FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur
Constructeur : General Aircraft Limited (GAL)
Désignation : G.A.L. 48
Nom / Surnom : Hotspur
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Planeur d'assaut, planeur d'entraînement.

HISTOIRE

General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur :
Le planeur d'entraînement et d'assaut de la RAF”

Durant la Seconde Guerre mondiale les forces alliées firent un usage très important des planeurs d’assaut. Ces aéronefs non motorisés permettaient de transporter efficacement les troupes en nombre à une époque où aucun avion de transport lourd n’existait. Mais surtout ils étaient suffisamment silencieux pour pouvoir s’approcher des terrains à conquérir sans éveiller les soupçons de l’ennemi. Afin de manier ces engins il fallait, comme pour toute machine volante, apprendre sur des appareils d’entraînement. Tel fut l’ingrat rôle d’un planeur conçu originellement pour l’assaut : le General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur.

Au tout début de l’année 1940 alors que la Seconde Guerre mondiale n’en était en Europe encore qu’à ses début l’Air Ministry émit à la demande de la Royal Air Force la Specification 10/40. Celle ci était relative au développement et à la construction en série d’un planeur d’assaut capable de recevoir entre six et huit fantassins équipés ou bien deux motos. Quatre constructeurs seulement proposèrent des avants-projets : Airspeed, General Aircraft, Miles, et Vickers. Si le premier, le troisième, et le quatrième avaient déjà une solide réputation de fournisseurs de la RAF il en était tout autrement du deuxième. General Aircraft n’avait en fait alors comme seule expérience dans le domaine de l’aviation militaire que le développement en cours du G.A.L. 38 Fleet Shadower, un prototype d’avion embarqué de reconnaissance maritime destiné à la Royal Navy. C’est pourtant bien lui qui fut sélectionné, malgré le programme plus ambitieux proposé par Vickers et sa célèbre architecture géodésique.

Le planeur proposé par General Aircraft était alors le G.A.L. 48. Il s’agissait d’un modèle de conception assez simple assemblé en bois et contreplaqué. À vide ce planeur ne pesait que 753 kilos et sa fabrication ne faisait appel à aucun matériaux stratégique. Il était d’une simplicité assez claire. Son pilotage ne nécessitait qu’un seul membre d’équipage et neuf soldats pouvaient prendre place à son bord. Le planeur avait été pensé pour pouvoir être tracté par n’importe quel avion de transport, voire même par des avions d’entraînement bimoteurs.
Pour autant pour permettre les essais en vol la Royal Air Force affecta cinq bombardiers moyens Armstrong-Whitworth Whitley Mk-III désarmés. Et c’est tracté par l’un d’eux que le prototype réalisa son premier vol le 5 novembre 1940 sous le patronyme de Hotspur. En fait celui-ci aurait pu avoir lieu dès le mois de juillet tant les ingénieurs et techniciens de General Aircraft avaient travaillé vite mais les combats de la Bataille d’Angleterre retardèrent ce vol inaugural.

Une première commande fut passée pour deux cent cinquante exemplaires de série strictement identiques au prototype. Cependant après la livraison du 18ème Hotspur Mk-I la Royal Air Force décida de stopper les livraisons et de revoir la conception du planeur. Plutôt qu’un seul pilote il était nécessaire qu’il y ait deux membres d’équipage. De ce fait la capacité d’accueil passait de neuf à huit fantassins armés et équipés. L’option de transport de deux motos ou d’un side-car fut abandonné définitivement. La voilure fut ramenée à 13.99 mètres d’envergure. Et au 19ème exemplaire de série les planeurs avaient été revus et corrigés sous la désignation de Hotspur Mk-II.

À l’été 1941 il apparut que si le General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur était un planeur d’assaut très convenable il pourrait aussi fort bien assurer des missions d’entraînement avancé des futurs pilotes. Une commande fut passée en ce sens pour quatre cents connus comme Hotspur Mk-III et très proche dans leur définition des planeurs d’assaut standard. Seul la double commande dans le cockpit et le strapontin installé derrière pour un formateur trahissaient la mission d’entraînement de ces engins. Au total cinq écoles de pilotage de planeurs furent dotés de cet aéronef.
Au début de l’année 1942 alors que les États-Unis venaient de rejoindre le Royaume-Uni dans la guerre l’US Department of War demanda à pouvoir tester ce Hotspur Mk-III dont il avait entendu parler. Sept planeurs furent convoyés à bord d’un navire-cargo jusqu’à la côte est américaine et testés aussi bien par l’US Army Air Force que par l’US Navy. Pour autant aucune commande ne fut passée.
Dans le même temps le gouvernement britannique fournit, au titre de la loi de prêt-bail, un total de vingt-deux Hotspur Mk-II au Canada.

Au sein de la Royal Canadian Air Force le General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur eut une modeste carrière. Aucun exemplaire ne connut jamais le feu sous les cocardes canadiennes, mais quelques essais furent menés afin de prouver que des chasseurs monomoteurs pouvaient tracter des planeurs d’assaut. Des vols furent entrepris à l’aide de Supermarine Spitfire Mk-IX. Finalement ils ne débouchèrent sur rien de probant.

Après l’échec du raid de Dieppe en août 1942 il devint évident qu’une opération amphibie en France devrait s’accompagner d’un parachutage massif de troupes. Les planeurs d’assaut avaient donc leur mot à dire. Une nouvelle commande fut passée auprès de General Aircraft. Elle concernait cent cinquante Hotspur Mk-II d’assaut et deux cent Hotspur Mk-III d’entraînement. Dans le même temps, à la demande des ingénieurs du constructeur, des essais furent menés à l’aide de deux modèles d’avions très différents : l’Armstrong Whitworth Albemarle et le Douglas Dakota. Tout deux se révélèrent particulièrement adaptés au remorquage de ces planeurs. Chacun pouvait en tracter deux à la fois.

Au soir du lundi 5 juin 1944 plusieurs escouades de parachutistes britanniques furent lancés sur la Normandie à bord de planeurs Hotspur Mk-II. Bien moins médiatisée que celle des Airspeed Horsa et surtout des Waco CG-4 Hadrian l’utilisation des Hotspur fut pourtant assez importante. Entre quarante et cinquante de ces planeurs ont réussi à se poser dans le bocage normand et à déployer leurs commandos.

Pour autant en Grande Bretagne les pilotes de planeurs de la RAF n’avaient pas beaucoup de respect pour le General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur. Ils l’affublèrent de tout un tas de surnoms tous plus revanchards les uns que les autres : la boite à vomir, le tape-cul, la vieille lady acariâtre, ou encore l’âne français. Autant le dire peu gardaient un bon souvenir de leur formation sur cet engin. Pourtant le Hotspur forma environ 90% des équipages de planeurs britanniques. Évidemment une fois la paix revenue ces machines furent retirés du service, et finirent bien souvent comme bois de chauffage dans ces années de pénurie.
Il faut savoir qu’une étude fut entreprise pour une version jumelée désignée Twin Hotspur. Elle se caractérisait par deux fuselage réunis par un élément de voilure. Cependant cela ne dépassa pas le stade de la planche à dessins.

De nos jours quelques rares exemplaires sont préservés dans des musées aéronautiques, notamment au Royaume-Uni. Au total le General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur a été produit à hauteur de 1018 exemplaires de série. Il est à signaler qu’à la même époque un autre aéronef britannique à porter le nom de Hotspur. Il s’agissait d’un prototype de chasseur biplace dérivé du Hawker Henley et conçu pour remplacer le Hawker Demon. Ce Hawker Hotspur n’a pas eu la chance d’être lui produit en série.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : General Aircraft Limited G.A.L 48 Hotspur Mk-I
Envergure : 18.87 m
Longueur : 11.98 m
Hauteur : 3.30 m
Motorisation : aucune
Puissance totale :
Armement : aucun
Charge utile : Jusqu'à 9 passagers ou deux motos ou un side-car.
Poids en charge : 1632 kg
Vitesse max. : 210 km/h sous remorque.
Plafond pratique : 6100 m
Distance max. : 145 Km une fois largué.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur

PROFIL COULEUR

Profil couleur du General Aircraft G.A.L. 48 Hotspur

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données