FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : HAL HTT-40
Constructeur : Hindustan Aeronautics Limited
Désignation : HTT-40
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 2023
Pays d'origine : Inde
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement primaire et intermédiaire, entraînement au tir

HISTOIRE

HAL HTT-40 :
Un avion d'entraînement au programme laborieux”

S’il est un marché militaire qui en ce premier quart de 21e siècle est bouché c’est bien celui des avions d’entraînement monomoteurs à turbopropulsion. Il est globalement tenu par trois avionneurs : Beechcraft aux États-Unis, Embraer au Brésil, et Pilatus en Suisse. Pourtant quelques avionneurs tentent de résister à cette hégémonie en réalisant ça et là des programmes, souvent pour des marchés avant tout intérieurs. C’est le cas en Inde de l’industriel Hindustan Aircraft Limited qui mit dix ans à développer un avion d’ores et déjà mal aimé : le HTT-40.

À priori rien ne prédestinait HAL à développer au tout début des années 2010 un monomoteur d’entraînement primaire et intermédiaire à turbopropulseur. C’est la fatalité qui en a décidé autrement. Consciente de la dangerosité de ses HPT-32 Deepak en dotation depuis la première moitié des années 1980 l’Indian Air Force décide de les retirer du service à l’été 2009. En un quart de siècle ces avions ont causé la mort de dix-neuf élèves pilotes et instructeurs dans des accidents globalement imputés aux machines elles même. Gros souci il faut trouver en urgence de quoi les remplacer.

L’avionneur national indien lance donc le programme HTT pour Hindustan Turbo Trainer. Seulement voilà l’Indian Air Force joue alors les chat échaudés et préfère se reporter sur un avion étranger. C’est le très efficace Pilatus PC-7 Mk-II Turbo Trainer de facture suisse qui est sélectionné. Pourtant elle ne ferme pas la porte au programme HTT, celui-ci pouvant jouer le rôle d’avion d’entraînement intermédiaire.
Les ingénieurs et designers indiens se lancent donc dans le programme. Début 2011 le futur avion est officiellement baptisé HTT-40.

Niveau esthétique les designers ne sont pas allés bien loin dans l’originalité, l’avion ressemblant fortement à tout ce qui se fait alors dans le monde. Le turbopropulseur sélectionné est le Honeywell Garrett TPE331-12B américain de 963 chevaux entraînant une hélice quadripale en métal. Par ailleurs le HTT-40 de construction entièrement métallique dispose d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et d’une voilure basse cantilever.
Élève pilote et instructeur prennent place dans un poste de pilotage fermé en tandem disposant d’une verrière en goutte d’eau. Les sièges éjectables sont de type zéro-zéro, c’est à dire utilisable à l’altitude zéro et à la vitesse zéro. Les membres d’équipage peuvent donc s’éjecter au sol même si l’avion est à l’arrêt.
L’avion n’est alors pas prévu pour emporter le moindre armement.

C’est dans cette configuration que le prototype du HAL HTT-40 réalise son premier vol le 31 mai 2016. Manque de chance pour lui les Pilatus PC-7 Mk-II Turbo Trainer sont alors déjà en dotation et rendent des services très importants. Les instructeurs indiens apprécient la sécurité à bord de l’avion suisse. Quelques semaines après ce vol inaugural l’Indian Air Force recommande même au gouvernement indien de stopper le programme HTT. Des négociations sont alors entrepris par HAL pour sauver son avion d’entraînement. S’appuyant sur le (relatif) succès à l’export du KAI KT-1 Woongbee sud-coréen HAL annonce que son HTT-40 pourra trouver des débouchés hors d’Inde. Malins cependant les commerciaux de l’avionneur appuient cette prédiction sur une commande étatique préalable.
Le HTT-40 est sauvé.

S’engage alors une série de pourparlers afin de définir la future place de l’avion dans l’Indian Air Force. N’étant pas prévu pour emporter d’armement le HAL HTT-40 est commandé en août 2020 à hauteur de 70 exemplaires comme futur appareil d’entraînement élémentaire et de formation à la voltige. Quid alors des PC-7 Mk-II Turbo Trainer ? Ils assureront, une fois les HTT-40 entrés en service, le rôle d’avion d’entraînement intermédiaire et de formation au tir. Une option est placée pour 38 avions supplémentaires.
Le programme industriel prend cependant un certain retard en raison de la crise pandémique du Covid-19. La certification indienne de type, essentielle pour qu’un appareil serve dans l’Indian Air Force, intervient fin août 2021.

L’aviation indienne attend désormais ses premiers HTT-40 pour la fin de l’année 2022, avec une pleine dotation deux ans plus tard. Il est à noter que l’avionneur HAL propose désormais l’avion à l’export avec une charge de combat de 500 kilogrammes, composée de nacelles de mitrailleuses sous fuselages et de roquettes en paniers sous voilure. L’avion serait ainsi dédié à l’entraînement au tir. Sauf que fin 2021 aucun client potentiel ne s’était fait connaitre.
L’Indian Air Force a officiellement annoncé avoir besoin de 106 exemplaires de l’avion tandis qu’il a été proposé également à l’Indian Navy afin de succéder aux jets HJT-16 Kiran.

Avion conçu dans l’urgence de la situation, certains diraient dans la précipitation, le HAL HTT-40 est aujourd’hui un des principaux programmes aéronautiques indiens. Ses chances de vente à l’export dans le futur sont pourtant assez maigres, en raison de la forte concurrence internationale.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : HAL HTT-40
Envergure : 11.00 m
Longueur : 10.55 m
Hauteur : 3.40 m
Motorisation : 1 turbopropulseur Honeywell Garrett TPE331-12B
Puissance totale : 1 x 963 ch.
Armement : Nacelles de mitrailleuses, roquettes en paniers, et bombes lisses à concurrence de 500 kg sur la version export
Charge utile :
Poids en charge : 2800 kg
Vitesse max. : 400 km/h à 3000 m
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 1000 Km sans armement
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du HAL HTT-40

PROFIL COULEUR

Profil couleur du HAL HTT-40

VIDÉO

Premier vol du prototype HTT-40