Le grand retour des Su-30 Flanker-C et Su-34 Fullback russes en Ukraine.

Les équipages de l’aviation russe s’enhardissent de nouveau. À la différence notable des Alliés Moscou n’a pas la capacité de tirer des munitions de précision à guidage GPS depuis ses avions de combat, en étant de ce fait réduite à l’emploi de bombes planantes. C’est grâce à elles que depuis quelques semaines maintenant les Sukhoi Su-30 Flanker-C et Su-34 Fullback ont retrouver le chemin des cieux d’Ukraine. Une capacité acquise notamment grâce à son alliance avec l’Iran.

Ce jeudi 21 mars 2024 au petit matin de nombreuses explosions ont été ressenties un peu partout dans Kyïv. La capitale ukrainienne a en effet été la cible d’une série de raids aériens meurtriers initiés depuis le Kremlin. Si vingt d’entre elles ont été le fait de missiles de croisière tirés à distance de sécurité par des bombardiers stratégiques Tupolev Tu-22M Backfire et Tu-95 Bear d’autres avaient pour origines des avions de combat ayant tiré des bombes planantes. En effet depuis maintenant le début du mois de février les Sukhoi Su-30 Flanker-C et Su-34 Fullback sont de retour dans les cieux ukrainiens avec ces armes qui à défaut d’être nouvelles sont terriblement destructrices, et donc assassines.

Qu’elle pèse 540 kilogrammes et soit de facture russe comme la PBK-500U Drel ou bien que sa masse soit de «seulement» 34 kilogrammes comme la Sadid 345 conçue et fabriquée par la république islamique d’Iran elle a aujourd’hui trouvé sa place sous les ailes des Su-30 et Su-34 russes. Au grand dam des populations civiles ukrainiennes qui en sont la cible numéro 1. Ces munitions ont une précision annoncée métrique mais certains experts européens et nord-américaines estiment que celle-ci serait moindre, plutôt de l’ordre de deux à trois mètres. On est donc loin de la GBU-12 américaine ou de l’AASM française.

En fait s’il s’agit bien de munitions dites de précision, par opposition avec les bombes lisses qui tombent un peu n’importe où, les bombes planantes sont parfois considérés comme des «armes de pauvres». Rien n’est plus faux car cela ferait donc des États-Unis une telle nation. La fameuse AGM-154 Joint Standoff Weapon américaine, acquise par de nombreux pays alliés, est en effet également une bombe planante. En fait c’est véritablement le système de guidage qui offre à ces munitions leur capacité à frapper près ou loin leurs cibles. Ainsi la PBK-500U Drel se dirige grâce à un double système faisant appel au Glonass (l’équivalent russe du GPS américain) et à une centrale à inertie tandis que la Sadid 345 dispose elle de cette seule seconde capacité directionnelle. La première est donc bien plus précise que la seconde, en plus d’être nettement plus meurtrière.

Selon plusieurs sources l’aviation russe emploie également depuis ses avions de combat Su-30 Flanker-C et Su-34 Fullback une autre munition d’origine iranienne. On parle ici de la Qased 3 à guidage TV. Sa charge de combat est actuellement mal connue, elle oscillerait entre 700 et 800 kilogrammes d’explosifs.

Si elles exposent les équipages des avions de combat à la DCA ukrainienne, et notamment à ses missiles sol-air fournis par les Alliés, les bombes planantes représentent un avantage de poids pour le Kremlin. En effet elles se révèlent nettement moins onéreuses que les missiles de croisière. Car la guerre que le dictateur Vladimir Poutine a engagé contre la démocratie ukrainienne se révèle depuis le début être aussi un conflit économique. Le Kremlin y engloutit tous ses fonds, ayant notamment recours à des armes destructrices et assassines parmi les moins onéreuses possibles. Après les munitions rodeuses d’origines iraniennes voici donc venu le temps des bombes planantes.

Rappelons que comme pour les missiles de croisière les bombes planantes russes tuent avant tout des civils. Le Kremlin n’hésite pas à envoyer son aviation frapper des immeubles d’habitation, des écoles, des hôpitaux, ou encore des centres commerciaux. Il s’agit là sans doute pour le dictateur russe de cibles prioritaires dans son «opération militaire spéciale» visant à «la dénazification» de l’Ukraine. Ses attaques ne visent que rarement les principales installations militaires ukrainiennes, trop bien protégées.

Photo © ministère russe de la défense


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

23 Responses

  1. Savez-vous Arnaud à quelle vitesse se déplacent ces bombes planantes en général ? Les défenses comme le guepard allemand ou autres sont elles adaptées pour les abattre efficacement ?
    Fier que mes impôts servent à lutter contre la democrature de poutine.

    1. Probablement un peu en dessous de la vitesse du son.

      Le problème de ces munitions est l’empreinte radar et surtout thermique qui est faible, c’est pour cette raison qu’il est très difficile pour les systèmes de missiles de les abattres.

  2. Salut ARNAUD et les passionnés,

    J’ai un doute ou plutôt une interrogation concernant l’emploi des bombes planantes sur Kyïv ou sur les villes importantes défendues par des systèmes de défenses aériennes SOL-AIR occidentaux efficaces.
    Etant donné la portée des bombes planantes russes évaluées à 60 kms, plus ou moins ( un peu plus ou un peu moins, ça ne change pas grand chose au pb….) , je ne m’explique donc pas la présence des chasseurs russes aussi profondément dans le territoire ukrainien, alors qu’ils n’osaient même plus y entrer de peur de se faire shooter.
    Il manque quelque chose dans le puzzle ! Brouillage russe hyper efficace – pénurie de missiles Sol-air – nouvelle tactique….?
    Tu dois avoir l’info ARNAUD..
    Aéronautiquement,

  3. Bravo pour votre excellent travail. De tout cœur avec vous. De la part d’un Russe exilé en France.
    Vive la France, vive l’Otan, et vive Macron. **** à Putin.

  4. Bonjour,

    Avec une portée maximale de 50km pour la PBK-500 (selon Wiki) c’est plutôt l’avion porteur qui doit être visé je pense.
    Comme le précise Arnaud, cela force les avions Russes à s’exposer un peu plus aux défenses AA si ils veulent larguer cette munition moins couteuse…mais bon a voir car si c’est pour perdre des avions derrière, pas sûr que le calcul soit bon!

    Concernant le Guepard, je crois comprendre qu’il est plus conçu pour les incursions a basse altitude (drone et missile croisière) en complément aux batteries de missiles qui ne peuvent les engager que pour des bombes difficile a identifier par les radars. Sa portée de détection serait de 15 km et l’altitude maximale des obus de 5 ou 6 km, donc ce doit être compliqué pour lui.

  5. Les RuSSes ne savent que bombarder les civils. Poutine prétend combattre le nazisme en Ukraine mais il se conduit comme Hitler il y a 85 ans. D’ailleurs c’est pas pour rien si les médias anglais l’ont surnommé Putler. Qui en dehors de la Russie peut encore le soutenir ? J’espère que la DCA ukrainienne enverra au tapis les Sukhoi russes. Pas de quartier.

    1. C’est une guerre contre la population, contre l’identité ukrainienne.
      Si les Ukrainiens ne veulent pas être rééduqués ils seront tués.

  6. Fini le mot ukronazis et l’opération militaire spéciale, le Kremlin avoue une guerre contre l’occident globale, son aviation et la marine tirent des missile sur les centres énergétique notamment prêt de la centrale énergétique de Zaporijia.

    Mais ils ne déclarent la guerre à aucun pays, se gardent bien de se mettre en état de guerre pour encore mieux étrangler la population, qui dans l’armement, ils travaillent 12 h d’affilée.

    1. Je me demande comment les Russes pourraient bombardé une zone a risque élevé et dont ils dispose déjà ,mais c’est absolument insensé ce que tu viens de dire

      1. Sauf Ibrahima que les Russes ne possèdent rien en Ukraine, que ce soit en Crimée ou au Donbass. Ce sont des envahisseurs, ils ne sont pas chez eux. Donc le propos de ptilulu est parfaitement censé. Le vôtre beaucoup moins.

  7. Vivement l’arrivée des F-16 et de leurs missiles air-air à longue portée ! Les Russes en profitent pendant qu’ils en sont encore capables…

  8. Sa c’est de la mensongerie. La vérité c’est que la Russie elle se bat pour libérer les peuple opprimé partout dans le monde comme en Afrique ou en Ukraine. Et vous vous aimer pas sa alors vous raconter des mensongeries contre la Russie. C’est pas bien. Les avions russes ils sont meilleur que vos rafales et vos F16. Respecter la Russie c’est l’Afrique qui vous le dit.

    1. Pauvre diakite on dirait un gamin de 10 ans… Sinon petit troll, on espère que tu es payé en dollars er pas en rouble ! À l’occasion acheté un livre d’histoire et tu verras la tronche des libérateurs russes… Tous les pays vassalisés de force lors du pseudo pacte de Varsovie détestent les russes…
      Attends quelques années et on en reparlera pour l’Afrique… Poutine prone la pureté slave, tu dois te sentir concerné j’imagine !

  9. Bientôt les chasseurs russes vont déserter l’Ukraine, Putler s’est trouvé un nouvel ennemi avec Daesh. Les Su-30 et Su-34 vont découvrir le Caucase.

    1. Malheureusement pour les populations caucasiennes je crains Sid Ahmed que vous ayez raison. L’attentat terrible qui hier soir a frappé Moscou risque bien de décider le Kremlin à des frappes aériennes contre cette zone jadis soviétique.

  10. Contrairement a de que vous dites les russes ont des missiles de précision auto guidé par gps satellite… Je vois qu’il ya tentative de leurrer l’opinion publique dans ce que vous dites sans vous offenser monsieur …et ils n’ont pas qu’un seul type de missile air sol si c’était le cas je me serait dis que vous avez oublier

    1. Je suis navré de vous décevoir madame ou monsieur Mahdi mais non depuis 2014 et leur annexion de la Crimée ukrainienne les militaires russes n’ont plus accès au système GPS. Les Américains leur en ont fermé l’accès. Donc il n’y a nullement « tentative de leurrer l’opinion publique » sauf peut-être de votre part. Commenter pour mentir ce n’est pas top. Mais bon madame ou monsieur vous faites ce que vous pouvez en l’absence d’arguments valables de votre part.

  11. Donc les Russes sont bien. Capables d’utiliser des bombes à guidage GNSS…

    Il est tout à fait logique qu’ils n’utilisent pas le système GPS, qui est je le répète américain !

    Aussi, une munition précise de 3m c’est excellent… Les munitions occidentales sont certes plus précises, mais est-ce vraiment utile ?

    Si on vise un hélico, il sera tout autant détruit si la munition tombe à 3m ou à 30cm…

    On l’a bien vu récemment !

  12. Le dictateur Poutine, la démocratie ukrainienne ou encore les bombes planantes qui tuent avant tout des civils mdr

    Franchement, vous êtes un champion dans votre genre…
    Je ne vais pas vous contredire, ca ne m’intérese pas
    Je vous dirai juste de continué à écrire ces inepties et d’intoxiquez vos quelque lecteurs avec cette vision des choses assez éloigné de la réalité.
    A désinformé autant en reprenant ces poncifs des média mainstreams, vous ne server pas vraiment votre camp mais la sainte Russie qui et bien plus dans le réelle que l’Occident nauséabonde dans toute cette histoire.

    Il n’y a rien de pire que d’être intoxiqué par sa propre propagande en période de conflit 😉

    1. « Il n’y a rien de pire que d’être intoxiqué par sa propre propagande en période de conflit. »
      Vous le dites vous-même Poutine ment et son système ment et vous mentez pour rester dans la droite ligne du parti.

      Mr le troll russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié