Quand on s’intéresse à l’histoire aéronautique des deux conflits mondiaux, on est vite confronté à un terme allemand rarement traduit, celui de Balkenkreuz. Sans trop savoir de quoi l’on parle.

Pourtant, c’est simple : la Balkenkreuz c’est la cocarde officielle allemande. Cette croix noire entourée de blanc a existé pendant la Première Guerre mondiale, puis la Seconde Guerre mondiale, et ensuite durant la guerre froide, après la renaissance de la Luftwaffe. De nos jours elle a été stylisée quelque peu, et le noir à laissé place à un très chouette gris bleuté. Il est à noter que Balkenkreuz ne se traduit pas en français par « croix des Balkans » comme on pourrait le croire, cette région d’Europe orientale n’étant pas connu pour posséder la moindre croix particulière.

Sur ce Messerschmitt Me 323 les Balkenkreuz sont bien visibles.
Sur ce Messerschmitt Me 323 les Balkenkreuz sont bien visibles.

Elle n’a donc rien à voir avec la croix gammée (ou svastiska) qui elle était le symbole des nazis. Bien que les aéronefs militaires (et civils d’ailleurs) allemands la portaient tous, elle n’avait aucun lien avec l’aéronautique.

Au lendemain de la guerre, il a existé un débat, qui perdure encore de nos jours sur l’utilité ou non de présenter les aéronefs allemands de 39/45 avec ou sans la croix gammée, la question ne s’étant jamais posée pour la Balkenkreuz. Preuve en est donc que ce symbole militaire est largement moins discutable que la svastiska, qui reste tout de même le symbole de l’une des pires horreurs de l’humanité.

Photos (c) San Diego Air & Space Museum.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter