Des F-22A Raptor hawaïens détachés au Japon.

En temps normal Kadena AB est le nid japonais du 18th Wing de l’US Air Force. Depuis cinq jours des avions de combat appartenant aux 15th et 154th Wings sont venus les renforcer afin de protéger l’archipel nippon des menaces que représentent trois de ses encombrants voisins : la Chine, la Corée du Nord, et la Russie. Leurs chasseurs furtifs de supériorité aérienne Lockheed-Martin F-22A Raptor représentent un argument massue mais aussi une démonstration de réassurance au profit de la Kōkū Jieitai. En parallèle l’Amérique désengage de plus en plus ses McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle présents à Okinawa et jugés désormais trop vieux pour cette mission ô combien essentielle.

Parfois perçues de l’extérieur comme une force d’occupation post-1945 l’US Air Force, et notamment son 18th Wing, sont un maillon primordial dans la défense aérienne du Japon. La Kōkū Jieitai ne peut en effet pas seule assurer cette fonction malgré ses dizaines de Mitsubishi F-2A/B, F-15J/DJ, et de Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Elle doit donc se reposer sur le «grand frère» américain. Sauf que les 44th et 67th Fighter Squadrons volent sur des chasseurs en passe d’être obsolètes pour la supériorité aérienne, les F-15C/D Eagle en question.

Afin d’y remédier l’US Department of Defense a choisi de «déshabiller Pierre pour habiller Paul». Le premier étant en l’occurrence ici l’archipel d’Hawaï et le second le Japon. Cependant le 50e état des États-Unis demeure une place forte stratégique dans le Pacifique et Washington DC ne pouvait pas, en toute décence, lui ôter l’intégralité de ses chasseurs de supériorité aérienne de 5e génération. La solution a donc été de faire appel aux 15th et 154th Wings. Vous allez me dire qu’il n’y a là aucun souci puisque relevant tous deux de l’US Air Force ? Et vous aurez raison… et tort à la fois. Car ces deux formations qui volent toutes les deux sur F-22A Raptor ont la particularité de ne pas appartenir au même commandement. Le 15th Wing relève directement des PACAF, les Pacific Air Forces, tout comme le 18th Wing. De son côté le 154th Wing est organiquement une des unités de combat de l’Air National Guard hawaïenne. Et pourtant les deux formations ont pleinement l’habitude de fonctionner conjointement. D’ailleurs elles sont toutes deux stationnés sur la Joint Base de Pearl Harbour.

Pour les prochains mois les pilotes de chasse hawaïens vont donc exercer leur haut niveau de professionnalisme face aux aviations chinoises et russes, mais également aux tirs balistiques nord-coréens. Et pour les trois pays en question, plus ou moins hostile au régime japonais, l’arrivée des meilleurs chasseurs de supériorité aérienne de la planète est tout sauf une bonne nouvelle. Bien sûr les pilotes de l’US Air Force n’emploieront pas leurs Lockheed-Martin F-22A Raptor pour shooter du Chengdu J-10 Firebird ou du Shenyang J-16 Flanker G+ chinois pas plus que du Mikoyan MiG-31 Foxhound ou du Sukhoi Su-27 Flanker russes. Pourtant face à eux ils devront tenir leur place, ce qui en soit ne sera pas bien difficile. Reste à savoir si nous observeront des rencontres entre le Raptor et son seul et unique adversaire réel dans cette catégorie : le J-20 Firefang chinois !

Même après tout ce temps le F-22A Raptor demeure un avion impressionnant !

Plus que jamais la zone Asie Pacifique est celle où l’Amérique concentre ses moyens défensifs. En Europe chacun sait que la Russie ne l’impressionne plus du tout, à la grosse différence de la Chine ou de la Corée du Nord. L’envoi de ces F-22A Raptor l’illustre parfaitement.

Affaire à suivre.

Photos © US Air Force


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. Cette belle main au poker devrait suffire à faire réfléchir les agités du bocal à l’Ouest de la Mer de l’Est
    Mais comme ces beaux oiseaux sont indétectables, pourquoi les déplacer?
    Si ce n’est pour « jouer » à qui a la plus belle…. et récolter quelques infos sensibles.
    Bravo à l’équipe, Arnaud : beau boulot!!! Marcel beaux bouleaux !! ;-)))

    1. Bonjour à tous.
      pensez-vous Arnaud que les U.S.A. mettent la Corée du Nord au même niveau que la Chine? Qu’ils pensent qu’elle a le même « pouvoir de nuisance »…?

      1. Je vous retourne la question Yann490 : croyez vous vraiment que les États-Unis puissent en avril 2024 nier la dangerosité d’une dictature nord-coréenne qui fait tout pour obtenir des vecteurs de frappes nucléaires à moyennes et longue portée ? Donc oui il est évident que pour le Pentagone le pouvoir de nuisance du régime de Pyongyang est très important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. FE.8

Dassault Aviation Rafale C, Eurofighter Typhoon FGR.4, ou encore Lockheed-Martin F-35A Lightning II la majorité des chasseurs actuels est monoplace. Un pilote qui doit tout

Lire la suite...