90 ans de l’Armée de l’Air et de l’Espace : les Casa des FAZSOI.

À partir d’aujourd’hui nous débutons une série d’articles qui courra durant tout l’été 2024 afin de célébrer les 90 ans de l’Armée de l’Air et de l’Espace. Et plutôt que de cibler les formations et missions connues de toutes et tous nous allons nous intéressons à celles et ceux qui n’ont généralement pas le droit au crépitement des flashs d’appareils photo. Aujourd’hui focus sur les deux Casa CN-235-200 de l’Escadron de Transport 50 Réunion qui œuvrent au quotidien pour le compte des FAZSOI. Une très vaste région française loin de l’Hexagone dans laquelle la notion de service public prend tout son sens.

Cela fait neuf ans que l’Escadron de Transport 50 Réunion a fait de cet avion de facture espagnole sa monture. Avant cela il évoluait sur les mythiques Transall C.160R d’origine franco-allemande. Et comme tous les avions cargos de l’Armée de l’Air et de l’Espace les deux Casa CN-235-200 de la Base Aérienne 181 de Saint-Denis servent avant tout auprès des militaires présents dans la région. En premier lieu ils assistent aux exercices et déploiements du 2e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine, et notamment aux personnels de son centre d’aguerrissement tropical sis à Saline-les-Bains. À la demande les deux avions peuvent aussi être amenés à remplir des missions pour le compte de la Gendarmerie Nationale et de la Marine Nationale.

En fait les deux Casa CN-235-200 de l’Escadron de Transport 50 Réunion sont la composante aérienne des FAZSOI. Des quoi d’ailleurs ? Les Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien sont la représentation officielle du ministère des Armées dans cette région du globe et leur zone de compétence est juste immense. On y compte évidemment Mayotte et la Réunion qui sont des DROM, des Départements et Régions d’Outre-Mer, mais aussi des terres émergées de tailles plus réduites comme les îles Crozet et les îles Éparses. On peut même dans une certaine mesure y ajouter  l’archipel des Kerguelen qui se répartit entre l’océan Indien et l’océan Antarctique. Ça fait pas mal de kilomètres à parcourir pour les équipages de l’Armée de l’Air et de l’Espace. Dans cette région du globe leur mission s’apparente tout autant à du service public qu’à de la souveraineté nationale. Il faut dire que certaines possessions françaises placées sous l’autorités des FAZSOI sont régulièrement revendiquées par les Comores, Madagascar, ou encore Maurice sans pour autant que cela n’aille trop loin.

Comme en Polynésie Française dans l’Océan Indien les Casa CN-235-200 de l’Armée de l’Air et de l’Espace sont parfois aussi sollicités par le SAMU pour aller chercher et évacuer médicalement des populations civiles éloignées de tout. En cette période d’élections législatives anticipées les aviateurs réunionnais peuvent aussi être amenés à transporter urnes cadenassées, enveloppes de bulletins de votes, et listes d’émargements dans les coins les plus improbables de la région. C’est aussi ça le rôle des militaires ultramarins français. Et n’oublions pas que ces bimoteurs turbopropulsés peuvent également embarquer une voire deux chaînes SAR particulièrement utiles en cas de naufrage d’une embarcation dans la zone d’exclusion économique de responsabilité des FAZSOI. Celle-ci frôle le million et demi de kilomètres carrés. Ça en fait de l’eau… et des richesses naturelles.

Vous l’aurez compris dans la zone sud de l’océan Indien les Casa CN-235-200 peuvent larguer des paras du 2e RPIMa. Ils peuvent aussi réaliser des tas d’autres choses beaucoup moins habituelles pour des avions de transport tactique de l’Armée de l’Air et de l’Espace.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

  1. Je me réjouis d’avance de lire d’autres articles aussi intéressants que celui-là sur les unités méconnues de notre armée de l’air. Bravo pour cette idée Arnaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié