Pourquoi dit t-on « voler de conserve » et non « voler de concert » ?

Chose suffisamment rare pour être signalée c’est un de nos lecteurs qui m’a soufflé ce court article, donc je rends à César ce qui appartient à César ou dans le cas présent à James. Le vocabulaire aéronautique peut parfois porter à confusion et c’est notamment le cas de l’expression «voler de conserve» qui s’emploie quand deux ou plusieurs aéronefs évoluent côte à côte. Certains préféreraient l’emploi du barbarisme «voler de concert» totalement faux dans la langue de Beaumarchais et de Molière. En espérant que cela aura un rôle pédagogique sur les commentaires de notre site.

Bien entendu l’expression «de conserve» n’a rien à voir avec les boites de soupes et les bocaux de petits pois tout comme «de concert» n’est absolument pas liée à une représentation musicale. Il faut chercher plus loin dans la langue française.

Commençons donc par l’expression qui n’a rien à voir avec l’aviation, à savoir «de concert». Il provient du mot latin «concertare» qui a donné naissance en français au verbe «se concerter». Agir «de concert» revient donc à agir en s’étant concerter auparavant, de manière à travailler ensemble, à travailler «de concert».
Et maintenant arrivons en à l’expression «de conserve» qui a elle aussi une origine latine à savoir «conservare». Il a donné naissance au verbe français «conserver» dont l’un des sens est lié à la navigation maritime. On parle alors de bâtiments voguant «de conserve», c’est à dire voguant en restant l’un par rapport à l’autre aux limites de la vue d’œil. Une expression qui remonte à l’Ancien Régime et fut notamment employé par les corsaires français lors de leurs opérations navales. Par extension l’expression est passée dans le jargon aéronautique, permettant ainsi de découvrir des aéronefs «volant de conserve».

Comme vous l’aurez compris ces trois chasseurs Dassault Aviation Mirage 2000C volent de conserve.

Grâce à ce petit sujet espérons que désormais les commentaires sur une supposée erreur de notre part entre «voler de conserve» et «voler de concert» disparaitront. En somme aucun aéronef ne se concerte pour voler ensemble mais ils peuvent le faire à vue les uns des autres.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

13 Responses

  1. Salut ARNAUD,
    Je conclurai ton article ainsi, si je peux me permettre, ……la passion de l’aviation  » Ça CONSERVE …..!!!!!  »
    Bon wk,

    1. Je confirme que ça nous conserve toutes et tous. Bon weekend, malgré la chaleur écrasante.

  2. Article certifié sans aucune faute d’orthographe, de surcroît !
    Merci Arnaud pour cet éclaircissement bienvenu, et salutations amicales à tous les dyslexiques 😉

  3. Juste une petite question au sujet des 3 rafales, pouvez-vous identifier les 2 livrées particulières, svp? Il me semble que le B au fond est pour le Nato Tiger Meet, mais je n’ai pas celle du C de tête?
    Merci 🙂

  4. Non, pas de faute d’orthographe, mais un infinitif en lieu et place d’un participé passé : « en s’étant concerté »

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...