FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Airbus Helicopters H160
Constructeur : Airbus Helicopters (anc. Eurocopter)
Désignation : H160
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Eurocopter X4, ACH160, H160M
Mise en service : 2021
Pays d'origine : Europe (coopération)
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère d'affaire , recherches et sauvetages en mer, évacuation sanitaire.

HISTOIRE

Airbus Helicopters H160 :
L'hélicoptère 3.0”

Offrir un successeur à une machine à succès a toujours été un des principaux challenges des industriels de l’aéronautique. Avionneurs et hélicoptéristes s’y sont pratiquement tous essayés, très peu par contre ont vraiment réussi. Aussi quand Airbus Helicopters a révélé avoir lancé le développement d’un appareil dédié à remplacer le mythique Aérospatiale SA.365F Dauphin 2 beaucoup ont cru alors que cela allait se révéler impossible. Ils avaient tort, le constructeur européen leur ayant prouvé avec son spectaculaire H160.

Quand en janvier 2014 Airbus Helicopters a pris la place d’Eurocopter dans l’organigramme du géant aéronautique Airbus Group le constructeur avait dans ses cartons un programme très avancé appelé X4. Il était connu des professionnels et des passionnés d’aviation depuis environ trois ans et les vues d’artistes savamment distillées laissaient bien comprendre que le futur hélicoptère serait appelé à remplacer tôt ou tard le Dauphin 2, et sans doute pas uniquement lui. Aussi quand le prototype est officiellement présenté en mars 2015 au salon Heli-Expo à Orlando aux États-Unis il bluffe absolument tout le monde.

En fait le programme Eurocoper X4 a été lancé afin de remettre le couple franco-allemand sur le devant de la scène industrielle à une époque où la concurrence anglo-italienne d’Agusta-Westland commençait à se faire de plus en plus prégnante. Cet hélicoptériste avait sortie ses AW.149 et AW.189 sans qu’une réelle opposition n’existe alors chez Eurocopter.
Plutôt que d’attaquer frontalement Agusta-Westland sur les segments de marché de ces deux machines Eurocopter décida de rester sur un qui lui avait toujours été hyper favorable, déjà du temps d’Aérospatiale : le transport d’affaire et l’hélicoptère commercial haut de gamme.

Clairement les ingénieurs et designers d’Eurocopter puis d’Airbus Helicopters n’y sont pas allés de main morte. Ils ont frappé fort, afin de marquer le monde aéronautique.
Si leur X4 a conservé le rotor anticouple caréné Fenestron hérité d’Aérospatiale et présent déjà depuis le SA.360 Dauphin celui-ci a été incliné de douze degrés afin d’augmenter les performances lors des phases de vols stationnaires mais aussi au moment des décollages et atterrissages. Le fameux train d’atterrissage tricycle a lui aussi été conservé mais désormais à commandes électriques et non plus hydrauliques. Niveau motorisation les turbines Arrano 1A développées par Turboméca (depuis devenu Safran Helicopter Engines) offrent 1443 chevaux de puissance tout en pouvant être tarées à 1157 chevaux. Elles entraînent le rotor de nouvelle génération Blue Edge à cinq pales. Chacune dispose d’une extrêmité dite en boomerang, permettant une réduction du bruit de l’ordre de 50% tout en augmentant sensiblement la capacité de levage par rapport à un rotor conventionnel. Il s’agit là de l’une des signatures du X4 tout comme les stabilisateurs horizontaux en biplans installés sur la poutre de queue et permettant là encore un pilotage plus aisé. Dans le poste de pilotage o retrouve le nec plus ultra : commandes de vols électriques, glass cockpit, et mini-manche issu du principe HOTAS. En outre l’ensemble de l’hélicoptère est tout comme le rotor Blue Edge assemblé en matériaux composites, plus légers et plus écoresponsables que les structures en métal.

