C’est un hélicoptère aussi mythique d’un côté que de l’autre de la Manche. Ce mardi 17 janvier 2023 au matin les équipes techniques de RAF Benson, base britannique du sud de l’Angleterre, ont procédé à l’installation sur pylône d’un biturbine Westland Puma HC.2. Ceci intervient alors même que le programme de remplacement de ces machines bat actuellement son plein. Une manière comme une autre de célébrer une machine qui sert dans la Royal Air Force depuis désormais plus d’un demi-siècle.

Au Royaume-Uni, comme ailleurs sur la planète, les pots de fleurs sont généralement plutôt des avions de chasse. RAF Benson possède d’ailleurs déjà un gate guard sous la forme d’un Supermarine Spitfire PR Mk-XI de la Seconde Guerre mondiale. Ce monomoteur est d’ailleurs en fait une réplique. Ce que n’est pas l’hélicoptère arrivé en début de semaine.

En effet il s’agit réellement d’un ancien Westland Puma HC.2 de série ayant volé jusqu’à l’an dernier au sein du N°2 Group de la Royal Air Force. Celui-ci intègre les N°28, N°33, et N°230 Squadrons qui volent actuellement sur le plus français des hélicoptères d’assaut britanniques. Et ça tombe bien car RAF Benson est leur nid, leur home sweet home comme disent nos amis anglais.
Les militaires et visiteurs arrivent donc désormais face à cette machine qui symbolise plus de 50 années de service actif dans l’aviation de Sa Majesté.

Construit en 1980 et mis en service l’année suivante par la Royal Air Force comme Westland Puma HC Mk-1 l’hélicoptère devenu gate guard de RAF Benson porte le code tactique ZA937. Il a débuté sa carrière au N°33 Squadron avant de rejoindre en 1998 le N°220 Squadron qui l’utilisa jusqu’en 2022. Il a notamment participé aux opérations militaires de la guerre du Golfe, en 1990-1991, suite à l’invasion du Koweït par les troupes irakiennes du dictateur Saddam Hussein. En 2007 il participé à des missions de sécurisation et de maintien de l’ordre en Irlande du Nord.
Ce Puma porte le numéro de série constructeur 1643.

Un camion grue a été nécessaire pour déposer l’hélicoptère sur son pylône. Remarquez que le rotor principal a été déposé alors même que le rotor anti-couple est demeuré en place.
Finalisation de l’installation de l’hélicoptère comme gate guard. Vous remarquerez qu’il a récupérer son rotor principal.

Ce Westland Puma veillera donc sur les femmes et les hommes de RAF Benson bien des années après que ses congénères aient quitté les cieux britanniques. Il voisinera avec son successeur, et ce quel qu’il soit ! Le passé permet toujours d’éclairer le présent, notamment dans les forces armées et aériennes.

Photos © Royal Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom