Il n’y a pas qu’en Europe où d’importants incendies de brousse font rage. Tout le monde se souviendra des monstrueux feux qui ont détruit en partie de Fort Mc Murray en Alberta l’an passé. En 2017, c’est au tour de la province voisine de subir une saison exceptionnelle de feux de forêt. Face à plus de 180 foyers d’incendie, dont plusieurs hors contrôle, le Gouvernement de la Colombie-Britannique a décrété l’état d’urgence. À ce jour, ce sont plus de 16 000 personnes qui ont dû évacuer leurs communautés menacées par les flammes. Plusieurs dizaines de résidences et de véhicules ont été la proie des flammes, de même que deux hangars du petit aéroport de Cache Creek. Heureusement, aucun décès n’est à déplorer.

À l’instar du Québec, plusieurs provinces sont dotées de leur propre flotte de bombardiers d’eau. La Colombie-Britannique a plutôt recours à des entreprises privées spécialisées dans ce domaine, notamment Conair et Air Spray. Ce sont donc surtout les Lockheed L-188 Electra d’Air Spray que l’on a pu voir s’attaquer aux feux faisant actuellement rage dans le centre de la Colombie-Britannique. Airspray dispose également de monomoteurs Air Tractor AT-802F Fire Boss et d’avions pointeurs Twin Commander 690 dans le cadre de ses ententes contractuelles avec cette province. Aussi, nombre d’hélicoptères avec leurs «Bambi Buckets» sont mis à contribution.

Lockheed L-188 Electra
Air Tractor AT-802F Fire Boss
Twin Commander 690

Ces moyens sont toutefois insuffisants et les équipes de sapeurs-pompiers qui combattent ces feux au sol depuis plus de deux semaines s’épuisent alors qu’il n’y a aucune nouvelle encourageante du côté de la météo. Face à l’ampleur du désastre, la Colombie-Britannique fait donc appel aux autres provinces pour lui prêter main forte puisqu’il faudra vraisemblablement plusieurs semaines, sinon quelques mois, pour venir à bout de tous les incendies. Le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC) existe justement pour répondre à ce genre de situation en coordonnant les demandes auprès des autres provinces et du gouvernement fédéral.

Ainsi, le Québec va dépêcher deux équipes de sapeurs-pompiers et met également à la disposition de la Colombie-Britannique deux de ses avions Bombardiers CL-415. Dû à un printemps et un début d’été particulièrement pluvieux, la saison des incendies de forêt est plutôt calme cette année dans l’Est canadien. Le Québec est donc disposé à dépêcher un nombre accru de bombardiers d’eau vers l’Ouest au besoin.

À chaque saison des feux, nombre de Britanno-Colombiens déplorent que leur province ne dispose que de petits hydravions AT-802F Fire Boss depuis la retraite des impressionnants Martin Mars. Parions que lorsque la fumée retombera, la Colombie-Britannique sera fortement incitée à revoir ses moyens de lutte aux feux de forêt, d’autant plus que les impacts anticipés des changements climatiques vont dans le sens d’une amplification des feux dans l’Ouest de l’Amérique, tant en nombre qu’en intensité.

 

4 COMMENTAIRES

  1. Qu’appellez-vous « avion pointeur » ? Un avion de commandement aérien voulez-vous dire, comme les Beechcraft king air 200 que possède la sécurité civile française ?

    • Vous avez tout à fait raison. En Amérique anglophone le terme «Bird Dog» est utilisé pour désigner ce type d’avion par analogie avec les chiens «Pointer» qui pointent des cibles aux chasseurs de gibier. Au Québec, le terme avion pointeur et le néologisme aéropointeur sont couramment utilisés. Un autre exemple de la diversité au sein de la Francophonie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom