La Russie pense au remplaçant des Tu-95 et Tu-160

[Brève] La Russie pense au remplaçant des Tu-95 et Tu-160

La Russie doit construire un nouveau bombardier stratégique, a déclaré lundi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

Fin janvier, la Russie avait annoncé le premier vol d’un avion d’armes furtif de cinquième génération, le Soukhoï T-50. L’appareil, dont la production en série doit selon M. Poutine débuter en 2015, est conçu pour être l’équivalent russe du F-22 Raptor américain.

« Nous ne nous limiterons pas à un seul » type d’appareil, a expliqué M. Poutine lors d’une réunion gouvernementale sur le thème de l’aviation militaire. « Nous devons entamer le travail sur un futur appareil à long rayon d’action, notre nouveau bombardier stratégique, a-t-il dit sans fournir d’autres précisions.

Le général Anatoli Jikarev, chef de la division stratégique de l’aviation russe, avait déclaré début 2010 qu’un nouveau bombardier à longue portée devait être mis en service d’ici 2025-2030 pour remplacer les Tu-95 et Tu-160 conçus sous l’ère soviétique.

(Source : Nouvel Obs)

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

2 COMMENTAIRES

  1. On peut aisément se demander quel est l’utilité d’un tel camion à bombes nouvelle génération pour une Russie qui n’est plus, du tout, la superpuissance militaire et diplomatique qu’était l’URSS. A moins que Medvedev veuille nous refaire une course à l’armement et tenter de rattraper son retard sur le B-2A américain. Un retard de trois décennies tout de même…

    Quoi qu’il en soit ce programme, fort couteux a peu de chance de voir le jour, les possibilités de commercialisation à l’export étant fortement limité pour l’industrie russe. Et ce n’est pas l’aviation militaire de ce pays qui pourra supporter à elle seule le coût d’un tel bombardier. L’économie russe, même avec un taux de croissance intéressant tournant aux alentours de 4 ou 6, n’aurait pas les moyens de ses ambitions. Ils feraient mieux de travailler sur une adaptation dérivée d’un appareil existant déjà comme le Sukhoi Su-34.

    😉

  2. Je suis pas si sur que ca,l’USAF sort son laserborn, les missiles intercontinentaux se seraient alors plus efficace, Moscow revient au bon vieux bombardiers, moi ca me parait logique.
    Après refaire la guerre froide indéfiniment beaucoup moins

Laisser un commentaire