Des F-15EX Eagle II pour les Air National Guards de Californie et de Louisiane.

Après le Lockheed-Martin F-35A Lightning II et la Massachusetts Air National Guard c’est au tour de deux autres états d’avoir appris cette semaine que leurs gardes nationales aériennes allaient changer de montures. En effet les 122nd et 194th Fighter Squadrons devront d’ici 2025 se séparer de leurs chasseurs McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle. Pour eux cependant point de chasseurs de 5e génération mais plutôt le dernier né des avions de supériorité aérienne en dotation aux États-Unis : le Boeing F-15EX Eagle II. Dix-huit exemplaires serviront dans chacune de ces formations.

Ces deux formations deviennent donc officiellement les troisièmes et quatrièmes unités de l’ANG à apprendre qu’elles voleront sur la dernière évolution du vénérable F-15. Jusque là on sait que les 114th et 123rd Fighter Squadrons de l’Air National Guard d’Oregon.
En Louisiane le 122nd Fighter Squadron devra donc passer du F-15C/D Eagle à ce surprenant F-15EX Eagle II. Même si les deux avions se ressemblent étrangement il y a trois décennies et demi de différences technologiques entre ces deux avions. Trois décennies et demi durant lesquelles les ingénieurs ont appris à améliorer leur avion pour faire de l’Eagle II une formidable machine de défense aérienne.
Et aux aviateurs californiens du 194th Fighter Squadron reviendront les mêmes obligations de formation afin de transiter vers leur nouvelle monture.

On remarquera qu’entre la Californie et l’Oregon le Boeing F-15EX Eagle II deviendra d’ici quelques années le défenseur numéro 1 de la côte ouest des États-Unis, hors Alaska évidemment qui demeure la chasse gardée des Lockheed-Martin F-22A Raptor. Avant cela pourtant il faudra attendre plusieurs mois durant lesquels les pilotes reprendront à zéro leur formation afin de maîtriser ce nouveau biréacteur.
Dans le Golfe du Mexique les F-15EX Eagle II offriront une véritable plus-value en matière de défense aérienne, même si globalement il n’y a actuellement de pays pouvant réellement menacé l’intégrité américaine dans la région. Cuba et le Venezuela ne sont d’ailleurs même plus considérés comme des dangers pour la démocratie américaine.

Petit à petit le Boeing F-15EX Eagle II s’impose de plus en plus comme le futur défenseur de l’espace aérien des États-Unis. Ça tombe bien que ce soit pour cette raison qu’il ait été conçu. Il est cependant plus surprenant de découvrir que jusque là seule l’Air National Guard semble concernée par ses dotations.
Affaire donc à suivre.

Photo © US Air Force.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

10 réponses

  1. À la base F22 était le successeur du f15 quand il est arrivé en 2005 dans l’usaf et le F35 devait replacer le f16 !
    Pour moi le F22 est le meilleur avions de chasse de supériorité aérienne au monde il est dommage qu’ils n’ont est fait moins de 200 exemplaires !
    Ils ont torpiller le programme F22 car trop chère afin de réinjecter cette argent dans le F35 dommage

    Au lieu de sortir un énième F15 qui est un belle appareil je ne dit pas le contraire mais qui est sortie dans les années 70 même si aujourd’hui il est améliorer j’aurai préféré voir plutôt une amélioration du F22 afin de remplacer tout les f15 et des F35 en remplacement du f16 car le F22 arrivé en 2005 dans l’usaf n’a même pas 20ans ils aurai pu être améliorer
    Enfin bon la logique américaine

    1. Ce qui est rigolo Jack c’est que vous êtes aussi mauvais en aéronautique contemporaine qu’en histoire de la Seconde Guerre mondiale. Enfin de la grande guerre patriotique comme vous dites en vous.

    2. Je trouve Jaques, que la critique anti américaine constante est comme une sorte de « thérapie » …pour certains sur le net ! Se sentent-ils mieux après ?

      Bref, on dirait quand même qu’au regard des moyens U.S. les américains peuvent justement se permettre de jouer sur plusieurs types de chasseurs et d’optimiser leurs besoins qu’ils jugent nécessaire.

      1. En fait notre « ami » Jaques a été modéré à deux reprises en très peu de temps. Car non content de nous taper son délire anti-américain bien primaire maintenant il nous ressort des fake news qu’il qualifie d’informations vérifiées. Donc vous risquez de ne plus voir ses com’ avant quelque temps Will.

      1. Là Dimitri vous en demandez trop à ce pauvre Jaques. Le NGAD ne semble pas entrer en ligne de compte pour lui.

  2. Ce nouvel Eagle va devenir le chasseur de supériorité n°1.
    Normal en fait. Il est pas furtif, mais on s’en fout. Les mecs en face voient qu’ils sont dans la même zone que des F15EX, y a de quoi bien réfléchir avant d’attaquer ou faire le con. Comme les Rafales indiens ou français qui font changer les comportements des pilotes d’en face…

    Le F22 aborde le même sujet d’une manière différente, et il n’est pas forcément si invisible que ça de toute manière.

  3. Au fait au sujet du NGAD, rien de sérieux sur le net, un secret bien gardé.

    J’avais des affiches du F-15A survolant sa ville originaire et je le trouvais très joli, avant l’arrivé de la maquette d’ACX au bourget puis le Rafale A qui avait un peu détrôné le Eagle.

  4. Pour exporter un avion de chasse, il est nécessaire que le pays du fabricant en exploitent quelques-uns. Ce qui est vrai pour le Rafale ou le Mirage 2000 par exemple l’est aussi pour le F15EX. L’ANG sert donc de tremplin commercial pour la firme Boeing même si le nouvel Eagle dans sa version des National Guard ne sera pas « combat proven » par manque d’adversaire. (Ce n’est le Canada ou le Belize qui viendront titiller les moustaches l’oncle Sam!)

  5. la garde national est avant tout une force de défense du territoire. ils n’ont pas besoin de quelque chasseur furtif ultra technologique et ultra chère, mais de bon intercepteur rapide, endurant et disponible en nombre pour couvrir en permanence le territoire. Pour cela le F15EX est parfait avec sa flopper de missile (pour un tir de barrage en cas de conflit majeur) et excellant maniabilité (pour pouvoir inspecté un avion muet).
    un F22 ou un NGAD est destiné uniquement a être le fer de lance de l’USAF dans un assaut sur un pays ennemi , détruisant c’est capacité avant qu’il se rende compte de leur présence. C’est le même principe pour les appareils plus polyvalent. l’USAF veut une force d’attaque avec des F35 et gardera une masse critique de F16 modernisé.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...