Lorsqu’il réalise son premier vol le 13 juin 2015 il ne s’appelle donc plus Eurocopter X4 mais Airbus Helicopters H160. Et clairement son allure générale autant que ses très nombreuses innovations en font un digne héritier de la famille Dauphin. Il s’agit aussi pour l’hélicoptériste européen de faire oublier les ratés du H155.
Pourtant il y a un hic dans ce vol inaugural. L’Arrano 1A n’étant pas totalement prêt c’est avec des turbines canadiennes que le prototype H160 quitte le plancher des vaches. Deux Pratt & Whitney Canada PW210E de 1014 chevaux chacune assurent ainsi l’intérim.
À partir de juin 2019 l’Airbus Helicopters H160 est proposé avec sa turbine définitive aux clients privés européens et onze mois plus tard à ceux aux États-Unis. Dans le même temps l’option d’une double motorisation, avec au choix Safran Helicopter Engines ou Pratt & Whitney Canada est abandonné.

Bien avant l’entrée en service des premières versions civiles de son nouvel hélicoptère l’industriel a reçu une demande du gouvernement français. En mars 2011 le ministre Jean-Yves Le Drian annonça que le H160 allait devenir la base du futur HIL, l’Hélicoptère Interarmées Léger. Destiné au remplacement d’hélicoptères aussi différents que l’Aérospatiale SA.342 Gazelle, l’Eurocopter AS.555 Fennec, ou encore l’AS.565 Panther ce futur HIL était appelé à voler pour l’Armée de l’Air, l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, et la Marine Nationale. Même la Gendarmerie Nationale était concernée, dans le cadre de l’organisation des Jeux Olympiques d’été de Paris 2024.
En décembre 2021 la commande fut officialisée via un chèque d’un montant de dix milliards d’euros. La future version militaire allait s’appeler H160M et être baptisée Guépard par les militaires français. Les premières livraisons sont attendus pour 2027.

Pourtant la Marine Nationale ne pouvait attendre aussi longtemps avant d’envoyer à la retraite, bien méritée, ses vénérables Sud Aviation SA.316B/319 Alouette III. En conséquence de quoi il fut décidé en février 2020 d’avoir recours à la location d’hélicoptères civils auprès du contractor Babcock. Le premier exemplaire est entré en service en septembre 2022 au sein de l’Escadrille 10S. L’Airbus Helicopters H160 est dédié dans la Marine Nationale aux missions de recherches et sauvetages en mer et d’évacuation sanitaire. Il s’agit bien d’hélicoptères civils adaptés à une mission parapublique et utilisés par des militaires.

Le gros des ventes d’Airbus Helicopters H160 concerne cependant le transport off-shore à destination des plateformes de forage gazier et pétrolier en haute mer, le transport d’affaire, ou encore le travail aérien. La version ACH-160 désigne un hélicoptère très haut de gamme d’affaire avec aménagements luxueux.

Pur concentré à la fois de très hautes technologie et vitrine du savoir-faire d’Airbus Helicopters et de Safran Helicopter Engines le H160 est aussi le premier véritable hélicoptère dont la désignation commence par H. En effet les H145 et H175 se sont précédemment appelés EC-145 et EC-175. Sur son segment de marché le nouveau biturbine léger européen n’a aucun véritable concurrent digne de ce nom, toutes les machines existant ont été conçus plus de dix ans voire plus de vingt ans avant lui.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Airbus Helicopters H160, en configuration Marine Nationale
Envergure : 13.40 m diamètre du rotor principal
Longueur : 13.96 m
Hauteur : 4.91 m
Motorisation : 2 turbines Safran Helicopter Engines Arrano 1A
Puissance totale : 2 x 1443 ch.
Armement : aucun
Charge utile : 4 rescapés et 3 sauveteurs.
Poids en charge : 6050 kg
Vitesse max. : 325 km/h
Plafond pratique : 5900 m
Distance max. : 850 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Airbus Helicopters H160

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Airbus Helicopters H160

VIDÉO

Livraison du premier H160 de série.