General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet

Fiche d'identité

Appareil : General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet
Constructeur : General Aircraft Limited (GAL)
Désignation : G.A.L. 42
Nom / Surnom : Cygnet
Code allié / OTAN :
Variante : G.A.L. 45 Owlet
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement intermédiaire, avion de transformation opérationnelle, liaisons d'état-major.

Sommaire

“ Des avions à l'esthétique douteuse et à l'histoire mouvementée ”

Histoire de l'appareil

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata la France et la Grande Bretagne se rendirent compte, chacune de son côté, qu’elles manquaient cruellement d’avions de servitude. Et chacune eut recours au même principe, en fait établi de manière doctrinale quelques années plus tôt mais jamais mise en œuvre jusque là : la réquisition d’aéronefs civils. Outre-Manche cela concerna aussi bien des hydravions commerciaux que des avions de tourisme désormais employés pour des liaisons et des communications ou encore pour de l’entraînement. Dans cette dernière catégorie un appareil fait figure de machine à part par son histoire avec la RAF : le General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet.

À la fin de l’année 1937 l’Air Ministry émit, à la demande de la Royal Air Force, la Specification 38/37 relative à un avion d’entraînement intermédiaire et de liaisons d’états-majors. La quasi totalité des avionneurs britanniques n’engagea aucun avion vu que chacun savait pertinemment que celle-ci n’était qu’une formalité visant à confirmer l’acquisition par les militaires du Miles M.16 Mentor. Pourtant General Aircraft Limited tînt absolument à proposer son G.A.L. 42 Cygnet, un avion flambant neuf mais doté d’une ligne esthétique assez surprenante pour ne pas dire rebutante. Et ce qui devait arriver arriva Miles remporta le marché et General Aircraft Limited fut éliminé. On aurait pu coire que l’aventure militaire du Cygnet venait de s’achever !

Ayant réalisé son premier vol le 11 mai 1937 le General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet était dédié aux vols d’entraînement dans les écoles de pilotage et aux aéroclubs hauts de gamme recherchant des avions de loisirs ultramodernes. Premier monoplan léger britannique entièrement fabriqué en métal il peina pourtant à trouver son marché les clients potentiels étant assez logiquement stoppés par son train d’atterrissage tricycle fixe autant que par son allure générale. Les biplans avaient beaucoup plus la côte à l’époque.

Extérieurement cet avion se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever. Outre son fameux train d’atterrissage tricycle fixe il possédait un empennage double dérive installé à l’extrémité d’une poutre de queue particulièrement fine. Sa motorisation était assurée par un Blackburn Cirrus Minor Mk-II à quatre cylindres en ligne d’une puissance de 150 chevaux entraînant une hélice bipale en métal. Sa structure était composée de tubes d’aciers soudés recouverts de fines feuilles en Duralumin. Son poste de pilotage biplace côte à côte était largement vitré, offrant à l’équipage ou au pilote et à son passager un large champ visuel.

Quand le premier exemplaire de série sortit d’usine en juillet 1939 seuls dix avions étaient inscrits dans le carnet de commande. Quelques jours plus tard l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie puis par l’URSS doucha les espoirs des dirigeants de General Aircraft Limited de vendre efficacement ce G.A.L. 42 Cygnet. Sur ce total cinq ne furent jamais livrés puisqu’ils prirent directement le chemin de la Royal Air Force. Leurs propriétaires avaient été avisés quelques jours plus tôt par télégrammes que leurs monomoteurs étaient réquisitionnés du fait du début des hostilités.

D’abord sans affectation claire les cinq avions furent finalement versés au N°24 Squadron de la RAF, aux côtés de De Havilland D.H.85 Leopard Moth et de Percival Vega Gull, au mois d’octobre 1939. Ils y assuraient aussi bien des missions de liaisons que de maintien en condition des pilotes. Leur train tricycle posait cependant problème et leur nombre d’heures de vol fut de ce fait assez réduit. En mars 1941 deux d’entre eux furent versés au N°23 Squadron et deux autres au N°88 Squadron, deux unités de bombardement. En fait les Cygnet Mk-I étaient appelés à voler comme avions de transformation opérationnelle pour les anciens pilotes de Bristol Blenheim appelés désormais à voler sur Douglas Boston, la monture de ces deux escadrilles. Et comme l’avion de General Aircraft Limited ces bombardiers bimoteurs disposaient d’un train tricycle. La RAF leur trouva enfin un emploi à la hauteur de leur architecture. Le cinquième exemplaire fut versé comme avion de liaisons pour le haut état-major britannique à Londres. Si les pilotes de bombardiers n’eurent jamais à se plaindre de leurs Cygnet Mk-I, qu’ils conservèrent jusqu’à l’été 1943, ceux de liaisons d’état-major ne volèrent guère sur le leur. Ils le détestaient.

D’août à décembre 1943 inclus les cinq General Aircraft Cygnet Mk-I furent employés pour des missions d’entraînement au profit des équipages météos, au sein du N°510 Squadron, aux côtés de deux Koolhoven F.K.43 d’origine néerlandaise également réquisitionné et d’un Avro Anson Mk-I. Ils réalisaient des vols principalement entre le nord de l’Angleterre et l’Écosse. En janvier 1944 des pannes à répétition au niveau des moteurs Blackburn Cirrus Minor Mk-II obligea l’Air Ministry à immobiliser tous les Cygnet Mk-I. Ils ne revolèrent plus jamais en temps de guerre.

En avril 1940 General Aircraft Limited proposa à la Royal Air Force, hors de tout cahier des charges, une version spécifiquement militaire de l’avion. Désignée G.A.L.45 Owlet et disposant désormais d’un poste de pilotage biplace en tandem à l’air libre ce monomoteur intéressa rapidement les militaires britanniques. Ils en commandèrent un prototype. Celui ci fut rapidement assemblé et réalisa son vol inaugural en septembre de la même année. Pourtant l’engoument retomba bien vite. Par rapport au Cygnet Mk-I ce nouvel Owlet n’apportait rien de nouveau pour la formation aux avions tricycles.

Au mois de février 1941 l’Air Ministry renonça à établir une Specification autour de ce General Aircraft G.A.L. 45 Owlet, tuant de ce fait l’avion. Son constructeur le conserva cependant afin de soutenir plusieurs essais. C’est lors de l’un d’eux en août 1942 que l’avion s’écrasa, le pilote s’étant perdu dans le brouillard dans le sud de l’Angleterre. Blessé il survécut à l’accident.

Quand la Seconde Guerre mondiale prit fin en Europe en mai 1945 quatre des cinq General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet furent restitués à leurs propriétaire légitime. Le dernier fut revendu à un client civil brésilien. Il est à noter qu’au Canada également un exemplaire fut réquisitionné et employé comme avion de liaisons par la Royal Canadian Air Force du printemps 1940 à l’été 1941. De nos jours au moins un G.A.L. 42 Cygnet est connu. Il est préservé au sein du National Museum of Flight au Royaume-Uni sous une livrée typique de 39/45.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet

Caractéristiques techniques

Modèle : General Aircraft Cygnet Mk-I
Envergure : 10.44 m
Longueur : 7.04 m
Hauteur : 2.11 m
Surface alaire : 16.60 m2
Motorisation : 1 moteur en ligne Blackburn Cirrus Minor Mk-II
Puissance totale : 1 x 150 ch.
Armement : aucun
Charge utile : -
Poids en charge : 999 kg
Vitesse max. : 215 km/h à 1800 m
Plafond pratique : 4300 m
Distance max. : 725 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet

Plan 3 vues

Plan 3 vues du General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du General Aircraft G.A.L. 42 Cygnet / G.A.L. 45 Owlet

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.