Un CC-150 Polaris déploie des instructeurs canadiens en Grande-Bretagne.

Le Canada l’appelle «opération Unifier». C’est sous ce vocable que se cachent toutes les actions militaires officielles visant désormais à soutenir l’effort de guerre de l’Ukraine contre l’envahisseur russe, et notamment le transport de matériels lourds. Or ce mardi 27 juin 2023 ce sont un peu plus de 200 femmes et hommes des forces armées canadiennes qui ont traversé l’Atlantique nord à bord d’un Airbus Military CC-150 Polaris afin d’apporter leur contribution à l’opération. Depuis le territoire britannique ils assistent des militaires ukrainiens dans leur formation au maniement de matériels dits occidentaux.

Contrairement à une idée reçue cette «opération Unifier» n’est même pas à l’origine une réponse canadienne à la décision du dictateur russe Vladimir Poutine d’envahir et d’annexer l’Ukraine en février 2022. Elle court en effet depuis avril 2015 et résulte d’un rapprochement commun entre Ottawa et Kyïv afin de favoriser une modernisation des moyens militaires ukrainiens. La guerre menée par la Russie l’a juste faite entrer dans une autre dimension, un partenariat canado-ukrainien totalement revu et renforcé.

Le ciel gris ne laisse aucun doute sur le pays d’arrivée de ces militaires canadiens : le Royaume-Uni.

L’avion de transport biréacteur de l’Aviation Royale Canadienne a donc transporté la rotation 16 de l’élément d’instruction de «l’opération Unifier». Pour des raisons de sécurité les autorités canadiennes n’ont révélé cette arrivée sur le sol britannique que ce mardi 4 juin 2023, soit une semaine plus tard. Cela fait donc désormais une grosse dizaine de jours que les militaires en question assurent leur mission. Afin de ne pas trahir leur position nous ne révèleront ni la base aérienne d’arrivée du CC-150 Polaris ni l’endroit où ces instructeurs canadiens forment leurs homologues ukrainiens.

En soutes ce CC-150 Polaris assure également du transport de fret léger, parmi lequel les paquetages des militaires engagés dans l’opération.

Jusque là les Boeing CC-177 Globemaster était la partie la plus visible donc de cette «opération Unifier». L’Airbus CC-150 Polaris est un avion bien plus discret, notamment en raison de ses origines civiles. Pour autant il rend de fiers services aux militaires canadiens grâce auquel ils peuvent rejoindre l’Europe occidentale sans le moindre accroc et avec un confort sans doute plus important qu’à bord de la bétaillère d’origine américaine.

Photos © Aviation Royale Canadienne.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Merci Arnaud pour l’article sur le CC-150 Polaris. Ironiquement j’obtient plus d’infos sur l’Aviation Royale Canadienne par le site Avions légendaires et des blogs de défense européens que par les médias canadiens. Merci à toi et a Marcel pour parler du Canada de temps a autre.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...