Un historique Cessna 172 fait son entrée au musée de l’US Air Force.

Quoi mais quel sacrilège de faire entrer un avion civil au National Museum of the US Air Force ? Que les puristes se rassurent car si oui l’avion immatriculé N9344L est bien civil il conserve un lien étroit avec l’aviation militaire américaine puisqu’il appartenait à la Civil Air Patrol. Et donc à partir de ce lundi 25 mars 2024 il va trôner dans La Mecque des musées d’aéronautique militaire dans le monde, et ce pour une raison simple : il est historique. Et contrairement à une idée reçue il ne s’agit pas d’un Cessna T-41 Mescalero.

Un emblème culte outre-Atlantique.

Si ce dernier fut bien la version d’entraînement militaire de base du Cessna 172 c’est bien de cet avion civil qu’il s’agit. Pour celles et ceux qui ne le connaitraient pas il faut savoir que le Cessna 172 l’aéronef le plus produit de l’histoire de l’aviation. Il a été construit de 1956 à 1986 puis sa chaîne d’assemblage a été relancée en 1996. Elle est toujours active en 2024. Il a dépassé les 45000 exemplaires construits et entrés en service, y compris ceux produits en France par Reims Aviation sous la désignation de FR172 Reims Rocket. On trouve des Cessna 172 dans à peu près tous les pays du monde, et sans doute dans quasiment tous les aéroclubs de la planète. Il est le Cessna, celui qui sert de référence quand on parle d’avion de tourisme. Rien qu’à ce titre il est historique.

Pourtant l’avion qui fait aujourd’hui son entrée au National Museum of the US Air Force l’est encore plus. Et pourtant c’est suite à un des évènements les plus dramatiques de l’histoire américaine et de l’histoire de l’aviation qu’il est entré dans la légende des airs. Le mercredi 12 septembre 2001 il est le seul aéronef civil autorisé à survoler la ville de New York et plus particulièrement la presqu’île de Manhattan. La veille deux avions de ligne avaient percuté et détruit les tours jumelles du World Trade Center provoquant l’effroi dans une bonne partie du monde. Ce mercredi ni les hélicoptères du NYPD, la police de la ville, ni même ceux du FBI n’étaient autorisés à survoler la Grosse Pomme meurtrie. Le petit monomoteur lui avait ce droit, en raison de son appartenance à la Civil Air Patrol. Embarquant des autorités de l’état il allait leur offrir le spectacle bouleversant des deux gratte-ciels effondrés et encore largement fumant ainsi que des équipes de secours s’affairant à rechercher des survivants. Les trois couleurs si familières du grand public américain allait permettre de rassurer les New-Yorkais tandis que de nombreux touristes interloqués se demandaient quel était ce petit avion qui sillonnaient les cieux de la ville. Le Cessna 172 de la Civil Air Patrol de l’état de New York venait d’entrer dans l’Histoire.

Un avion qui a, sous cette livrée, une classe folle.

C’est donc parfaitement logique que le National Museum of the US Air Force choisisse de le mettre en avant presque vingt-trois ans plus tard. Avion civil certes mais à la carrière toujours au plus près des citoyens américains.
Espérons qu’il ne sera pas trop « écrasé » au milieu des autres pièce de collection du musée.

Photos © National Museum of the US Air Force.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Sikorsky HO4S Horse

L’une des fonctions les plus connus des voilures tournantes est le sauvetage en mer. C’est aussi une des plus dangereuses pour les équipages. Cela a

Lire la suite...