L’US Navy pourrait bien sous peu ne plus être la seule force à posséder des chasseurs de 5e génération à bord de ses porte-avions ! Une photo a fuité de Chine, avec évidemment l’aval des autorités locales, afin que le monde découvre le nouveau chasseur embarqué biréacteur furtif Shenyang J-35 dans sa globalité. Alors bien sûr la parenté avec le monoréacteur américain Lockheed-Martin F-35C Lightning II saute aux yeux mais l’avion intrigue cependant, notamment au niveau de la verrière de son cockpit ou encore de ses sorties de réacteurs. Pour autant il s’agit encore d’un prototype ou peut-être d’un avion de présérie.

Quoique puissent en dire ses détracteurs (notamment français) le Lockheed-Martin F-35 Lightning II est bien le mètre étalon des chasseurs furtifs actuels. Nous en avons eu la démonstration mardi dernier avec le premier vol du KAI KF-21 Boramae sud-coréen, nous en avons désormais une preuve supplémentaire avec ce Shenyang J-35 chinois. Le chasseur américain a imprimé sa marque sur ces deux avions, et sans doute sur d’autres machines à venir.

Ce qui saute aux yeux quand on découvre la photo du chasseur embarqué chinois c’est tout d’abord sa livrée grise unie. Bien qu’expérimental cet avion a tout d’une machine opérationnelle. La livrée traditionnelle des prototypes chinois à mi-chemin des verts canards et turquoises a laissé place à une déco beaucoup plus militaire, plus élégante aussi. Ce gris foncé uni sied parfaitement au J-35.
Mais ce n’est là qu’une toute petite partie de ce qui interpelle.

Les réacteurs de l’avion interrogent. D’abord il faut se souvenir que le J-35 est un dérivé du célèbre Shenyang FC-31, parfois aussi appelé J-31, dont beaucoup disent désormais qu’il ne serait qu’un démonstrateur technologique et non un véritable chasseur. Or sur cet avion les réacteurs sont des WS-13, les mêmes qui équipent les Chengdu/PAC JF-17 Thunder développés conjointement entre la Chine et le Pakistan. Pas vraiment des moteurs très adaptés à un avion furtif opérationnel. Sauf qu’à bien y regarder les tuyères de réacteurs du J-35 ne ressemblent pas du tout à celles du FC-31… ou du JF-17.
Ce qui laisse dire à plusieurs spécialistes mais également à des amateurs éclairés que le nouveau chasseur serait doté des ultramodernes WS-21 dont l’existence n’est connue que depuis quelques mois. Ces réacteurs disposeraient selon toutes vraisemblances d’une poussée vectorielle, une technologie sur laquelle la Chine œuvre depuis environ un quart de siècle. Elle fut popularisée par les prototypes germano-américains Rockwell / MBB X-31 et russes Sukhoi Su-37 Terminator.

L’autre point qui surprend sur ce superbe Shenyang J-35 c’est la verrière. Ce n’est pas anodin si Pékin a laissé échappé une image avec celle-ci relevée. C’est forcément fait pour faire parler, pour faire couler de l’encre. Et ça marche. L’ouverture frontale de la verrière est clairement un énorme clin d’œil au F-35 Lightning II, et notamment à sa version Charlie en service dans l’US Navy. Par contre à titre personnel ce qui me choque c’est la très faible visibilité du pilote sur l’arrière de l’avion en raison à la fois de cette verrière mais aussi de l’arête de délimitation entre le poste de pilotage et le fuselage. Là encore cela fait penser au chasseur de Lockheed-Martin. Sauf que sur ce dernier il s’agissait d’une volonté née du développement de la version Bravo à décollage vertical et atterrissage très court que l’on retrouvait ensuite sur les version Alpha et Charlie.
À moins que Shenyang nous sorte du chapeau un J-35 ayant des capacités proches du F-35B je vois mal la raison de ce champ de vision si réduit sur l’arrière.

Pour le reste ce Shenyang J-35 semble être un avion redoutablement dans l’air du temps. Autant dire que les Chinois risquent fort avec lui de marquer des points. Une présentation officielle en vol est annoncée pour fin septembre ou mi novembre 2022. À n’en pas douter ce sera donc l’évènement aéronautique de cet automne.
Affaire donc à suivre.

Photo © David Wang

Publicité

17 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Arnaud,
    L’apparence extérieure ne signifie pas grand-chose. Peut-être avons-nous à faire avec une copie de Rafale maquillée en F-35 pour brouiller les pistes !
    La configuration générale dont le biréacteur me font plutôt penser à une version améliorée du Rafale bariolé des accessoires de la furtivité !
    On pourrait presque y voir le plan b de Dassault ; pour moi, c’est très éloigné du F-35, à part la verrière et la peinture peut-être !

  2. Bonsoir , consternant de lire que le maître étalon est soi disant le f35… rappelons que le F/A50 est un mini F16…. Que le KF 21 est né copié biréacteur du f35 ( correctif non officiel des usa ? ) et que le J35 n’est autre que la resultante de nombreuses cyber attaques ? Quand le H20 sera révélé au public , vous nous direz que le maître étalon dans les bombardiers c’est le B2 ou le B21 ????
    Rappelons aussi que le Fc1 taïwanaises est une copie en réduction du F18… soyons cocorico 5mns et si vous avez ne serait ce que plus que 45 ans , vous sautez de quoi je parle : l’industrie aéronautique française a toujours dérangée …
    Le mirage 4000 a été tué par le F15 et le poids des USA . Il était l’équivalent du F 15 que la France a testé mais pas acheté . Tout comme le F18 n’a pas été
    Pris comme solution intermédiaire pour le remplacement des crusaders et que le Rafale F1 a été
    Accélère pour ça . À voir comment les États Unis essaient de damer le pion a dassault en Inde : à coup de f15 ex soi disant moins chère de 33% qui est
    Faux et facilement vérifiable , de f 18 avec les ailes qui se replient ou le f35 maintenant . Les États Unis se tirent la bourre entre eux … c’est pathétique …

    • Pour la prochaine fois prenez le temps de rédiger un vrai commentaire. Pas ce genre de logorrhée difficilement lisible et quasi incompréhensible.
      D’avance merci.

      • Vous sembler donc de mauvaise fois mon cher Arnaud, certe il a fait quelques erreurs de frappes par-ci par-là, mais avec ne serait-ce qu’un peu de volonté nous arrivons parfaitement à comprendre son commentaire.
        Et sur certains points il n’a pas tord, notamment sur le lobbying américain, parfois mensongé, qu’ils exercent sur leurs clients étrangers. Dois-je vous rappeler la Suisse ? (soit dit en passant c’est la deuxième fois que les Suisses se font avoir par les ricains…)

        • Sans vouloir défendre Arnaud qui est assez grand, je trouve votre intervention orientée et déconnectée concernant la Suisse.
          Ce pays indépendant cultive sa neutralité depuis des siècles, pensez-vous qu’ils aient faibli ces temps-ci ?
          Et puis, entre nous, dépendre d’un grand pays riche lointain est bien plus neutre que de dépendre de son voisin direct qui est lié à l’Europe qui tente depuis longtemps de faire main basse sur le système bancaire suisse pour des raisons géopolitiques !

          Quant au choix de l’avion, il a fait l’objet d’une sélection rigoureuse qui a par ailleurs été réexaminée recemment ! Le F-35 est sorti loin devant les autres. Ces résultats ont par ailleurs été reconfirmés par la sélection finlandaise.

          Je vous invite à accepter le choix des Suisses et de mettre au terme à ces relents de suspicion svp ! Ceci ne représente pas l’exacte vérité de ce qu’il s’est joué en Suisse.
          Quant à la dépendance US qui semble vous obséder, n’oubliez pas que c’est pour venir défendre un certain pays occupé par deux fois dans l’histoire, que les ricains ont mis les pieds en Europe, il ne faut pas aujourd’hui leur faire un mauvais procès ! 

        • Le souci Dannydan c’est que dès lors que l’on parle du Dassault Aviation Rafale beaucoup de mes concitoyens français perdent toute objectivité. Leur chauvinisme prend le dessus sur toutes considérations technologiques. Pour eux il est le meilleur chasseur au monde, et ça ne se discute pas. Donc pour eux une victoire d’un tout autre avion est forcément une erreur ou une question d’alignement diplomatique.
          Malheureusement il est quasi impossible de les faire changer, à se demander même s’ils en sont capables.
          Comme disent bon nombre de nos alliés européens la France est : « cette grande nation autoproclamée ».

  3. J’ai presque envie de dire qu’enfin ils nous font un avion original (Je vois dans la ressemblance avec le F35 le résultat d’une contrainte de recherche de furtivité).
    La grosse inconnue reste toujours la même avec les productions chinoises, quelle est la qualité de leur électronique embarquée dans l’avion et leur armement. J’ai peine à croire qu’ils aient rattrapé tant de retard.
    Pour la verrière, peut être le résultat de l’emploi d’une soute, il faut bien caser l’électronique?

  4. Bonjour pourquoi parler de version Alpha Bravo et Charlie du F35 quand elles ont u e dénomination officielle, j ai eut du mal à comprendre l article du 1er coup

  5. Bonjour. Peut-être est-il possible de dire que les F22 et F35, ayant été les précurseurs des avions furtifs actuels (j’exclus volontairement le F117, pour des raisons opérationnelles : c’est un bombardier et non un avion multirôles), ils ont inspiré les autres projets. Dans ces conditions, parler du F35 comme mètre-étalon ne me parait pas insensé. Mais il est peut-être aussi possible de dire que, à l’heure actuelle, la recherche de la furtivité des lignes est une contrainte qui ne peut être réglée que par un certain type de forme, que l’on retrouve donc sur tous ces avions. Après tout, il en a été de même lorsque tous les 1ers jets ont été dessinés en tenant compte de la « loi des aires » de Whitcomb…

  6. A l’aspect , ce j35 ainsi que que le j20 sont assez avenant.
    Avec les 200 milliard passer en budget annuel, la R&D a de quoi faire pour « s’exprimer ».

  7. Bonjour Arnaud,
    Je profite de ce premier commentaire pour vous féliciter ainsi que toute l’équipe pour la qualité et la pertinence des analyses… et aussi le temps passé. Je suis bien content qu’un tel site existe !
    Contrairement au cortège de râleurs qui se lâchent derrière leur anonymat, je n’ai jamais rien trouvé à redire sur vos analyses techniques et points de vue. Les mécontents n’ont qu’à aller voir ailleurs.
    Sinon, concernant le sujet du jour, la forme monobloc de la verrière, son ouverture vers l’avant et la faible visibilité vers l’arrière, il est clair que le F-35 a servi d’inspiration. Toutefois, la recherche de furtivité n’y est pas étrangère non plus et dicte des règles assez contraignantes. Le KF-21 a lui aussi une forme de verrière assez similaire. (Idem pour le Su-75).
    Les verrières « bulles » des chasseurs de la génération précédente ne sont sans doute pas idéales pour la discrétion radar.
    La faible visibilité vers l’arrière est d’ailleurs clairement assumée sur le F-35 puisque l’appareil est équipé de caméra qui permettent une vision à 360° projeté sur le casque du pilote permettant à celui-ci de voir « à travers l’avion ». (Système DAS, pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/AN/AAQ-37)
    Peut-être qu’un système comparable est prévu pour ce J-35…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom