FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Arado Ar 65
Constructeur : Arado Flugzeugwerke GmbH
Désignation : Ar 65
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1933
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Chasseurs de l'entre-deux-guerres
Rôle et missions : Chasseur-bombardier, avion d'entraînement avancé.

HISTOIRE

Arado Ar 65 :
Les débuts de l'aviation de chasse nazie”

Lorsqu’en 1933 le chancelier allemand Adolf Hitler ordonne la renaissance officielle d’une aviation militaire sous le nom de Luftwaffe il ne dispose que de quelques avions. Et ceux-ci ne sont pas forcément à même de tenir la dragée haute aux appareils contemporains britanniques et français. Pour autant la jeune aviation militaire allemande va petit à petit se doter de matériels qui lui seront propres avec en ligne de mire trois missions essentielles : la chasse, le bombardement, et l’entraînement. Dans le premier des cas un des avions précurseurs fut un biplan monoplace de construction nationale : l’Arado Ar 65.

Les premières études pour cet avion furent lancées dans la clandestinité en 1930. Les fonds publics alloués provenaient de caisses plus ou moins opaques appartenant au Reichswehr, la petite organisation de défense de l’Allemagne autorisée par le traité de Versailles de 1919. L’équipe de l’avionneur Arado qui œuvrait dessus était la même que celle qui avait développé le chasseur Ar 64, un avion assez peu réussi et construit à très peu d’exemplaires pour la défense aérienne du pays. Un premier prototype de l’avion désigné Arado Ar 65a sortit d’usine début 1931 et vola quelques semaines plus tard.

Extérieurement cet Arado Ar 65 n’avait rien de révolutionnaire. C’était un biplan de construction mixte en métal, contreplaqué, et bois. Il était propulsé par un moteur à douze cylindres en V de modèle BMW VI-7.3 d’une puissance de 750 chevaux entraînant une hélice bipale en bois. Par ailleurs l’avion possédait un empennage des plus conventionnels et un train d’atterrissage classique fixe. Le pilote prenait place dans un cockpit monoplace à l’air libre et l’armement se composait de deux mitrailleuses MG17 de calibre 7.9mm.
Ce premier prototype fut suivi de deux autres désignés Ar 65b et Ar 65c. Les différences entre chaque avions étaient minimes.

En 1933 enfin la première version de série apparut sous la désignation d’Ar 65d. Quarante exemplaires furent assemblés et entrèrent en service en septembre de la même année. Ils furent les premiers chasseurs allemands à porter une croix gammée sur l’empennage. Dans un premier temps l’Ar 65 ne fut employé que comme chasseur pur avant que n’apparaissent les Ar 65e et Ar 65f de chasse-bombardement capable d’emporter et de larguer six munitions légères de 10 kilos chacune. Au total l’Arado Ar 65 fut produit à 85 exemplaires entre 1933 et 1936.

Et cet avion demeura en première ligne comme chasseur-bombardier jusqu’en 1937. À cette époque il n’était pas encore obsolète mais des avions plus modernes avaient fait leur apparition dans l’arsenal de la Luftwaffe comme l’Arado Ar 68 ou encore le Heinkel He 51 tous deux également biplans. En cette même année 1937 l’Allemagne nazie signa le seul contrat d’exportation de l’avion, pour douze machines de seconde main à destination de la Bulgarie.

Le roi Boris III fit en effet cadeau de douze Arado Ar 65f rachetés à la Luftwaffe en même temps que d’autres avions allemands comme des bombardiers Dornier Do 11 et des avions de reconnaissance armée Heinkel He 45. Ainsi put renaître l’aviation royale bulgare. Ils ne demeurèrent en première ligne que jusqu’en 1939 et leur remplacement par des Avia B.534 tchécoslovaques bien plus modernes. La Bulgarie utilisa ensuite ses Ar 65 comme avions d’observation et de reconnaissance à vue. Ils furent retirés du service début 1941.

De son côté l’aviation nazie utilisa ses Arado Ar 65 encore en état de vol de mi-1937 à début 1942 comme avions d’entraînement avancé. Ils furent versés à deux écoles de pilotage qui formaient les futurs pilotes de chasse. Mais avec le recrudescence des monoplans et la quasi disparition généralisée des biplans ils devinrent très vite obsolètes, d’autant qu’ils représentaient désormais des cibles très faciles pour les chasses américaines et britanniques qui volaient au-dessus de l’Allemagne en accompagnement des vagues de bombardiers.

Même s’il ne fut jamais l’avion de chasse le plus performant de l’entre-deux-guerres l’Arado Ar 65 mérite sa place dans l’histoire de l’aviation comme premier chasseur de l’ère nazie. Il précéda en ce sens quelques avions qui eux marquèrent vraiment l’aventure aéronautique voire pour certains l’Histoire tout court tels le Messerschmitt Bf 109 ou encore le Me 262.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Arado Ar 65e
Envergure : 11.20 m
Longueur : 8.40 m
Hauteur : 3.42 m
Motorisation : 1 moteur à douze cylindres en V BMW VI-7.3z
Puissance totale : 1 x 750 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 7.9mm + six bombes de 10kg.
Charge utile :
Poids en charge : 1930 kg
Vitesse max. : 300 km/h à 1650 m
Plafond pratique : 7600 m
Distance max. : 550 Km à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Arado Ar 65

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Arado Ar 65

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données