FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : HAL HJT-16 Kiran
Constructeur : Hindustan Aeronautics Limited
Désignation : HJT-16
Nom / Surnom : Kiran
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1968
Pays d'origine : Inde
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement intermédiaire et avancé, entraînement au tir.

HISTOIRE

HAL HJT-16 Kiran :
Un jet d'entraînement plutôt inhabituel”

Si l’Inde est la seconde puissance démographique dans le monde, après la Chine communiste, c’est aussi paradoxalement une nation encore émergente dans le domaine aéronautique. Sa production d’avions et d’hélicoptères peine même à trouver des débouchés en dehors de son marché intérieur. À tel point même qu’il n’est pas rare que des avions développés et produits par Hindustan Aeronautics Limited n’aient été achetés que par l’Inde elle-même. L’un des exemples les plus frappants est un petit monoréacteur d’entraînement intermédiaire et avancé : le HJT-16 Kiran.

Au début des années 1960 l’Indian Air Force demanda à l’avionneur étatique Hindustan Aeronautics Limited de travailler sur un avion d’entraînement intermédiaire et avancé. Le futur avion était destiné au remplacement des De Havilland Vampire T Mk-55 utilisés depuis le début de la décennie précédente. Mais surtout l’Indian Air Force espérait pouvoir faire reposer l’intégralité de sa formation en école sur des avions de facture indigène, au travers de ses monomoteurs d’entraînement basique HT-2 d’une conception particulièrement proche du De Havilland Canada DHC-1 Chipmunk nord-américain.

Dès le début les ingénieurs indiens s’orientèrent vers une configuration particulièrement inhabituelle : un biplace côte à côte. Le nouvel avion reçut la désignation de HJT-16 Kiran, ces initiales signifiant Hindustan Jet Trainer. Pour sa propulsion ils firent appel au motoriste britannique Armstrong-Siddeley et à son turboréacteur Viper Mk-11. Celui-ci avait la particularité d’équiper les Hunting Percival Jet Provost T Mk-2 en service dans la Royal Air Force dont la configuration générale était très proche des attentes des ingénieurs indiens.

Finalement le prototype de l’avion fut finalisé en 1964 et il réalisa son premier vol le 4 septembre de la même année. Extérieurement le HJT-16 Kiran se présentait donc comme un biplace côte à côte disposant d’une aile basse droite et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable. Son Armstrong-Siddeley Viper Mk-11 produisait une poussée de 1134kg, sans postcombustion. Initialement il fut pensé comme un avion d’entraînement pur, et donc désarmé.

Une première commande fut passée immédiatement pour cent quatre-vingt-dix exemplaires. Cent dix-huit étaient au standard Kiran Mk-I semblables au prototype tandis que les soixante-douze autres furent commandés comme Kiran Mk-IA. Ceux-ci étaient destinés à l’entraînement au tir. Ils disposaient de deux points d’emport sous voilure pour un total de 500kg de charges, y compris des nacelles de mitrailleuses et des paniers lance-roquettes.

Les premiers HAL Kiran Mk-I entrèrent en service en 1968 et les Kiran Mk-IA deux ans plus tard. Cependant en raison des retards pris par cette seconde série l’Indian Air Force décida de leur apporter le soutien de Hawker Hunter T Mk-66 plus puissants. Du fait de ces avions britanniques tous les HJT-16 Kiran furent affectés à l’entraînement intermédiaire.
En 1976 il fut décidé de transformer soixante Kiran Mk-IA en Kiran Mk-II dotés d’un armement revu et corrigé, avec notamment deux mitrailleuses internes de calibre 7.62mm dans le nez et un réacteur Rolls-Royce Orpheus plus puissant. Le dernier exemplaire fut livré treize ans plus tard, mettant ainsi fin à la production de cet avion.

Le HAL HJT-16 Kiran fut le principal avion d’entraînement intermédiaire indien entre 1968 et 2011, c’est à dire une longévité extraordinaire de quarante-trois ans. Entre 1996 et 2011 la patrouille acrobatique de l’Indian Air Force, les Surya Kiran, vola sur cette machine. Les ultimes exemplaires furent finalement totalement retirés du service six ans plus tard fin 2017 au profit du BAe Hawk Mk-132 britannique et du HAL HJT-36 Sitara.
Il est à signaler qu’entre 1980 et 2010 l’Indian Navy utilisa également vingt Kiran Mk-I dont quelques-uns furent utilisés par la patrouille acrobatique des Sagar Pawan.

Mal connu en Europe le HAL HJT-16 Kiran est un avion aussi culte en Inde que le Fouga CM.170 Magister en France ou le Folland Gnat au Royaume Uni. Plusieurs exemplaires sont actuellement préservés dans des musées aéronautiques indiens.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : HAL HJT-16 Kiran Mk-IA
Envergure : 10.70 m
Longueur : 10.60 m
Hauteur : 3.64 m
Motorisation : 1 turboréacteur Armstrong-Siddeley Viper Mk-11
Puissance totale : 1 x 1134 kgp. sans post-combustion
Armement : Un total de 500kg de charges externes : nacelles-mitrailleuses, paniers à roquettes, bombes lisses.
Charge utile :
Poids en charge : 4235 kg
Vitesse max. : 690 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 9150 m
Distance max. : 800 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du HAL HJT-16 Kiran

PROFIL COULEUR

Profil couleur du HAL HJT-16 Kiran

VIDÉO

Décollage de la patrouille des Surya Kiran.