En Autriche Saint-Nicolas voyage à bord d’un hélicoptère militaire.

La période des fêtes de fin d’année permet de faire vivre les traditions, y compris au sein des forces aériennes. Or ce mardi 6 décembre 2022 une partie de l’Europe célébrait la Saint-Nicolas, sorte de Père Noël religieux, très ancré dans plusieurs pays. En Autriche c’est à bord d’un Bell 212 Twin Two-Twelve du Bundesheer que l’illustre personnage est venu voir les enfants de la ville de Hörsching dans le nord du pays. Et visiblement il a aimé le voyage.

Si en Wallonie et dans l’est et le nord de la France Saint-Nicolas est indissociable de son pendant punitif appelé Père Fouettard c’est assez différent en Autriche. Son «adversaire» est un personnage bien connu du folklore germanique : le maléfique Krampus. Et c’est accompagné d’un curé et d’un ange que Saint-Nicolas est arrivé cette année à Hörsching afin de l’affronter et ensuite de pouvoir distribuer des friandises aux enfants de la ville.
Sauf que ce Saint-Nicolas là est un Saint-Nicolas 2.0, un Saint-Nicolas du 21e siècle.

Un passager pas comme les autres à bord de l’hélicoptère.

Alors que le Père Noël possède son mythique traineau volant et ses rênes guidés par Rodolph lui a préféré un hélicoptère militaire. Installé dans la cabine d’un Bell 212 du Bundesheer le personnage mythologique a pu atterrir sur la pelouse de la caserne locale avant de rejoindre la jeunesse autrichienne.

Cette venue d’un personnage mythologique à la rencontre des enfants illustre bien le lien qui existe entre les militaires autrichiens, notamment ceux de la force aérienne, et le reste de leur population. Il faut savoir que si en France le Père Noël, personnage issu du folklore populaire, pourrait parfaitement voler à bord d’un Eurocopter AS.532 Cougar de l’ALAT ou d’un AS.555 Fennec l’Armée de l’Air et de l’Espace la même chose avec Saint-Nicolas serait impossible. En effet la loi Briand du 9 décembre 1905, dite loi de séparation des églises et de l’État, l’interdit. Aucune religion ne peut être mise en avant dans notre pays au détriment des autres, c’est ce que l’on appelle la laïcité.

À la descente du Bell 212, accompagné de l’ange et du curé.

Après-demain plusieurs pays d’Europe, principalement l’Italie et les nations scandinaves, célèbreront Sainte-Lucie. Et à cette occasion il n’est pas impossible que ce personnage religieux soit également accompagné d’un passage des Aermacchi MB-339 des Frecce Tricolore tant Sainte-Lucie est importante de l’autre côté des Alpes.

Photos © Bundesheer.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Dans mon ancien escadron (E.R 1/33 à Strasbourg), le père Noël arrivait en M3R et ensuite en F1CR…. pour le grand plaisir des enfants.. Pour l’époque c’était le Père Noël 1.0… Cela se faisait dans tous les escadrons de France et de Navarre, lors de la fête de Noël des unités. Quel souvenir !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...