Un demi-siècle après sa mort Igor Sikorsky demeure la personnification de l’hélicoptère.

Le jeudi 26 octobre 1972 le monde aéronautique pleurait un de ses pionniers. Cinquante ans après sa mort l’héritage d’Igor Sikorsky est énorme tant l’ingénieur américain a su marquer son temps. Bien que désormais branche du géant Lockheed-Martin sa société continue de développer des hélicoptères toujours à la pointe de la technologie. Retour sur un homme qui a réussi à faire de son nom une marque !

Quand il meurt donc à l’automne 1972 Igor Sikorsky sait que les hélicoptères produits par sa société volent sous toutes les cocardes américaines. C’est l’ère du SH-3H Sea King de lutte anti-sous-marine dans l’US Navy et de sa version présidentielle VH-3D au sein de l’US Marines Corps, mais pas que. Son HH-52A Seaguard sauve quotidiennement des vies grâce aux équipages de l’US Coast Guard tandis que les CH-54B Tarhe continuent de soulever des charges volumineuses pour l’US Army. Dans l’US Air Force les HH-53C Super Jolly Green Giant participent à poser les bases d’une future aviation dédiée aux opérations spéciales.
Où que son regard aurait pu se porter ce triste 26 octobre 1972 l’ingénieur aurait pu voir voler ses machines.

Le Sea King demeure sans doute le plus célèbre hélicoptère Sikorsky.

Lui l’immigré russo-ukrainien devenu citoyen des États-Unis est quasiment une publicité vivante pour le rêve américain. Dans l’entre-deux-guerres et même durant la Seconde Guerre mondiale ses hydravions à coque ont su rendre bien des services. Ils ont volé pour la Pan-Am bien sûr mais aussi sous les cocardes américaines de temps de guerre.
Pourtant c’est avec son VS-300 expérimental qu’Igor Sikorsky deviendra pour beaucoup le père de l’hélicoptère. Au grand dam du Français Paul Cornu véritable inventeur de cette voilure tournante.

Amphibie Sikorsky JRS-1 Baby Clipper, un des premiers succès de l’ingénieur auprès de l’aéronavale américaine.

Au jour de sa mort 5144 hélicoptères ont été construits dans les ateliers Sikorsky et 1453 autres sous licences par Agusta en Italie, Mitsubishi au Japon, Sud Aviation en France, ou encore Westland au Royaume-Uni. Igor Sikorsky a non seulement fait évoluer l’industrie américaine mais aussi celle de ces pays alliés des États-Unis. Le jeudi 17 octobre 1974, soit presque deux ans après sa mort, le Sikorsky YUH-60 réalise son premier vol. Il s’agira du premier succès post décès du grand homme. Quarante-huit ans plus tard celui-ci est toujours produit en série et continue de bien se vendre aux quatre coins du monde.

Sikorsky S-92 Superhawk, une des dernières productions de l’hélicoptériste.

Aujourd’hui la société Sikorsky doit relever de nouveaux défis comme l’émergence des drones à voilures tournantes ou encore ses difficultés à commercialiser son S-92 Superhawk. Le futur de Sikorsky prend aussi la forme du très prometteur Raider X actuellement en cours de développement. Peu de doutes que l’entreprise créée par Igor Sikorsky sera encore là lors du centenaire de la mort de son fondateur.

Si vous voulez découvrir d’autres productions Sikorsky, vous en avez sur cette page : Sikorsky – Constructeur – avionslegendaires.net.

Photos © Lockheed-Martin & US Navy.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié