Le prestigieux N°32 Squadron britannique possède depuis fin juillet 2022 sa pleine dotation en triréacteur de transport prioritaire d’origine française. Surtout en date de ce lundi 1er août la Royal Air Force est opérationnelle sur Dassault Aviation Envoy IV CC.1, la désignation locale de ces Falcon 900LX. Ils ont notamment comme rôles premiers le soutien à la famille royale et le transport prioritaire des hautes personnalités civiles et militaires britanniques. Pour mémoire ils ne voleront sous livrée militaire que d’ici un an et demi.

En effet jusqu’au 31 mars 2024 ces deux jets d’affaire sont la propriété de la société privée Centreline qui les cèdera à la Royal Air Force en date du 1er avril 2024. Et ça n’est pas une blague. Alors, et seulement alors, les deux Falcon 900LX perdront leurs immatriculations civiles de G-ZAHS pour le premier exemplaire et G-ZABH pour le second. Ils recevront code tactique et livrée militaire, cette dernière étant annoncée proche de celle de l’Airbus A321LR chargé du transport royal.

Si la reine Elizabeth II, et sans doute son successeur et fils le Prince de Galles, pourront en jouir les deux Dassault Aviation Envoy IV CC.1 ne sont pas exclusivement dédiés à leur déplacements officiels. L’un d’entre eux sera cependant employé dans le cadre de l’opération London Bridge dans le cas où la souveraine viendrait à décéder en Écosse dans son château de Balmoral. London Bridge est en effet le nom de code officiel de la mort d’Elizabeth II. Le triréacteur assurera ainsi le rapatriement de la dépouille de la reine d’Angleterre jusqu’à Londres, en vue de ses obsèques.
Pour autant ces deux avions ne sont pas uniquement de superbes carrosses volants ni même un corbillard des airs.

On remarquera le ciel typiquement anglais au-dessus des deux Dassault Aviation Falcon 900LX de la RAF.

L’un de leurs rôles les plus importants est le déplacement à court et moyen courrier des ministres britanniques et des officiers de haut rang de la British Army, de la Royal Navy, et bien entendu de la Royal Air Force. En cela ils épousent les rôles traditionnels des Falcon 900 dans les forces aériennes du monde entier.
Comme tous les appareils du N°32 Squadron ils volent depuis la base de RAF Northolt dans l’ouest londonien.

Photos © Royal Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

    • Déjà qu’ils volent sur du matériel français vous n’allez pas en plus demander à nos amis Britanniques de le crier sur tous les toits ? Ça doit déjà être suffisamment humiliant pour eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom