La plupart des aficionados de l’aviation militaire sont probablement déjà au courant. Mais pour ceux qui comme moi sont plus cigales que fourmis durant la période estivale, permettez de revenir sur une nouvelle diffusée par l’agence de presse Belga ce 8 juillet dernier. L’entreprise québécoise Top Aces aurait remporté la mise pour l’acquisition de 25 appareils Alpha Jet de la force aérienne belge, ainsi que son inventaire de pièces de rechange, pour un montant indéterminé. Top Aces était du lot des neuf finalistes pré-sélectionnés en décembre 2019 lors de l’appel d’offres initial.

Retirés du service en octobre 2018 lors d’une cérémonie sur la base de Cazaux en France, les Alpha Jets arborant la cocarde belge vont entreprendre une seconde carrière. Rappelons que la France et la Belgique avaient mis en place une école d’entraînement conjointe suite à la signature d’un accord en 2004. Les Alpha Jet belges sont demeurés à la disposition de l’Armée de l’air française jusqu’au rapatriement des derniers appareils en janvier 2020 vers la base de Beauvechain en Belgique. Ayant choisi de former dorénavant ses pilotes de combat au sein du programme Euro-NATO Joint Jet Pilot Training dispensé à la base aérienne Sheppard au Texas, la Belgique souhaite donc se départir de ses Alpha Jet.

Si la transaction se confirme, Top Aces va plus que doubler sa flotte d’Alpha Jet qui compte actuellement une vingtaine d’appareils auparavant au service de la Luftwaffe allemande. Sélectionnée l’an passé par l’USAF afin fournir des services ADAIR (Adversary Air), Top Aces a également entrepris des démarches pour acquérir une trentaine d’appareils F-16 Fighting Falcon de seconde main. D’autres pays font déjà appel aux service de Top Aces pour l’entraînement de leurs pilotes, soit l’Allemagne, l’Australie et le Canada. Top Aces participe également aux compétitions visant à sélectionner les fournisseurs ADAIR pour l’US Navy et pour le Royaume-Uni. L’externalisation vers le privé des services ADAIR, également connu sous l’expression anglophone Red Air, est un phénomène qui prend de l’ampleur. De plus en plus de forces aériennes envisagent cette option moins coûteuse et représente un marché de plusieurs milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

Pour leur part, les amateurs du légendaire Alpha Jet seront ravis de voir l’avion franco-allemand évoluer sous d’autres cieux avec la livrée de Top Aces.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. À titre perso j’aime pas du tout la livrée des Alpha Jet ex-allemands de chez Top Aces. J’espère qu’elle sera différente sur les avions ex-belges. Après les goûts et les couleurs, vous savez ce qu’on en dit.

    • Tous les goûts sont dans la nature. Personnellement, j’aime bien cette livrée qui imite les couleurs de certains avions de combat russes. Ce n’est sans doute pas le fruit du hasard…

  2. C’est un sacré gage de qualité de les voir repartir pour un tour.J’aime bien la livrée ,même si ce n’est pas moderne y a l’effet nouveautés. Par contre allez jeter un oeil sur les Mirages F1 de chez Draken , c’est une tueeeeerie !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom