General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar

Fiche d'identité

Appareil : General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar
Constructeur : General Aircraft Limited (GAL)
Désignation : G.A.L. 49
Nom / Surnom : Hamilcar
Code allié / OTAN :
Variante : G.A.L. 58 Hamilcar Mk-X
Mise en service : 1942
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Planeur de transport d'assaut, avion de transport tactique.

Sommaire

“ Le porte-chars volant ”

Histoire de l'appareil

Si aujourd’hui ils sont principalement dédiés, dans les forces aériennes, à la sélection en vol et à l’entraînement de base, les planeurs surent durant la Seconde Guerre mondiale se rendre essentiels. Bien que certains menaient déjà des missions de formation, à l’image du Piper TG-8 dérivé du célèbre Cub, la plus part fut employée comme moyens de transport et d’assaut. Ils permirent de déposer des troupes et du matériel dans une discrétion souvent totale dans des lieux improbables. Un des modèles les plus intéressants, de par sa conception autant que son emploi, est le General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar britannique.

Alors que l’ingénieur Leslie Everett Baynes travaillait sur son planeur à aile volante Slingsby Bat censé préfigurer un futur planeur d’assaut l’Air Ministry entreprit d’émettre à la fin de l’année 1940 trois Specifications qui se suivaient. La 25/40 prévoyait un planeur d’assaut pour 12 à 14 passagers, la 26/40 de son côté planifiait un planeur plus gros pouvant accueillir jusqu’à 36 soldats équipés voire des véhicules légers et du matériel. Enfin la 27/40 annonçait un planeur pouvant accueillir aussi bien un char d’assaut léger Mk-VII, aussi appelé le Tetrarch, que deux chenillettes blindées de reconnaissance Universal Carrier. Aucune capacité de transport de passager n’était prévue. Si les deux premières Specifications donnèrent naissance à respectivement le Slingsby Hengist Mk-I et l’Airspeed Horsa Mk-I la troisième fut confiée à General Aircraft et à son G.A.L. 49 Hamilcar.

D’ailleurs entre temps Leslie Everett Baynes comprit qu’il avait échoué et que jamais son planeur à aile volante ne pourrait emporter un tank sous intrados. La solution résidait bien dans un embarquement classique, à bord de l’avion.

Pour concevoir son planeur d’assaut G.A.L. 49 Hamilcar la société General Aircraft Limited partit des plans d’un tank léger de l’époque et dessina littéralement l’appareil autour. Assemblé en très grande partie en bois il disposait aussi de panneaux de contreplaqué. Le poste de pilotage biplace côte à côte avait été installé au-dessus de la soute et était accessible par une simple échelle tandis que deux banquettes en bois et tissus permettaient d’accueillir jusqu’à six passagers. Il s’agissait là des équipages des véhicules transportés. L’aile haute droite et l’empennage de grande taille furent pensés de manière à rendre le G.A.L. 49 Hamilcar le plus stable possible une fois détaché de l’avion porteur. Le train d’atterrissage fixe fut de son côté initié afin de rendre le planeur le plus apte à décharger sa cargaison. Pour cela les deux roues avant devaient s’écraser vers l’extérieur pendant que les deux patins installés sous le fuselage stabilisaient le tout. Le nez s’ouvrait sur le côté droit grâce à des charnières articulées.
Le prototype réalisa son premier vol le 27 mars 1942 tracté par un Armstrong Whitworth Albemarle Mk-V.

Entrés en service en décembre 1942 les General Aircraft Hamilcar Mk-I attendirent un an et demi avant de devenir réellement opérationnels. C’est avec l’opération Overlord visant à faire débarquer les troupes alliées sur les plage de Normandie le 6 juin 1944 que les planeurs d’assauts furent engagés pour la première. Dans la nuit du 5 au 6 juin une cinquantaine d’entre eux traversa la Manche, tractés par des bombardiers quadrimoteurs Avro Lancaster et Handley Page Hasting spécialement modifiés. Ils permirent de déposer dans le bocage normand non seulement les chars d’assaut léger Mk-VII et les chenillettes blindées Universal Carrier mais également des chars aéroportés américains M22. Sur le total des Hamilcar Mk-I qui quittèrent l’Angleterre et le Pays-de-Galles une demi-douzaine fut descendue par la Flak, la terrible DCA allemande.

Avant cela la Royal Air Force et la British Army avaient du réaliser une série de tests afin d’établir quels avions étaient les plus adaptés pour les remorquer. Il faut dire qu’avec une masse à vide de 8346 kilogrammes il n’était pas à la porter de tous les appareils volant sous cocarde britannique. Outre l’Armstrong Whitworth Albemarle qui servit pour son vol inaugural les Britanniques essayèrent le bombardier Whitley Mk-VII du même constructeur mais aussi le Douglas Dakota Mk-I, le Short Stirling Mk-I, ou encore le Vickers Wellington Mk-II. Finalement les bombardiers Avro Lancaster Mk-I et Handley Page Hasting Mk-III se révélèrent les plus adaptés. D’où leur emploi lors du Débarquement.

Pourtant c’est après celui-ci que le General Aircraft Hamilcar Mk-I entra réellement dans l’Histoire. D’abord avec l’opération Market Garden de septembre 1944 visant à la libération des Pays-Bas autant qu’à la prise de cinq ponts franchissant les principaux cours d’eau du pays. Tractés par leurs bombardiers modifiés ils tentèrent d’appuyer la prise des ponts de Son sur le canal Wilhelmine puis celui de Nimègue sur la Waal et enfin sur celui d’Arnheim sur le Rhin. Lors des deux premiers assauts les Hamilcar se posèrent sans encombre tandis qu’ils tombèrent sur une ardue résistance de la Flak aux abords immédiats d’Arnheim. Afin de se mettre à l’abri d’elle leurs pilotes durent les poser dans des champs à plus de dix kilomètres de la ville et donc des hommes de la 1ère division aéroportée britannique du major-général Roy Urquhart. Les chars légers M22 et Tetrarch qu’ils transportaient mirent plusieurs jours à rejoindre la ville alors que les plans britanniques ne prévoyaient que trois heures.

L’opération Varsity menée en mars 1945 en Allemagne permit là encore d’envoyer des dizaines de planeurs d’assaut Hamilcar Mk-I afin de déposer chars légers et chenillettes de reconnaissance au plus près des troupes allemandes, et notamment des Waffen SS. Visant à la prise de contrôle de la région industrielle de la Ruhr les planeurs britanniques étaient attendus par la Flak. Plusieurs dizaines furent descendus avant d’avoir touché le sol. En fait depuis Overlord et Market Garden les Hamilcar étaient réputés pour être une cible prioritaire des artilleurs de la DCA allemande.

Début 1944 suite aux réussites des vols d’entraînement sur Hamilcar Mk-I l’Air Ministry émit la Specification 4/44 relative à une version motorisée du planeur d’assaut lourd. Officiellement désigné General Aircraft G.A.L. 58 il était doté de deux Bristol Mercury Mk-31 à neuf cylindres en étoile d’une puissance nominale de 965 chevaux entraînant chacun une hélice bipale en métal. Il fut pensé pour recevoir jusqu’à quatre roquettes d’assistance au décollage. Le prototype décolla pour la première fois le 11 février 1945. Immédiatement 300 exemplaires furent commandés sous la désignation de Hamilcar Mk-X. Malheureusement il ne fut jamais engagé au combat, 22 exemplaires seulement ayant été assemblés avant la fin des hostilités en Europe en mai de la même année. Peu après le programme fut abandonné.

La Royal Air Force conserva ses planeurs General Aircraft Hamilcar Mk-I jusqu’au début de l’année 1946. La plus part d’entre eux fut ensuite utilisé comme… bois de chauffage par les femmes et les hommes de la RAF. De nos jours un exemplaire est visible à l’Army Flying Museum de Middle Wallop dans le sud de l’Angleterre. Outre les 22 appareils motorisés le Hamilcar fut produit à hauteur de 410 exemplaires.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar

Caractéristiques techniques

Modèle : General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar
Envergure : 33.53 m
Longueur : 20.73 m
Hauteur : 6.17 m
Surface alaire : 153.98 m2
Motorisation : aucune
Puissance totale :
Armement : aucun
Charge utile : jusqu'à 7100 kg de charge
Poids en charge : 16329 kg
Vitesse max. : 240 km/h en remorquage
Plafond pratique : 3500 m
Distance max. : 50 Km après séparation de l'avion tracteur
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar

Plan 3 vues

Plan 3 vues du General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du General Aircraft G.A.L. 49 Hamilcar

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.