C’est un pas important pour le développement aéronautique de la Turquie au 21ème siècle. Le prototype d’avion d’entraînement TAI Hürkuş-B vient de réaliser ce mardi 30 janvier 2018 son vol inaugural, sans encombre ! Désormais la phase d’essais en vol va pouvoir commencer pour ce monomoteur à turbopropulseur, elle doit représenter environ 90 heures de vol.

Nouveau venu sur le marché déjà très concurrentiel des avions d’entraînement intermédiaire/avancé et d’appui aérien rapproché le Hürkuş-B est un véritable concentré de hautes technologie. La désignation B dans son nom signifie qu’il s’agit du prototype de la version d’entraînement militaire.

Une fois la phase d’essais en vol terminée il s’agira (sauf coup dur) de lancer la production en série du Hürkuş-B. Actuellement l’aviation turque possède deux avions dans la version A, utilisés principalement pour des vols promotionnels. À terme ce sont au moins quinze avions qui devraient entrer en service d’ici à 2020 pour permettre le remplacement assez rapide des «vieux» Canadair NF-5B Freedom Fighter utilisés pour l’entraînement avancé. Ces jets sont actuellement à bout de souffle.

Contrairement à ce que de nombreux médias (dont certains supposés spécialisés) ont pu écrire depuis quelques mois le TAI Hürkuş-B n’est pas le premier avion militaire produit en Turquie, loin de là d’ailleurs. C’est très vite oublier par exemple le monomoteur THK-15 produit dans les années 1950 et considéré comme proche dans sa définition du célèbre DHC-1 Chipmunk canadien.

Pour mémoire le premier avion turc produit en série a été développé durant l’entre-deux-guerres, il s’agissait du biplan d’entraînement et de liaisons militaires Nu D.36.

Photo © Turkish Aerospace Industries.

Publicité

5 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom