À l’instar d’un William Boeing, d’un Louis Breguet, ou d’un Igor Sikorsky il avait su faire de son nom celui de son entreprise. L’ingénieur et homme d’affaire américain Frank D. Robinson est décédé à son domicile en Californie à l’âge de 92 ans. Méconnu du grand public mais véritable vedette auprès des aérophiles et aviateurs il avait su véritablement démocratiser l’usage de l’hélicoptère civil privé. Le monde aéronautique est en deuil.

Robinson, un nom qui raisonne dans le cœur de nombreux passionnés d’aviation. On imagine immédiatement ses hélicoptères R22, R44, et R66 qui ont permis à de nombreux pilotes de disposer de leur propre machine, pour un coût d’achat le plus réduit possible. C’est ça le crédo de Frank D. Robinson : rendre le domaine aéronautique le plus accessible possible, et ce pour le plus grand nombre. Résultat il n’y a pas un héliport en Amérique du nord ou encore Europe dans lequel on ne trouve pas deux ou trois exemplaires des machines sur lesquelles il a travaillé. Son succès était là, dans l’universalité de ses appareils.

Comme beaucoup dans sa génération Frank D. Robinson était un véritable passionné de conception aéronautique. Il avait débuté chez Cessna où il avait travaillé sur le CH-1 Skyhook avant de rejoindre les bureaux d’étude du motoriste McCulloch. puis de revenir à l’étude des voilures tournantes chez Bell Helicopters et chez Hughes. Au sein de cette dernière entreprise il travailla sur le développement de l’OH-6 Cayuse et de ses dérivés civils. Finalement en 1973 à l’âge de 43 ans il se décida à voler de ses propres ailes et lança Robinson Helicopter Company et son mythique biplace léger R22. L’idée de l’ingénieur américain était de proposer un successeur au légendaire Bell 47. Et contre toutes attentes il y arriva.

Frank D. Robinson prit sa retraite voici douze ans, à l’âge de 80 ans. Véritable légende des airs il est cité au sein de l’International Air & Space Hall of Fame, véritable panthéon de l’aéronautique mondiale. L’homme était pétri d’humour, ses interviews sont souvent des régals à écouter ou à lire. Il tenait absolument au D de Davis dans Frank D. Robinson, afin de ne pas être confondu avec Frank Robinson, la légende du base-ball américain. Robinson était réputé pour être un patron social, toujours à l’écoute de ses employés, un trait de caractère conservé par son fils Kurt qui lui a succédé à la tête de l’entreprise.

Photo © Robinson Helicopter Company.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom