Comment relancer un des plus beaux succès de l’industrie aéronautique de défense des quarante dernières années ? C’est un peu ce qui semble avoir motivé les ingénieurs de chez PT Dirgantara. L’avionneur indonésien a annoncé son intention de développer un CN-235 en version gunship. Un avion d’appui aérien rapproché qui intègrera notamment du matériel d’origine française. Le constructeur espère faire voler le prototype à la fin de l’année prochaine.

Pour mémoire rappelons que le CN-235 n’est pas européen, même pas espagnol. En fait il est hispano-indonésien puisque développé à l’origine dans les années 1980 conjointement par Casa en Espagne et Nurtanio en Indonésie. Or ce dernier constructeur appartient désormais au groupe PT Dirgantara qui réunit aussi bien des industries des domaines aéronautiques et défense.

En fait l’idée des dirigeants et ingénieurs de l’avionneur est plutôt dans l’air du temps. Que ce soit Airbus Defense & Space ou Leonardo chacun développe son propre avion d’appui aérien rapproché type gunship. Il s’agit d’avions au final qui seront bien plus proche du Lockheed AC-130 Spectre que du Douglas AC-47 Spooky, même s’ils semblent aussi compacts que ce dernier. Au final si le projet indonésiens se concrétise il devra respectivement affronter l’AC-295 et l’AC-27J Stinger II.

Cependant il ne semble pour l’instant pas question que l’avion indonésien emporter de mitrailleuse multitube type Gatling à tir rapide. Son armement de base pourrait bien être le canon DEFA 553 de calibre 30mm, une arme française que l’on retrouve sur des avions aussi différents que le chasseur Mirage F1E autant qu’en nacelle sur Alpha Jet. Pour autant il semble que ce futur CN-235 d’appui puisse emporter des bombes guidées au laser.
Le prototype utilisé est un avion-cargo pris sur les stocks de la force aérienne indonésienne.

Le marché potentiel pour un tel avion peut pourtant ne pas sembler particulièrement élevé, ou tout du moins pour un constructeur aussi marginal que PT Dirgantara. En effet Airbus Defense & Space et Leonardo peuvent eux s’appuyer sur une image de marque indéniable, mais en est-il de même de ce constructeur asiatique ? Pour mémoire Casa a produit plus de 80% des CN-235, y compris certains exemplaires pour des voisins de l’Indonésie ou même des pays alliés.
Seuls les mois à venir nous dirons si le jeu en valait la chandelle.

Photo © Pierre Boulard.

 

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Exactement c’est même sûrement une solution d’avenir, il est juste étonnant qu’elle revienne tant que ça à la mode quand on sait que le nombre de forces aériennes utilisant des gunship se compte sur les doigts d’une seule main.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom