C’est un déploiement pour le moins hors norme pour les équipes de l’US Coast Guard dans le méconnu archipel des Turks-et-Caïcos, située dans la mer des Caraïbes. Inhabituel car ce territoire n’est pas américain, il ne dispose pas non plus de sa propre souveraineté puisqu’il est britannique. Un hélicoptère de recherches-sauvetages et de transport Sikorsky MH-60T Jayhawk est en effet stationné depuis le mois de septembre 2016 sur l’aéroport international de ce chapelet d’îles afin d’y assurer une série de missions de lutte contre les trafics de drogues. Il faut dire que la région est réputée pour être une plaque tournante, avec notamment les Antilles françaises et la Floride.

Pour le coup le choix de l’US Coast Guard peut surprendre puisqu’ils ont envoyés sur zone le Jayhawk numéro 6044, un des premiers appareils du genre repeints intégralement en… jaune.
Plus voyant que ça, on ne fait pas.
Du coup les narcotrafiquants pourraient bien le voir arriver de très loin, s’ils ne l’ont pas entendu avant. En effet ce biturbine est particulièrement bruyant. Mais il faut dire qu’il n’a pas vraiment été conçu pour pourchasser les malfaiteurs.

À son bord prennent place des équipes d’interventions mixtes : police britannique et DEA, la puissante Drug Enforcement Administration en charge aux États-Unis de la lutte contre les trafics de stupéfiant au niveau fédéral. Bien qu’habituellement non armés le MH-60T Jayhawk emporte un puissance de feu non négligeable, articulée autour des fusils d’assaut, armes de poing, et éventuels armes de précision des personnels de bord.
Un hélicoptère comme ce biturbine impressionne aussi par sa taille et sa masse, bien supérieure à celle de l’Eurocopter AS-355F Écureuil 2 de la police locale.

À l’instar de ce dernier le MH-60T n°6044 est basé dans une partie spécifique de Providenciales International Airport aux côtés de l’hélicoptère de surveillance des zones de pèches sis en permanence sur cet archipel.  Afin d’assister ces aéronefs les Britanniques disposent dans l’archipel de vedettes rapides, occasionnellement épaulées par un cotre de la garde côtière américaine.

Désormais les trafiquants de drogue ont certainement bien compris que les Caraïbes ne sont plus une zone particulièrement sûre pour eux. Que ce soit à bord de voiliers de plaisance ou de hors-bords ultra-rapides leur cargaison de mort est traquée nuit et jour.

Photo © US Coast Guard.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    sur la photo de ce Sikorsky MH-60T Jayhawk , on a l’impression que le rotor et le stator se croisent, est-ce vraiment le cas? Technologiquement, cela me semble réalisable puisque il y a le même nombre de pâles sur les deux…
    Cordialement

Comments are closed.