Bombardier RO-6A, les méconnus avions-espions canadiens de l’US Army

Si officiellement les Bombardier RO-6A sont entrés en service en juin 2011 il faut bien se rendre à l’évidence que cinq ans après, très peu d’informations ont transpiré à leur sujet. Tout juste a-t-on rapidement appris que ces lointains dérivés de l’avion de transport régional Dash 8 étaient destinés à la reconnaissance au-dessus du champ de bataille. Focus donc sur ceux qui sont considérés comme les plus discrets des avions de reconnaissance et d’observation de l’arsenal américain. Des biturbopropulseurs que le Pentagone a récemment déployés en Europe mais aussi au-dessus de l’Irak et de la Syrie.

Car comme tous les avions de reconnaissance et d’observation de l’US Army les RO-6A ont pour mission de base la surveillance de ce qu’on appelle encore pompeusement le « champ de bataille ». En fait il s’agit bien souvent de pourchasser des combattants ennemis dans un espace très vaste au moyen de systèmes de détections derniers cris. Et à ce niveau-là le RO-6A n’a rien à envier aux avions et drones de l’US Air Force et de l’US Navy.
Il est à signaler que ces avions ne sont pas totalement la propriété du Pentagone qui les loue auprès d’une entreprise privée nommée Dynamic Aviation.

Selon plusieurs sources l’avion serait apte à la traque de la majorité des systèmes de communication GSM employés par les djihadistes en Irak et en Syrie. Bien qu’inapte au ravitaillement en vol ils semblent avoir la capacité de demeurer en vol plus de quatre heures au-dessus d’une zone donnée, à une altitude le mettant à l’abri des missiles sol-air tirés par l’ennemi.

Mais au moins un Bombardier RO-6A a également été déployé en Europe, vraisemblablement pour réaliser des survols de surveillance et d’observation aux frontières orientales de l’OTAN. En effet plusieurs médias russes ont récemment fait état d’un avion ressemblant étrangement à un Dash 8 et ayant à plusieurs reprises flirté avec l’espace aérien de la Fédération de Russie.
Sans cependant le violer, à la différence de la majorité des avions russes vis-à-vis des états baltes.

En fait on sait depuis peu que ces avions devront avoir remplacés d’ici à juin 2017 l’ensemble des Bombardier EO-5C Crazy Hawk encore en dotation dans les rangs de l’armée américaine. À l’instar de ceux-ci les RO-6A sont donc clairement des avions spécialisés dans la mission ISTAR, pour Intelligence, Surveillance, Target Acquisition, & Reconnaissance.

Bombardier RO-6A au roulage. Remarquez les quelques carénages sur le fuselage de l'avion.
Bombardier RO-6A au roulage. Remarquez les quelques carénages sur le fuselage de l’avion.
Il est à noter que ces sept avions ne sont pas les seuls Dash 8 militaires en dotation aux États-Unis, l’US Air Force ayant depuis 1998 dans ses rangs deux avions destinés à des missions de soutien électronique sous la désignation E-9 Widget. Cependant à la différence des RO-6A ces derniers n’ont aucune capacité opérationnelle et ne sortent que très peu du territoire américain.

Photos © Key Publishing.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...