FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Boeing RB-47 Silver King
Constructeur : Boeing Company
Désignation : RB-47
Nom / Surnom : Silver King
Code allié / OTAN :
Variante : EB-47, ERB-47, WB-47
Mise en service : 1953
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de reconnaissance stratégique, reconnaissance météorologique, guerre électronique, entraînement à la guerre électronique.

HISTOIRE

Boeing RB-47 Silver King :
Les yeux et les oreilles du Strategic Air Command”

Durant la Seconde Guerre mondiale l’US Army Air Force créa une doctrine d’emploi visant à transformer des bombardiers lourds en avions de reconnaissance stratégique. Les deux plus belles réussites dans ce genre furent sans nul doute les Consolidated B-24 Liberator et Boeing B-29 Superfortress devenus respectivement F-7 et F-13 quand ils troquèrent leurs bombes pour des appareils photos. Après le conflit l’US Air Force conserva cela et l’amplifia même avec la montée en puissance de la guerre froide. L’apparition des bombardiers à réaction y donna même un nouvel essor qui trouva son apogée avec l’étonnant et très efficace Boeing RB-47 Silver King.

À la fin de l’année 1952 l’US Air Force se heurtait à un problème de taille en matière de recueil de renseignement aéroporté. Il lui fallait à la fois trouver un successeur pour ses derniers RB-29A/J Superfortress et aussi assurer la mission qui aurait dû revenir au Northrop RB-49 mort-né. Le développement de celui-ci avait été avorté du fait de l’abandon de celui du bombardier à aile volante B-49. Surtout les généraux du Strategic Air Command savaient pertinemment que le North American RB-45 Tornado demeurait un avion de reconnaissance plus tactique que réellement stratégique et que le Convair RB-36 Peacemaker ne pouvait pas tout faire. Il leur fallait donc une nouvelle machine.

Le candidat idéal ne fut pas long à trouver : le Big Stick, le Boeing B-47 Stratojet ! Le bombardier subsonique à ailes en flèche semblait l’avion parfait : grande soute à bombes pouvant recevoir l’équipage et les systèmes de reconnaissance, long rayon d’action, vitesse de croisière élevée, et armement défensif. Un premier lot de vingt-quatre avions dérivés du B-47B fut commandé et livré sous la désignation RB-47B dès la fin 1953. En fait ces avions n’étaient pas destinés directement à surveiller les agissements soviétiques mais plutôt à entraîner les équipages du Strategic Air Command à évoluer sur l’avion de reconnaissance.

Car en parallèle Boeing développait la véritable version de série du RB-47 : le RB-47E. Finies les huit caméras de focales 152 et 305 millimètres désormais l’avion en emportait onze dans la soute à bombes dont une panoramique de focale 1016 millimètres ou encore trois à grande vitesse de prises de vue à focale 610 millimètres. L’avion conservait ses deux canons M24A-1 de calibre 20 millimètres alimentés chacun par 350 obus et télécommandés depuis le poste de pilotage. Le RB-47E a été construit à hauteur de 240 exemplaires. Il entra en service en 1954.

La mission première de ces avions était la reconnaissance photographique des frontières de l’Union Soviétique et la recherche des implantations de bombardiers et de missiles ennemis.
Grâce aux renseignement acquis par ses Boeing RB-47E le Strategic Air Command affinait ses plans d’attaque nucléaire contre les bases soviétiques. Il n’était pas rare que de tels avions aient pour ordre de survoler également la Chine alors émergente.
Les RB-47E opéraient aussi bien depuis des bases aux États-Unis qu’en Europe occidentale, et étaient fréquemment déployés au Japon. Ils pouvaient ainsi littéralement encercler l’URSS.

En parallèle de l’arrivée en unité de ces avions l’US Air Force reçut deux autres versions. En 1955 le RB-47H de reconnaissance électronique et le RB-47K de reconnaissance photographique nocturne et de recueil du renseignement atmosphérique firent leur apparition en unité. Toutes deux furent officiellement baptisées Silver King par le Pentagone.
Le rôle premier des RB-47K était de voler aux plus près des frontières soviétiques après les essais nucléaires réalisées par celle ci. Vingt RB-47H et quinze RB-47K furent produits.

Le 1er juillet 1960 un Boeing RB-47H Silver King appartenant au 55th Strategic Reconnaissance Wing fut intercepté par la chasse soviétique au large des côtes de l’Alaska. L’avion-espion américain évoluait alors dans l’espace aérien international. Ce qui n’empêcha pas l’aviation soviétique de l’abattre. Trois des six membres d’équipage réussirent à s’éjecter avant d’être capturés par les Soviétiques. L’un d’eux décéda durant sa captivité et les deux autres furent rendus sept mois plus tard aux Américains non sans auparavant avoir été torturés. De retour aux États-Unis les deux survivants affirmèrent avoir été descendu par une patrouille de Yakovlev Yak-25 Flashlight.

En novembre 1967 l’US Air Force retira du service ses Boeing RB-47E/H/K Silver King, un an après les dernier B-47B/E. Pour autant il ne s’agissait pas là des seules versions de reconnaissance du fameux Stratojet.
En 1957 un B-47B fut désarmé et transformé en WB-47B de reconnaissance météorologique. Sur le modèle des RB-47K cet avion devait pouvoir recueillir des poussières atmosphériques après les explosions nucléaires soviétiques en Sibérie orientale. Cet avion permit aussi aux équipages de se former à l’emploi des trente-quatre WB-47E produits à partir de B-47E de série. Ils servirent au sein du 53rd Weather Reconnaissance Squadron en remplacement des Boeing WB-50 Superfortress jusque là employés dans ce rôle. En 1960-1962 le détachement quasi permanent de deux WB-47E à Whellus Air Base dans le nord-ouest libyen fit craindre que ces avions espionnaient les essais nucléaires français en Algérie, alors sous occupation coloniale. Jamais Washington DC ne confirma les craintes françaises, sans pour autant les nier.
Les Boeing WB-47B/E demeurèrent les principaux avions destinés à surveiller les essais atomiques soviétiques jusqu’en 1969 et leur remplacement par dix tous nouveaux Boeing WC-135B Constant Phoenix beaucoup plus modernes.

L’autre version dérivée du RB-47 était le Boeing EB-47L Silver King utilisé comme plateforme de renseignement électronique et construit à hauteur de trente-cinq exemplaires entre 1963 et 1964. Ils étaient issus de la modification de bombardiers B-47E stockés à Davis Monthan AFB. Début 1968 trois RB-47H furent convertis en ERB-47H et employés comme relais de communications entre l’OTAN et les bases de l’US Air Force en Europe.
Ils demeurèrent en service jusqu’en 1971 étant finalement remplacés par des Boeing EC-135H Silk Purse/EC-135J Nightwatch.

Si les Boeing RB-47 et WB-47 ne volèrent que sous les couleurs de l’US Air Force, et principalement du Strategic Air Command il en fut différemment des EB-47E. Deux exemplaires furent acquis en 1966 par l’US Navy qui les mit en œuvre au sein du FEWSG, le Fleet Electronic Warfare Support Group. Ils remplacèrent trois vieux Lockheed NC-121K Warning Star pour la formation des équipages à la guerre électronique. Les deux EB-47E simulaient fréquemment des attaques de grande ampleur contre les porte-avions de l’US Navy. Ils le firent jusqu’à leur retrait du service fin 1977. Le FEWSG dut attendre 1986 et l’arrivée du McDonnell-Douglas EC-24 pour retrouver une capacité similaire à celle des deux EB-47E.

Principaux avions de reconnaissance stratégique issus de bombardiers de la guerre froide les Boeing RB-47 Silver King ne furent bien entendu pas exportés. Ils permirent au Strategic Air Command, et dans une moindre mesure à la CIA, d’acquérir des renseignements précieux contre l’ennemi soviétique.
De nos jours trois d’entre eux sont préservés : un RB-47E et deux RB-47H. L’un d’entre eux est la propriété du prestigieux US Air Force Museum.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Boeing RB-47H Silver King
Envergure : 35.36 m
Longueur : 34.05 m
Hauteur : 8.51 m
Motorisation : 6 turboréacteurs General Electric J47-GE-25
Puissance totale : 6 x 3270 kgp. sans post-combustion
Armement : Deux canons de calibre 20mm.
Charge utile :
Poids en charge : 90200 kg
Vitesse max. : 975 km/h à 5000 m
Plafond pratique : 12300 m
Distance max. : 6500 Km sans ravitaillement en vol
Equipage : 6
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Boeing RB-47 Silver King

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Boeing RB-47 Silver King

VIDÉO

Décollage d'un RB-47H Silver King depuis Thule AB.