FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Fokker D.XVII
Constructeur : NV Koninklijke Nederlandse Vliegtuigenfabriek Fokker
Désignation : D.XVII
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1932
Pays d'origine : Pays-Bas
Catégorie : Chasseurs de l'entre-deux-guerres
Rôle et missions : Chasseur monoplace.

HISTOIRE

Fokker D.XVII :
Le dernier chasseur biplan d'un avionneur mythique”

Le nom de Fokker reste intimement lié à l’aviation de la Première Guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres tant les productions de cet avion néerlandais ont marqué leur époque. Durant plus de vingt ans il se fit une spécialité de développer des chasseurs biplans de haute qualité dont les plus célèbres représentants sont sans nul doute le D.VII qui fit les belles heures de la chasse allemande en 1917-1918 ou encore le D.XI des années 1920. La décennie suivante vit naître chez Fokker un débat entre les défenseurs du biplan et les partisans du monoplan. Et la dernière victoire des premiers d’entre eux fut un chasseur monoplace conçu pour l’aviation coloniale : le Fokker D.XVII.

En 1930 la branche coloniale de l’aviation militaire néerlandaise demanda à Fokker d’étudier un chasseur destiné à servir aux Indes Néerlandaises. Les militaires basés dans cette contrée du monde, aujourd’hui connue comme Indonésie, voulaient un avion à la fois moderne et robuste pouvant assurer le remplacement des vieux D.VII datés de 1918 et à bout de souffle.
L’avionneur accepta, même si le contrat était faible : seulement dix exemplaires.
Il reçut la désignation de Fokker D.XVII.

Aux regards des nécessités du service aux Indes Néerlandaises les ingénieurs pro-biplans ne mirent pas longtemps à prendre le pas sur leurs homologues favorables aux monoplans à aile basse. En fait le Fokker D.XVII était un sesquiplan, une architecture jugée plus adaptée selon les canons industriels de ce début des années 1930.
Extérieurement l’avion dérivait du Fokker D.XVI alors en service aux Pays-Bas mais avec une esthétique plus affinée et des équipements adaptés aux besoins en zone tropicale. Il était assemblé autour d’un fuselage en tubes d’acier entoilé tandis que la voilure était en bois et contreplaqué. La motorisation était assurée par un Curtiss V-1570 Conqueror à douze cylindres en V d’une puissance de 500 chevaux. L’armement de l’avion se composait de deux mitrailleuses synchronisées de calibre 7.9mm. Enfin le D.XVII disposait d’un train d’atterrissage classique fixe. C’est dans cette configuration que le premier vol eut lieu le 27 novembre 1931.

Quelques semaines après ce vol inaugural le programme faillit être annulé quand l’aviation des Indes Néerlandaises abandonna son idée d’acquérir les dix Fokker D.XVII commandés. Finalement l’aviation royale néerlandaise vola au secours de l’industriel en décidant d’acheter les avions en question, et même de prendre en compte le prototype. Cependant elle demanda que le moteur V-1570 Conqueror soit remplacé par un Rolls-Royce Kestrel de facture britannique plus puissant. L’avionneur se tourna alors vers le Kestrel Mk-IIS d’une puissance de 595 chevaux.
Pourtant Rolls-Royce ne fut pas le fournisseur le plus assidu, recevant des pressions de Hawker qui craignait que ce D.XVII néerlandais ne vienne concurrencer trop durement son tout nouveau Fury. Aussi sur les dix chasseurs de série quatre furent livrés avec deux autres moteurs. Deux possédaient un Hispano-Suiza 12Xbrs de 690 chevaux et deux autres un Lorraine-Dietrich Petrel de 790 chevaux. Autant dire que le Fokker D.XVII était un cauchemar pour les mécanos néerlandais.

Malgré cela l’aviation royale néerlandaise accepta au service ses premiers Fokker D.XVII dès l’été 1932. Sans être des chasseurs révolutionnaires ils savaient tenir leur place et réalisèrent plusieurs missions de défense aérienne le long de la frontière commune avec l’Allemagne après le réarmement de celle-ci. Finalement les dix avions quittèrent la première ligne en août 1939 étant remplacés par des monoplans Fokker D.XXI plus modernes.
Pour autant sept avions furent versés à l’école de pilotage de Den Burg sur l’île de Texel. Ils assuraient ainsi la formation avancée des futures pilotes.

C’est là qu’ils se trouvaient quand le 10 mai 1940 l’Allemagne hitlérienne lança son offensive contre le royaume néerlandais. Les six Fokker D.XVII encore en état de vol reprirent du service comme chasseurs face à une Luftwaffe bien mieux équipée. Dès le premier jour de guerre ils escortèrent une mission d’attaque menée par des avions de reconnaissance armée Fokker C.V et C.X. Deux chasseurs seulement revinrent à leur base, les quatre autres étant descendus par les Messerschmitt Bf 109 qui protégeaient l’avancée allemande.
Cependant un pilote néerlandais s’octroya sur son biplan la destruction d’un bombardier en piqué Junkers Ju 87 Stuka.
Dès le lendemain l’école de pilotage de Den Burg fut frappée par la Luftwaffe et les deux D.XVII détruits au sol. Ainsi se terminait la carrière du dernier biplan de chasse Fokker.

Aujourd’hui quasi retombé dans l’oubli le Fokker D.XVII marqua pourtant l’aventure aéronautique néerlandaise. Après lui l’avionneur ne développa que des monoplans.
Si en 1932 le D.XVII était un chasseur parfaitement dans la norme il était totalement obsolète huit ans plus tard quand il rencontra l’aviation allemande.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Fokker D.XVII, à moteur Rolls-Royce.
Envergure : 9.60 m
Longueur : 7.20 m
Hauteur : 3.00 m
Motorisation : 1 moteur en V Rolls-Royce Kestrel Mk-IIS
Puissance totale : 1 x 595 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 7.9mm.
Charge utile :
Poids en charge : 1480 kg
Vitesse max. : 350 km/h à 4000 m
Plafond pratique : 8750 m
Distance max. : 850 Km à masse maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Fokker D.XVII

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Fokker D.XVII

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données