Quatorze marins turcs sauvés par un Airbus Helicopters H160 de la Flottille 32F.

Ils sont les hélicoptères les plus récemment entrés en service au sein des forces françaises. Ce mercredi 27 décembre 2023 en début d’après-midi la Marine Nationale a été alertée d’un cargo panaméen en difficulté au large du Finistère. Airbus Helicopters H160 et Dassault Aviation Falcon 50M ont été mis en alerte et dépêchés sur zone afin de porter assistance à l’équipage de nationalité turque. C’est la première action de grande ampleur de ce modèle d’hélico ultramoderne.

Tout a commencé dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 décembre quand le commandant du cargo panaméen Guana a informé les autorités maritimes françaises qu’un incendie s’était déclenché à bord. Il était alors 1 heure 15 du matin. Le navire se trouvait à environ 200 kilomètres au large de la pointe de Penmarc’h. Conscients du danger les personnels du Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (ou CROSS) ont été tenu au courant minutes par minutes du sinistre. L’incendie maîtrisé par l’équipage on a alors cru l’incident terminé. Malheureusement la salle des machines avait été touchée et le Guana désormais à la dérive en Atlantique nord. Á 13 heures 50, soit un peu plus de douze heures après le premier appel, l’équipage lança un SOS.

Dès lors depuis la Base d’Aéronautique Navale de Lann-Bihoué un Falcon 50M de la Flottille 24F a pris les airs afin de rejoindre la zone où se trouvait le cargo. Il a assuré la surveillance du Guana mais également le commandement aéroporté de l’opération de sauvetage. Car le navire-hôpital espagnol Esperanza del Mar se rendait sur zone. Ce bâtiment appartient au Ministerio de Inclusión, Seguridad Social y Migraciones. Dans le même temps au départ de la Base d’Aéronautique Navale de Lanvéoc-Poulmic un H160 appartenant à la Flottille 32F a pris les airs, guidé en cela par le CROSS.

Sur les vingt marins turcs à bord six ont été recueilli par le navire espagnol. Les quatorze autres ont été à la charge de l’équipage de l’Airbus Helicopters H160. Sauf qu’à 180 kilomètres au large de la pointe finistérienne de Penmarc’h où se trouvait désormais le cargo Guana le vent soufflait. Force 7 sur l’échelle de Beaufort, soit au-delà de 50 kilomètres heures. La tempête Gerrit arrivait. Sur le papier le H160 peut accueillir douze passagers, en opération de sauvetage c’est donc quatorze, le nombre de marins sauvés du Guana par hélitreuillage… en deux rotations. La première permit d’évacuer quatre marins, la seconde dix. L’intégralité de la mission aura duré six heures et nécessiter un avitaillement en carburant sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic à l’issu de la première rotation.
À 23 heures 30 les quatorze marins turcs récupérés par la Marine Nationale avaient été pris en charge par les équipes de soignants du centre hospitalier régional universitaire de Brest. Ils étaient désormais hors de danger.

Et le Guana dans tout ça ? Il a été pris en charge par le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Bourbon. Le CROSS avait toutes les raisons d’être sur ses gardes le cargo panaméen transportant dans ses cales des centaines de tonnes de limaille de fer, hautement dangereuse pour l’environnement et notamment pour les écosystèmes océaniques en Atlantique Nord.

Avec ce sauvetage en pleine tempête l’Airbus Helicopters H160 a pleinement démontré ses capacités, notamment d’hélitreuillage. Et tout ça moins d’un an et demi après son entrée en service. Pas de doute qu’il saura faire parler de lui celui-ci.

Photo © Marine Nationale


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

6 Responses

    1. Bravo, si vous aviez lu l’article avant de le commenter vous n’auriez pas eu besoin de faire un tel commentaire… inutile. Il faut bien que vous existiez au final.

  1. C’est quoi ça H160 cette hélicoptère la c’est un Dauphin un AS-365 Aérospatiale. Même un petit enfant il le sait mais toi la non.

    1. Mince la marine nationale se serait donc trompée dans l’intitulé de la photo?
      Une recherche rapide sur la bibliothèque de ce site vous aurait prouvé le contraire. Mais cela est plus difficile que de faire un commentaire idiot.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...