C’est lors d’un vol d’entraînement en prévision de l’ouverture aujourd’hui du salon AeroIndia 2019 que le drame s’est joué. Ce mardi 19 février 2019 en fin de matinée deux avions d’entraînement BAE Systems Hawk Mk-132 appartenant à la patrouille acrobatique Surya Kiran se sont percutés pendant une phase de vol en miroir. Trois officiers l’Indian Air Force se trouvaient à bord de ces avions, l’un n’a pas réussi à s’éjecter et est décédé dans l’incident. Il s’agit la poursuite d’une dramatique série noire en Inde.

La collision s’est passé au-dessus de la base aérienne indienne de Yelahanka non loin de la ville Bangalore. C’est cette installation militaire qui accueille entre ce mercredi 20 et ce dimanche 24 février 2019 l’édition 2019 d’AeroIndia, l’un des plus importants salons aéronautiques asiatiques. Les BAE Systems Hawk Mk-132 des Surya Kiran auraient du s’y produire lors de l’inauguration. C’est dans cette optique que les pilotes s’exerçaient.

À bord des deux avions avaient évidemment avaient évidemment pris place les pilotes respectifs mais également le commandant de l’unité. Il désiraient se rendre compte par lui même des manœuvres de vol, et notamment du fameux miroir au cours duquel deux avions volent très rapprochés l’un au-dessus de l’autre comme s’ils se voyaient au travers… d’un miroir. C’est lors de cette phase de vol que l’officier de commandement n’a pas réussi à activer l’éjection de son siège à temps et est décédé suite à la collision puis au crash qui s’en est suivi.
Blessés et fortement choqués les deux pilotes indiens ont été conduits à l’hôpital.

Suite au crash d’un des deux avions un violent incendie s’est déclaré dans un bourg à proximité de la base de Yelahanka. Au moins un riverain et un pompier ont été blessés. Une fois les flammes éteintes les enquêteurs indiens ont pu investir la zone d’écrasement afin de découvrir les causes exactes.
Cependant les militaires s’orientent clairement vers l’erreur humaine. L’un des deux jets aurait heurté l’autre, vraisemblablement suite à un problème de pilotage. Une fois sortie de l’hôpital les deux pilotes d’élite pourront s’expliquer.

Cette collision intervient au pire moment pour l’Indian Air Force. En effet depuis quelques semaines elle est dans le collimateur des médias autant pour ses récents accidents que pour sa communication sur le marché Rafale avec la France.

Photo © Agence France Presse

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom