stratégique oblast russe de Kaliningrad et la Biélorussie. Ce corridor n’est long que de 85 kilomètres. Il est l’objet de toutes les attentions de la part des Alliés autant que de l’axe Moscou-Minsk.

De ce fait la décision russe de déployer des missiles thermonucléaires Iskander-M d’une portée de 400 à 500 kilomètres est clairement vue comme une menace vis-à-vis de l’alliance Atlantique, et notamment des états baltes. La tension est donc montée encore d’un cran alors que dans le même temps les Alliés envisagent de nouvelles mesures de rétorsion contre Moscou, notamment au titre du G7 ou encore de l’OTAN.
Afin de faire passer la pilule à son vassal biélorusse Vladimir Poutine a accepté qu’une partie des avions d’attaque Sukhoi Su-25 Frogfoot, hérités de l’ère soviétique, sera très prochainement modernisée. Il s’agit de rendre ces appareils aptes à l’emport de bombes guidées et de missiles air-sol plus récents. La chaîne de communication et de contre-mesures électroniques doit également être rajeunie. À ce jour les Su-25 biélorusses figurent parmi les plus en retard qualitativement. Selon Minsk ces avions seront en outre adaptés à l’emport d’armes thermonucléaires tactiques, sans pour autant préciser le type de munition.

Sukhoi Su-25 Frogfoot appartenant aux forces biélorusses.

En parallèle la Biélorussie demande depuis plusieurs mois la possibilité d’acheter des chasseurs de supériorité aérienne Mikoyan MiG-35 Fulcrum-F ou Sukhoi Su-35 Flanker-E afin de remplacer ses Mikoyan MiG-29 Fulcrum datés eux aussi de la guerre froide. Ces chasseurs ne sont plus du tout capables d’affronter des avions de l’alliance Atlantique. Pour autant les moyens financiers de Minsk ne permettent pas une telle dépense sans l’aide de Moscou. Sa participation à une éventuelle opération russe contre le corridor de Suwalki lui permettrait sans doute cette modernisation substantielle.
Affaire donc à suivre.

Photos © Keypublishing


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 Responses

  1. Bof, tous les vassaux de l’OTAN avec leurs f-16 / 35 veulent tous avoir la capacité nuk ….

  2. Ce qui est dangereux, mais pas surprenant, C’est que 2 pseudos-dictateurs fassent des conneries !, mais lequel des 2 va prendre pour l’autre ? en fait il n’y a ni question ni réponse, l’horrible VLAD aura bon dos ! l’autre n’est qu’une marionnette.

  3. Merci encore pour cette article très intéressant.
    Je suis l’actualité sur ce site depuis des années et les articles sont pertinents.
    Cependant…je sais bien que ce site est tenu par des passionnés d’aéronautique mais je trouve dommage que les articles ne soient pas assez factuels et donc qu’ils comportent de considérations plus personnelles.
    Bien sûr je peux comprendre ce choix éditorial mais je voulais juste partager mon point de vue.
    Bonne continuation !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...