C’est le premier accident majeur enregistré sur une machine de série de ce genre. Ce mercredi 20 février 2019 un biplace de transformation opérationnelle Mitsubishi F-2B appartenant à la Japan Air Self Defense Force s’est écrasé en mer du Japon. Les deux membres d’équipage avait réussi au préalable à activer leur éjection, ils ont été récupérés sains et saufs par un hélicoptère de la marine nippone. Le ministère japonais de la défense a immédiatement décidé de manière conservatoire d’interdire de vol tous les avions de ce types, monoplaces comme biplaces.

Ce biplace de transformation opérationnelle Mitsubishi F-2B étaient au-dessus de la mer du Japon au moment de l’accident. Pour une raison encore totalement inconnue aux alentours de 9 heures 20 du matin (en heure locales) l’avion a décroché alors qu’il se trouvait à environ 9000 mètres d’altitude à une centaine de kilomètres au nord-est de sa base de Tsuiki sur l’île de Kyushu.

Immédiatement après le déclenchement des sièges éjectables de ce Mitsubishi F-2B le 8th Air Wing japonais a déclenché la chaîne des secours. Des hélicoptères de sauvetage Mitsubishi UH-60J Blackhawk appartenant à la Japan Air Self Defense Force et à la Japan Maritime Self Defense Force ont très rapidement pris l’air en destination de la zone supposée de l’accident.
C’est un appareil de cette dernière qui a retrouvé le pilote instructeur et son élève dans l’eau. Par chance la mer du Japon était calme au moment de l’accident. Ils ont cependant été hospitalisés pour examens de contrôle.

Hélicoptère japonais de sauvetage Mitsubishi UH-60J.

Deux heures après l’accident le ministère japonais de la défense prenait la décision d’interdire de vol tous les Mitsubishi F-2A et F-2B actuellement en dotation. Celle-ci ne sera levée qu’une fois les premiers résultats des investigations connus.
Depuis un peu plus de dix-huit ans que l’avion est en service opérationnelle il s’agit du premier accident majeur d’un avion de ce type. Il y a douze ans un autre F-2B s’était écrasé mais il s’agissait d’un des avions de présérie appartenant au constructeur et destiné aux évaluations d’avionique. Là encore les deux membres d’équipage avaient réussi à s’éjecter sans problème.

Photos © Japan Air Self Defense Force.

Publicité

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom